Entreprise, actualités, résultats

Communiqué de presse - Munich, le 10 janvier 2018 - Fidor Bank AG se réjouit de la présence de Sophie Lazarevitch en tant que Responsable  de la Finance, des Risques, de la Conformité de Fidor Bank AG.

Sophie Lazarevitch dispose d’une expérience de plus de 20 ans dans le secteur bancaire, et a, notamment, occupé divers postes de direction au sein du Groupe BPCE.

Sophie Lazarevitch arrive à Fidor Bank AG

Matthias Kröner, Président du Directoire de Fidor Bank AG, se félicite de l’arrivée de Sophie Lazarevitch : « Sophie est une experte reconnue et expérimentée. Son parcours et ses compétences complètent parfaitement notre équipe de direction, en particulier pour notre objectif stratégique de développement à l’international. » M. Kröner poursuit : « Je souhaite à Sophie la bienvenue chez Fidor, ainsi que beaucoup de réussite dans l’exercice de ses futures missions. Je me réjouis par avance de notre collaboration ! »

Occupant des fonctions de direction depuis l’an 2000, Sophie Lazarevitch apporte à Fidor son expérience de plus de 20 ans dans le secteur financier, en particulier dans les domaines de la finance, des risques, du juridique, de la conformité, des opérations bancaires et de l’informatique.

L'expertise de Sophie Lazarevitch

Avant de rejoindre Fidor Bank AG, Sophie Lazarevitch était, depuis 2013, directrice générale des holdings de participations Natixis HCP et HCP NA chez Natixis, filiale du groupe BPCE, qu’elle rejoint, en 2011, en tant que directrice des filiales et participations.

Auparavant, de 2005 à 2011, elle a contribué à la création de la Banque Privée 1818, filiale du Groupe BPCE, au poste de directrice générale déléguée.

Entre 1990 et 2000, elle a occupé diverses fonctions de direction, notamment chez le courtier en ligne Vega Finance, chez Euroland Finance ou encore chez Atos Consulting Finance.

Sophie Lazarevitch : « c’est une opportunité exceptionnelle de rejoindre Fidor Bank AG et de contribuer, aux côtés de Matthias Kröner, au développement d’un des futurs leaders de la banque digitale en Europe. Ce projet s’inscrit dans le volet digital du plan stratégique du Groupe BPCE. Mon engagement à la réussite de Fidor et de ses équipes au bénéfice du groupe est total. »

A propos de Fidor Bank AG :

Fidor Bank AG est une Néobanque agréée en Allemagne, considérée comme la  « plus ancienne Fintech du monde », elle se distingue par une multitude de produits et services inédits.

La Fidor Smart Community permet à près de 500 000 membres de parler finance, de partager des conseils d’épargne ou d’évaluer les produits. Fidor Bank a mis en place un programme de bonification qui récompense chaque client utilisant la plateforme d’échanges. Avec son compte courant et son compte professionnel Fidor Smart, la banque s’adresse aux particuliers et aux professionnels en leur proposant à la fois des services classiques bancaires et des applications de finance innovantes. La banque dénombre actuellement plus de 200 000 clients en Allemagne et au Royaume-Uni. Son infrastructure en architecture ouverte, via des APIs, garantit l’enrichissement continu d’une offre digitale adaptée à son temps et aux nouveaux modes de consommation bancaire de ses clients. Celle-ci autorise, en outre, l’accès pour tous les clients de Fidor à des applications centrées autour de la finance et de produits disrupteurs, développés par des tiers. Disponibilité (24 heures sur 24) et rapidité, avec notamment le 60 seconds banking (principales fonctionnalités réalisées en moins de 60 secondes) sont les points forts de Fidor Bank AG.

Communiqué de presse - Paris, Londres, 10 janvier 2018 – Les entreprises britanniques ont besoin de directives claires afin de rester en phase avec l’économie numérique en 2018. Une étude commandée par Interoute, fournisseur de réseau et de Cloud mondial, révèle que 51% des responsables informatiques du Royaume-Uni doivent se battre pour obtenir un consensus de leur conseil d’administration permettant d’atteindre leurs objectifs en matière de transformation digitale. Ce taux est particulièrement élevé au Royaume-Uni par rapport aux 8 autres pays d’Europe interrogés, la moyenne européenne étant de 41%.

