Conscient de limportance de la culture, comme facteur essentiel dépanouissement personnel et créatrice de lien social, le Conseil général met tout en uvre pour que les Isérois puissent (re)découvrir le riche patrimoine de leur département. Et, la hausse de la fréquentation des musées (+ 69 % en 2004), depuis la mise en place de la gratuité, conforte cette volonté politique mise en place par André Vallini, président du Conseil général.

Communiqué de presse : culture
Le CONSEIL GENERAL UN ACTEUR MAJEUR DANS LA PROTECTION DU PATRIMOINE ISEROIS
Le Conseil général de l'Isère
Le CONSEIL GENERAL,
UN ACTEUR MAJEUR
DANS LA PROTECTION
DU PATRIMOINE ISEROIS

Musée Hébert La Tronche
Lundi 28 février 2005 12 heures

LANCEMENT DE LÉDITION DU MOIS DE FÉVRIER
DE LA REVUE VIEILLES MAISONS FRANÇAISES :
N°206 - EN DAUPHINÉ, DU GRÉSIVAUDAN AU VOIRONNAIS

Conscient de limportance de la culture, comme facteur essentiel dépanouissement personnel et créatrice de lien social, le Conseil général met tout en uvre pour que les Isérois puissent (re)découvrir le riche patrimoine de leur département. Et, la hausse de la fréquentation des musées (+ 69 % en 2004), depuis la mise en place de la gratuité, conforte cette volonté politique mise en place par André Vallini, président du Conseil général.

A. Richesse du patrimoine isérois


Quil soit historique, industriel, religieux, architectural ou paysager, le patrimoine isérois est très riche. Chaque grande période de lhistoire trouve une transposition en Isère :
- Antiquité : fouilles à Vienne ou Paladru ;
- Moyen-âge : cités médiévales de St-Antoine ou Crémieu ;
- Révolution : château de Vizille, seul musée français sur ce thème ;
- Empire : la célèbre route Napoléon ;
- Révolution industrielle : la houille blanche du Grésivaudan (la réouverture du musée de Lancey est prévue pour l'automne 2005) ;
- Conflits du XXème siècle : le Vercors, haut-lieu de Résistance.
On compte également la présence de nombreux édifices religieux (monastère de la Grande Chartreuse) et de bâtiments architecturaux remarquables (château de Virieu, la Casamaures).

Le département rayonne aussi  en France et dans le monde grâce à des personnages célèbres, dorigine iséroise : Stendhal, Berlioz, Hébert

Enfin, lIsère se distingue aussi pour ses traditions gastronomiques (noix AOC, saint-Marcellin) et ses hameaux pittoresques où le terroir prend toute sa signification.

B. L'action du CGI pour la sauvegarde et
la mise en valeur du patrimoine


1. Un patrimoine accessible à tous
Budget pour la culture et le patrimoine en 2005 : près de 10 M d (+12%)
Objectif : favoriser l'accès du plus grand nombre au patrimoine.
Principales actions du CGI :
- gestion des musées départementaux et des archives départementales ;
- soutien aux musées locaux ;
- actions de sauvegarde du patrimoine ;
- conduite des inventaires territoriaux du patrimoine ;

2. Laction phare du CGI : la gratuité des musées
Depuis le 1er janvier 2004, laccès aux 9 musées départementaux est gratuit pour tous.
Objectif : permettre à ceux qui ne viennent habituellement pas dans les musées de venir découvrir ces lieux culturels. Au même titre que l'école républicaine, qui est gratuite, le CGI a rendu gratuit l'accès aux musées départementaux, les écoles de la culture.
Lexemple du musée Hébert : un musée entièrement rénové
Lieu symbolique de la politique du Département en faveur du patrimoine et de la culture en général.
2 ans de travaux (1,5 M d) ont été nécessaires pour offrir aux visiteurs ce lieu culturel moderne.
Lun des architectes de la restauration du musée, Jean Bovier-Lapierre, est dailleurs un des architectes référents de la VMF en Isère.

3. Près de deux millions deuros de subventions pour le patrimoine protégé et non protégé
900.000 euros sont dédiés aux subventions dinvestissement pour le patrimoine protégé (inscrit et classé) et près de 880.000 euros pour le patrimoine non protégé.

Contact presse :
Cécile BECKER - 04 76 00 37 79