A la suite de l'incendie criminel de lieux de culte musulman commis à Annecy dans la nuit du 4 au 5 mars 2004, quatre militaires du 27ème BCA ont été entendus dans le cadre de l'information judiciaire. Un d'entre eux a été mis en examen.

Le ministère de la défense a apporté, comme il le fait toujours, un concours plein et entier à l'autorité judiciaire. Le commandement a ainsi répondu, dès le début de l'enquête, aux sollicitations de l'autorité judiciaire.

Un militaire étant mis en examen, les autorités militaires vont ouvrir sans délai une procédure disciplinaire. Dans l'hypothèse où son implication serait avérée, cette procédure pourrait conduire à la résiliation de son contrat.
 
 
Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.