 « Sans ligne directrice claire impulsée par leurs directions, de nombreux professionnels de l’informatique rencontreront des difficultés dans la progression de leurs projets critiques de transformation digitale, au risque de voir le Royaume-Uni prendre du retard dans ce domaine. » explique Bruno Boucq, Directeur Général France d’Interoute. « Avec le Brexit à l’horizon, le Royaume-Uni fait face à des changements et des incertitudes sans précédent pour ce marché, et il est normal de penser que cela ait un impact sur la prise de décision au plus haut niveau. Mais il n’a jamais été aussi important pour les entreprises britanniques de sortir leurs talents informatiques du train-train quotidien pour les amener à créer les processus métiers et l’expérience client qui puissent faire la différence sur leurs produits et services.»

«Il est essentiel d’obtenir l’adhésion au plus haut niveau, dans toute organisation, pour apporter les changements nécessaires à la progression de l’activité et suivre le rythme de l’économie numérique » poursuit Bruno Boucq. « Les professionnels de l’informatique ont besoin du soutien de l’ensemble de l’entreprise pour mettre en place les bases de la transformation digitale nécessaire à la croissance future. »

Dans le classement des principaux défis à relever en matière de transformation digitale, les 820 décideurs informatiques européens interrogés ont répondu que l’intégration des technologies existantes avec les applications cloud était leur priorité, à 55%. Suivi de près par l’incertitude politique (52%) et le manque de talents/compétences disponibles pour mener les projets (52%).

L’étude a également révélé que le coût des compétences en transformation digitale était plus élevé pour 61% des sondés britanniques, 63% des Français, et 66% des Danois, avec un salaire de 20% supérieur par rapport aux talents requis pour d’autres types de projets IT.

« Le marché des compétences IT est tendu en Europe, ce qui explique pourquoi il est important d’être leader pour éviter de se retrouver à la traine dans ce monde digital. » conclut Bruno Boucq. « Pour tirer le meilleur parti des opportunités offertes par la transformation digitale, les professionnels de l’informatique doivent travailler main dans la main avec leurs directions pour agir rapidement et de manière décisive. Avec le soutien, la ligne directrice et le consensus des directions, la transformation digitale peut s’accélérer au profit de l’ensemble de l’organisation. »

Les résultats de cette étude sont extraits du rapport The challenges facing European IT decion-makers engaged in digital business transformation, interrogeant décideurs et professionnels de l’informatique sur les facteurs qui orientent leurs décisions en matière d’appréhension du changement. Vous pouvez le télécharger ici : http://www3.interoute.com/Euro-Digi-Research-FR.

 

À propos de l’étude d'Interoute

L’étude, The challenges facing European IT decision makers engaged in digital business transformation, a été réalisée par le cabinet indépendant Coleman-Parkes Research pour le compte d’Interoute entre août et septembre 2017. Les résultats portent sur les réponses de 820 décideurs informatiques travaillant en Europe dans des organisations dont le chiffre d’affaires annuel oscille entre 200 millions et cinq milliards d'euros. Elle a cherché à comprendre comment les organisations prévoyaient de s’imposer dans un monde en mouvement. Elle a interrogé les décideurs informatiques sur leur confiance face aux changements politiques, l’impact de cette part d’incertitude sur leurs choix technologiques et la manière dont les organisations se préparent à saisir les opportunités qui se présentent.

 

À propos d’Interoute

Interoute est propriétaire d’une plateforme de services Cloud mondiale et de l’un des plus importants réseaux européens comprenant 15 data centres d’hébergement, 17 Virtual Data Centres, 33 centres de colocation et des connexions avec plus de 206 autres data centres chez ses partenaires en Europe.

L’innovation faisant partie de son ADN, Interoute a bâti une plateforme digitale privée dédiée aux entreprises.

