La CFDT a décidé de signer le texte élaboré le 5 avril entre les partenaires sociaux, créant la Convention de reclassement personnalisé (CRP)

Cet accord donne des droits nouveaux pour les salariés des TPE/PME et contribue à une meilleure sécurisation des parcours professionnels, objectifs essentiels pour la CFDT.

Accompagnée dune solide indemnisation, la CRP permet de sengager sereinement dans une reconversion positive, par un soutien personnalisé. Chaque personne bénéficiera de bilans de compétences et dorientations débouchant sur des actions de Validation des acquis de lexpérience (VAE), ou de formations. Un suivi individuel au plus près des bassins demplois est mis en place, et ce jusquà 6 mois après le reclassement.

Désormais les licenciés économiques des entreprises de moins de 1000 salariés se verront donc proposer par lUnedic cette Convention de reclassement personnalisé. La durée de la CRP pourra aller jusquà 8 mois dans des conditions dindemnisations améliorées : 80 % du salaire brut pendant trois mois, puis 70 % les mois suivants.

Cette CRP sera essentiellement financée par lUnedic. La CFDT demande à lÉtat de confirmer sa contribution, en particulier pour tout ce qui touche à la formation.n

Déclaration de Annie Thomas, secrétaire nationale