Index de l'article

Fortes progressions du résultat opérationnel (+ 14,6 %) et du résultat courant net (+ 18,4 %)

Dividende proposé de 1,50 EUR, soit + 20,0 %

Le Conseil de Surveillance d'Imerys, réuni sous la présidence d'Aimery Langlois-Meurinne, a examiné les comptes de l'exercice 2004 arrêtés par le Directoire et présentés par son président Gérard Buffière. Ils seront soumis à l'approbation de l'Assemblée Générale le 3 mai 2005.


    
    (en millions d'euros)                        2004       2003       %
                                                                   variation
    Résultats consolidés
    Chiffre d'affaires                          2 872,7    2 729,2    + 5,3 %
    Résultat d'exploitation                       425,8      371,7   + 14,6 %
    Résultat courant net, part du Groupe(1)       259,8      219,5   + 18,4 %
    Résultat net, part du Groupe                  209,4      160,2   + 30,7 %
    Financement
    Cash flow opérationnel (2)                    443,4      378,4   + 17,2 %
    Investissements payés                         194,5      125,2   + 55,4 %
    Capitaux propres                            1 475,1    1 410,3    + 4,6 %
    Dette financière nette                        882,3      986,3   - 10,5 %
    Données par action (nombre moyen         63 399 045 63 094 096    + 0,5 %
    pondéré)
    Résultat courant net, part du Groupe       4,10 EUR   3,48 EUR   + 17,8 %
    Dividende net proposé                      1,50 EUR   1,25 EUR   + 20,0 %

L'exercice 2004 a été marqué par une reprise générale de l'activité sur les principaux marchés du Groupe, en particulier pour les Matériaux de Construction et les Réfractaires & Abrasifs. L'environnement macro-économique a toutefois été affecté par la faiblesse persistante du dollar américain par rapport à l'euro (- 9 % en moyenne sur la période) et par la hausse du coût de certains facteurs.

Dans ce contexte, les performances d'Imerys se sont fortement améliorées. Le chiffre d'affaires est en hausse pour la première fois depuis 2001 en données courantes, le résultat courant net est en forte croissance et la marge d'exploitation a continué de progresser.