L’intégralité de son offre de services pour une IT unifiée, s’adresse aux multinationales ainsi qu’aux plus grandes entreprises de télécommunications mondiales, aux états et aux universités. 26 des 30 plus grands opérateurs de télécommunication mondiaux utilisent le réseau Interoute.

Interoute accompagne ses clients dans leur transformation digitale en apportant l’infrastructure hybride permettant l’agilité, la souveraineté et le contrôle des données, tout en réduisant les coûts.

Sa stratégie pour une IT unifiée se montre attractive pour les entreprises qui cherchent une plateforme sécurisée, évolutive et sans contrainte, sur laquelle elles puissent construire leurs services voix, vidéo, informatique et données, et pour les fournisseurs de services Internet désirant une haute capacité internationale pour leur infrastructure et le transfert de données. Interoute possède et gère également 24 réseaux métropolitains majeurs parmi les plus grands centres d’affaires européens.

Communiqué de presse, le 8 Janvier 2018 - Depuis sa création en 2015, Gaarden bouscule le monde de l’entretien et de l’aménagement des jardins et des espaces verts en France. Tout est parti d’un constat de son fondateur, Laurent Mur, sur le marché du paysage jusqu’alors peu structuré et pas suffisamment valorisé. Il décide alors de faciliter le recours à un jardinier professionnel en fondant la start-up Gaarden. 
Une idée fertile : en trois ans d’existence, l’entreprise a su conquérir et fidéliser sa clientèle à travers le territoire. Gaarden est ainsi devenue le premier réseau de jardiniers paysagistes en France, et projette de couvrir, dès 2018, l’ensemble des grandes villes de l’Hexagone.

Gaarden compte aujourd’hui 2 200 clients actifs dans de nombreuses villes. La start-up s’appuie sur des jardiniers et des paysagistes, salariés de l’entreprise et respectueux de sa charte environnement.

Gaarden : deux sortes de clientèle et de nombreuses prestations

Gaarden se positionne sur un segment jusqu’alors peu exploré par les professionnels de l’entretien et de l’aménagement des espaces verts.

« Notre métier démarre avec l’entretien des jardins des particuliers et s’étend à la création d’espaces verts », précise Laurent Mur.

Avec la force et la visibilité d’une marque bien différenciée, l’entreprise Gaarden s’adresse à deux cibles :

  • Les particuliers - personnes actives et retraités, possesseurs d’un jardin ou d’une terrasse, qui n’ont pas le temps, la compétence, l’envie ou l’énergie de se consacrer à leur jardin ;
  • Les professionnels - sièges sociaux, copropriétés, hôtels, restaurants, cliniques, centres commerciaux, collectivités locales, campings et espaces de plein air.

L’entreprise Gaarden opère sur plusieurs secteurs :

  • L’entretien (tonte, débroussaillage, élagage, abattage, dessouchage, traitement des végétaux...) ;
  • L’aménagement et la création d’espaces (plantations, terrassement, préparation des sols et engazonnement, végétalisation des espaces verts, pose de clôture, installation d’un arrosage automatique, d’un éclairage extérieur...).

Des outils numériques performants et adaptés 

Gaarden met au service du public sa plateforme de réservation web, des applications Smartphone, et orchestre la traçabilité et le suivi des interventions. Chaque jardinier est un professionnel connecté. Il reçoit depuis la plateforme sa feuille de route et l’ensemble de ses missions dans un souci de respect des engagements et d’optimisation des déplacements.Côté client, la démarche de réservation est des plus simples. En effet, la plateforme propose plusieurs points de contact et permet de joindre les équipes Gaarden 7 jours sur 7, sur Internet ou par téléphone.

Gaarden dispose d’un site Internet adapté sur lequel le client, professionnel ou particulier, peut réserver les dates et horaires d’intervention souhaités, ou demander à être rappelé pour obtenir un devis. Gaarden a mis également en place un numéro vert dont les hôtesses, qui officient en France, sont à même de répondre aux premières questions et d’organiser un rendez-vous entre l’équipe locale et le client.


