Suppression de postes d'enseignement : la Bretagne sacrifiée par le gouvernement français - La Bretagne est une nouvelle fois durement touchée par la suppression des postes denseignement

Kemennadenn Communiqué Press Release - An Oriant Lorient le 6 février 2007 - Dans lenseignement public, lampleur des suppressions de postes annoncées, qui se cumulent avec celles des années précédentes va entraîner des mesures particulièrement préjudiciables à la réussite des élèves : pour la seule Bretagne administrative, le rectorat ponctionnera 217,5 ETP (Equivalents Temps Plein) dans les établissements. Au total, depuis 2001, ce seront 1500 postes qui auront été perdus dans lacadémie de Rennes.

  Concernant lenseignement privé, les chiffres sont tombés. Le gouvernement français prévoit, pour la rentrée 2007, la suppression de 143 emplois dans lAcadémie de Rennes : 88 emplois au titre de la révision des décrets sur les décharges horaires et 55 emplois au titre du redéploiement sur les autres académies. Cette suppression de postes serait justifiée par une baisse démographique alors que 900 élèves supplémentaires sont attendus dans lenseignement privé lannée prochaine dans lAcadémie de Rennes. Ce redéploiement fait perdre aussi 50 emplois à lAcadémie de Nantes. La Bretagne est le plus durement touchée puisque ces deux académies perdent pour leur part 105 emplois sur les 288 postes concernés par le redéploiement dans lhexagone !

   Le Parti Breton estime ici quil sagit dune injustice faite aux Bretons. La Bretagne a la particularité davoir un pôle denseignement performant grâce notamment à son réseau de petites et moyennes agglomérations. Les résultats aux examens en Bretagne sont remarquables, ce nest pas un hasard ! Sattaquer à lencadrement des jeunes risque de remettre en cause la qualité éducative de la Bretagne.

   Le Parti Breton note que le gouvernement français, nhésite pas, une fois de plus à sacrifier la Bretagne au profit des grandes agglomérations françaises comme si les Bretons devaient payer pour la gestion désastreuse des banlieues françaises.

   Pour en finir avec ce mépris vis à vis des Bretons, le Parti Breton préconise, comme seule solution durable, linstauration dun service éducatif qui respecte les spécificités du public et du privé directement géré par un gouvernement breton autonome.

   Enfin, le Parti Breton se déclare solidaire des parents et enseignants du public et du privé pour le maintien de la qualité de lencadrement des élèves.

   Pour le Parti Breton,

   Le président, Gérard Olliéric

PARTI BRETON  STROLLAD BREIZH

   BP 50403   56104 An Oriant Lorient Cedex
Tel/fax : 02 97 64 12 76    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.       www.partibreton.org