la FEEF et METRO Cash & Carry France annoncent la signature d'un accord de partenariat
Cet accord concerne l'ensemble des PME françaises

METRO Cash & Carry France et la FEEF (Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France) annoncent la signature d'une convention visant à permettre à un plus grand nombre de PME françaises de mieux valoriser leurs produits et leur savoir faire dans l'ensemble des entrepôts que METRO exploite en France.

C'est le premier accord à intervenir dans le domaine du commerce de gros ; c'est également le premier à être mis au profit de professionnels indépendants, dont notamment ceux de la restauration et du commerce alimentaire.

Cet accord entre en vigueur le 27 janvier 2003, date officielle de sa signature à Lyon.

METRO Cash & Carry France et la FEEF conviennent d'engagements réciproques qui visent le développement de relations pérennes, saines, loyales et respectueuses de l'environnement écologique, économique et social, afin d'accroître le partenariat entre METRO et les PME françaises.

La Convention, ouverte à l'ensemble des PME françaises, adhérentes de la FEEF ou non, intervenant aussi bien dans le domaine alimentaire que non alimentaire, définit trois niveaux de collaboration.

1- Les équipes d'achat de METRO s'engagent à privilégier les offres produits émanant des PME et à accompagner sans frais les dossiers de référencement ; les PME s'engageant quant à elles à proposer à METRO des produits différenciants adaptés aux besoins de ses clients professionnels, principalement des PME et des PMI, des artisans, ainsi que les métiers de bouche , qu'ils soient revendeurs (commerces de proximité) ou transformateurs (restaurateurs, traiteurs, boulangers-pâtissiers) ;

2- Ensemble, les parties ont identifié cinq axes de progrès et conviennent d'ouvrir des chantiers pour finaliser au cours de l'année 2003 des accords spécifiques dans les cinq domaines suivants :
échange d'information sur les politiques d'achat de METRO,
valorisation de produits innovants,
modalités financières et techniques d'approvisionnement pour une optimisation des coûts logistiques et du service,
exigences de qualité et de sécurité avec des critères clairs et lisibles,
prévention et gestion des différents avec l'instauration d'une commission de conciliation ;

3- À l'issue de l'établissement des cinq accords spécifiques, METRO et la FEEF se concerteront en 2004 pour définir les modalités de présentation éventuelle de dossiers de référencement auprès d'autres compagnies METRO dans le monde, ouvrant ainsi les marchés internationaux aux PME.

Pour METRO, cet accord vient enrichir et dynamiser une politique d'approvisionnement initiée dès son implantation en France, il y a trente ans. En effet, sur les 8 500 fournisseurs actifs que compte actuellement la société de cash & carry en France, 8 200 appartiennent au monde des PME, les 300 autres étant des groupes industriels nationaux et internationaux.

Pour Michel Arnoult, président de METRO Cash & Carry France ,
  cet accord traduit notre volonté d'accroître notre enracinement local, sachant que 40% du chiffre d'affaires que nous réalisons en France provient déjà d'approvisionnements effectués auprès de PME.
Dans le domaine des produits du terroir, nous nous sommes attachés depuis dix ans à faire remonter au plan national certains des 4 500 produits que nos entrepôts commercialisent au plan local et régional. Nous sommes prêts à aller plus loin, nos clients nous en sauront gré

Pour la FEEF, c'est le cinquième grand accord qui intervient entre les PME et le commerce moderne. Après le premier accord du genre intervenu en 2001 avec Intermarché, la FEEF signait coup sur coup l'année dernière trois accords avec Auchan, Monoprix et Système U.

C'est le premier accord signé avec le commerce de gros. Par cet accord, la FEEF veut ouvrir à ses adhérents des liens sur des marchés alternatifs.

Ces accords sont le fruit d'un travail en commun entre chaque enseigne et la FEEF pour plus de transparence, de conciliation, et de partenariat avec les PME.
Les objectifs majeurs de ces accords sont de créer une dynamique PME, ainsi que plus de concertation pour parvenir, ensemble, à plus de performance.

Pour Jean-Pierre Barjon, président de la commission PME / Commerce moderne de la FEEF,
  Cet accord est très important pour les PME ; d'abord parce qu'il est signé avec un nouveau segment de clients, les grossistes, ensuite parce qu'il n'est pas facile aujourd'hui aux PME de rentrer chez METRO. Par cet accord, celles-ci vont bénéficier d'un environnement très ouvert chez METRO. Leur créativité, leur ancrage dans le terroir et leur réactivité vont en être stimulés.
Cet accord va notamment favoriser fortement l'efficacité des PME, par la construction, en amont, des cahiers des charges portant sur le marketing, la qualité ou la logistique pour répondre spécifiquement aux besoins de METRO. L'envergure mondiale de METRO est également un élément très important pour nos PME qui souhaiteraient s'ouvrir à l'international. La FEEF, avec ce cinquième accord réalisé avec des opérateurs clés du commerce, révèle son rôle très actif et son ambition, au cur d'un débat très actuel sur la transparence des rapports entre partenaires du commerce.