Des tarifs accessibles à tous

Pendant longtemps, les personnes employant un jardinier à domicile étaient considérées comme faisant partie des privilégiés. Cette époque est révolue : les coûts des prestations Gaarden sont désormais accessibles au plus grand nombre.L’entreprise s’engage pour une offre de services qui démocratise le recours à un jardinier et permet à ses clients de maîtriser leur budget. Le coût horaire de la prestation d’un jardinier Gaarden est de 38 € (dont 19 € à déduire des impôts) pour une prestation ponctuelle, 34 € (dont 17 € à déduire des impôts) pour un forfait saison, et 32 € (dont 16 € à déduire des impôts) pour un forfait annuel.
Une implantation réussie dans le secteur des jardineries

Gaarden développe également des partenariats avec des enseignes de distribution telles que botanic®.
Depuis octobre 2017, les équipes de la start-up enrichissent l’offre botanic®, et étendent les propositions de service de l’enseigne sur 7 points de vente pilotes, dans un premier temps : Aix-les-Milles, Vitrolles et Venelles (Bouches-du-Rhône), La Seyne-sur-Mer et Sainte-Maxime (Var), Cagnes-sur-Mer et Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes). Les 65 points de ventes botanic® devraient être concernés par le dispositif d’ici à septembre 2018.

Lorsqu’il se rend dans un magasin botanic®, le client peut non seulement s’adresser à un conseiller, mais aussi demander l’intervention d’un expert Gaarden à son domicile, lorsque le temps lui manque pour s’occuper de son jardin. La start-up apporte ainsi au client la continuité de l’expertise magasin botanic® grâce à ses équipes de jardiniers experts.
Ce partenariat scellé entre botanic® et Gaarden, qui renforce les liens avec une clientèle sensible aux services, à l’environnement et à la qualité des 
produits, vise un rayonnement national.

Pour botanic®, les équipes Gaarden interviennent dans de nombreux domaines :

  • Livraison et plantation des végétaux achetés en magasin ;
  • Tonte et entretien du gazon, débroussaillage ;
  • Entretien des massifs et des balcons,- Application d’engrais ou d’amendements naturels (fournis par le client) ;
  • Scarification et désherbage ;
  • Entretien des potagers ;
  • Petite maintenance des allées et des terrasses ;
  • Taille des haies, des fruitiers, des rosiers ;
  • Taille des arbres et des arbustes ;
  • Traitement des gazons, des arbres et des arbustes ;
  • Enlèvement de déchets verts ;
  • Travaux de création de jardins, de terrasses ou de clôtures ;
  • Construction paysagère ;
  • Création et entretien des systèmes d’arrosage automatique ;
  • Mise en place de gazons naturels ou synthétiques ;
  • Études de conception et études techniques.


Gaarden, une marque écoresponsable

Gaarden est une société impliquée sur les plans sociétal et environnemental. Non seulement elle crée de l’emploi dans chaque région de France, mais elle propose aussi des solutions naturelles de substitution aux produits phytosanitaires. La pratique des jardiniers Gaarden et les conseils au public sont détaillés dans la charte environnementale de l’entreprise. Éditée en 2017, celle-ci  porte sur :

  • Les 10 engagements Gaarden pour traiter la nature avec respect ;
  • Les solutions naturelles de substitution aux  produits phytosanitaires, avec des recettes détaillées, cas par cas (mauvaises herbes, insectes, maladies, champignons, rongeurs) ;
  • Des conseils pour avoir et garder ses plantes en bonne santé et préserver l’environnement.

Une augmentation de capital de 2,5 M€ pour étendre son réseau

Gaarden a annoncé cette année une seconde levée de fonds de 2,5 M€, prévue début 2018. Ces fonds permettront d’appuyer le développement national de la start-up avec l’objectif de dépasser 10 M€ de chiffre d’affaires dans 3 ans.

