Communiqué de presse - Dans le cadre de la lutte contre les incendies en Nouvelle-Calédonie et à la demande du Haut Commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie, les forces armées ont mobilisé des moyens complémentaires à ceux déployés par la sécurité civile dans le but de soutenir les équipes sur place et de contribuer à lacheminement de renforts de métropole.

Face à laggravation de la situation, le ministère de la Défense accroît sa contribution en assurant dabord le transport par Transall C160, de Brignoles vers Paris, de militaires dune unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile. Cette unité complétée par celle de Nogent-le-Rotrou sera ensuite transportée depuis Paris vers la Nouvelle-Calédonie par un Airbus A310 de larmée de lair dans la journée du 30 décembre. Ce sont donc 80 pompiers et 5 tonnes de frêt qui viendront compléter le dispositif déjà mis en place localement.

Dès le 27 décembre un module adapté de surveillance (MAS) composé de quatre militaires et une  équipe de commandement de trois personnes ont été déployés et placés sous la responsabilité du Haut Commissaire. Ces équipes, provenant des forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), sont employées à la surveillance des zones à risques ou touchées par les feux. Successivement, les 28 et 29 décembre, deux équipes supplémentaires ont été engagées ainsi quun hélicoptère Puma dédié au transport de 15 sapeurs-pompiers et de 11 citernes deau. Cet engagement complémentaire représente une vingtaine de militaires.

Sur place, les FANC soutiendront les personnels engagés dans la lutte contre les feux de forêts.

Sources : DICoD
Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.