Forte du succès de ses implantations et de ses partenariats, Gaarden poursuit son développement afin de couvrir l’ensemble de l’Hexagone. 
Cette augmentation de capital a pour objectif de soutenir l’expansion du réseau à travers l’ensemble du territoire. Ainsi, après Lille, Marseille et Nice, Gaarden a étendu son maillage en proposant ses services sur Montpellier, Toulon, Blois, Tours et Le Mans au printemps 2016, puis sur Lyon, Bordeaux et Toulouse début 2017. Laurent Mur affiche clairement ses ambitions : digitaliser le marché du jardinage et du paysage, séduire une clientèle de particuliers comme de professionnels, et développer des partenariats avec des réseaux ou des enseignes qui pourront compléter leur offre en proposant les services Gaarden.

L’entreprise propose près de 150 nouveaux postes à pourvoir d’ici la fin d’année 2018. Forte du succès de ses implantations et de ses partenariats, Gaarden vise à regrouper 200 collaborateurs sous sa marque dès 2018.Jardiniers spécialisés en entretien, jardiniers spécialisés en création, chefs d’équipe… sont donc autant de postes à pourvoir sur l’ensemble des villes où l’entreprise Gaarden est implantée et où elle a su s’imposer comme une marque de confiance. Le recrutement de professionnels spécialistes de la création et de l’entretien des jardins et des espaces verts est autant dû à la fidélisation et à la demande croissante des clients qu’au développement d’une nouvelle clientèle.

Communiqué de presse - Paris, le 9 Janvier 2018 - eDocGroup, un des principaux acteurs sur le marché des solutions de dématérialisation à valeur probatoire, annonce son offre Guichet Chorus destinée à automatiser et garantir la traçabilité des échanges de factures avec la plateforme Chorus Pro de l’Agence pour l’Informatique Financière de l’Etat (AIFE).

L’ordonnance 2014-697 du 26 juin 2014 définit le calendrier d’obligation de facturation électronique pour les émetteurs de factures à destination de l’Etat, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics respectifs :

  • Au 1er janvier 2017, les Grandes Entreprises (plus de 5 000 salariés)
  • Au 1er janvier 2018, les Entreprises de Tailles Intermédiaires (de 250 à 5 000 salariés)
  • Au 1er janvier 2019, les Petites et Moyennes Entreprises (10 à 250 salariés)
  • Au 1er janvier 2020, les Micro entreprises (moins de 10 salariés)

Par ailleurs sur le même calendrier en fonction du montant du chiffre d’affaires, la loi Macron étend l’obligation à l’ensemble des entreprises, quels que soient leurs fournisseurs, d’accepter de recevoir des factures électroniques et donc d’avoir la capacité de les comptabiliser sous un format dématérialisé.

« 2018 va marquer un tournant significatif dans le déploiement de la facture adressée sous forme électronique » déclare Thierry Hasson, Directeur Général Adjoint d’eDocGroup. « En effet, à partir du 1er Janvier, nous nous trouvons à la convergence de plusieurs obligations règlementaires qui devraient amener le plus grand nombre d’entreprises à passer au numérique pour les traitements administratifs (factures, RH, ...). L’accompagnement de cette transformation digitale a été anticipé par eDocGroup, pilote Chorus/AIFE depuis 2015, proposant des offres adaptées dont ‘Guichet Chorus’, véritable plateforme raccordée directement à l’AIFE, pour accélérer, simplifier et sécuriser les processus de dématérialisation des entreprises vers la plateforme Chorus Pro ».

Le Guichet Chorus d’eDocGroup permet d’assurer la gestion des statuts et l’interfaçage avec les applications métiers de traitement et de gestion :

  • Dépôt automatique des factures sur la plateforme de l’Etat Chorus Pro, optimisé via un simple driver d’impression
  • Visualisation des statuts de traitement des factures envoyées
  • Collecte de factures disponibles sur Chorus Pro
  • Mise à jour des statuts de traitement pour les factures collectées
  • Archivage probatoire pendant 10 ans des factures transmises à l’Etat dans un coffre-fort numérique certifié (NF 203 CCFN) propre à l’entreprise

L’interface conviviale simplifie la gestion de Chorus Pro. La plateforme d’eDocGroup fluidifie les échanges en prenant en compte les différents formats de transfert. De plus, la solution est disponible sous forme de web services pouvant être intégrée directement par des éditeurs et des partenaires dans les environnements d’applications de gestion financière.

En complément, eDocGroup propose sa solution d’archivage probatoire pour conserver les documents électroniques et toute la valeur que ceux-ci représentent, notamment les factures, quelles que soient leurs durées de conservation.

A propos d’eDocGroup

Créé en 2009, eDocGroup est éditeur tiers de confiance et intégrateur de solutions de dématérialisation à valeur probatoire. L’entreprise propose des solutions de dématérialisation des processus RH, des factures, et de signature électronique. Ses solutions certifiées sont simples à mettre en œuvre et permettent d’aborder sereinement les projets de transformation digitale liés à la dématérialisation des échanges, avec des retours sur investissement de quelques mois.

Avec plus de 175 000 utilisateurs et 15 600 000 documents dématérialisés, la société se positionne aujourd’hui comme spécialiste de l’échange électronique certifié et de l’archivage à des fins probatoires. eDocGroup est membre de la FNTC, Fédération des Tiers de Confiance du Numérique. Son offre eDocSafe bénéficie de la certification NF Logiciel CCFN, coffre-fort numérique.

Communiqué de presse, le 8 Janvier 2018 - Nouvelle table à repasser Air Board M Shoulder Compact : un repassage rapide et confortable.

Pour réduire le temps de repassage et faciliter cette activité quotidienne, Leifheit propose une nouvelle table à repasser : Air Board M Shoulder Compact. Efficace et d'un grand confort d'utilisation, cette nouveauté simplifie le repassage complexe des chemises et chemisiers. En effet, grâce à son repose-fer amovible, la partie la plus large et arrondie de la table est accessible ce qui permet de repasser rapidement les épaules des chemises et chemisiers. De plus, sa large surface de repassage permet de gagner beaucoup de temps et d'énergie lors du repassage des grandes pièces de linge.


Air Board M Shoulder Compact séduit par son prix attractif, son extrême légèreté, sa stabilité et ses excellents résultats de repassage, que ce soit avec un fer à repasser classique ou avec une centrale vapeur. Véritable concentré d'innovation, elle utilise efficacement la chaleur et la vapeur pour réduire le temps de repassage et offrir une qualité irréprochable.

 

Air Board - Un système de repassage unique sur le marché

La nouvelle table à repasser Air Board M Shoulder Leifheit est dotée du nouveau plateau en titane Thermo Reflect qui permet de réduire de 33 % le temps de repassage. Brevetée, cette surface de repassage réfléchit la chaleur et la vapeur ce qui permet de repasser les vêtements simultanément des deux côtés pour un résultat impecable. Exclusif, ce plateau a été spécialement étudié pour apporter une glisse optimale. Ainsi, plus besoin de réaliser de fortes pressions pour obtenir un linge sans plis.

 

Une légèreté incomparable

Conçue avec des matériaux légers et robustes, la nouvelle table à repasser Leifheit est 25% plus légère que les tables traditionnelles. Facile à transporter, à utiliser et à ranger, elle peut être déplacée sans difficulté dans la maison.

 

Un confort maximum pour un linge parfait

Grâce à sa hauteur de travail réglable, la nouvelle table à repasser Air Board M Shoulder Compact Leifheit s’adapte à toutes les tailles d’utilisateurs, pour un confort maximum. De plus, le châssis de grande qualité offre un repassage en toute sécurité.

Tables à repasser Air Board M Shoulder Compact

Surface de repassage : 120 x 38 cm
Repose-fer amovible - Garantie : 5 ans
Prix public indicatif : 59,99 euros TTC

Tables à repasser Air Board M Shoulder Compact Plus

Surface de repassage : 120 x 38 cm
Repose-fer amovible avec guide-fil et branchement électrique
Garantie : 5 ans
Prix public indicatif : 64,99 euros TTC

Points de vente : GSA (Leclerc, Auchan…) et VPC (Amazon, Rue du commerce…).

A propos de Leifheit

Créée en 1959 à Nassau en Allemagne par Ingeborg et Günter Leifheit, la société s’est d’abord spécialisée dans la production de balais pour sols et tapis. En 1974, la marque lance son premier article de cuisine, l’ouvre-boîte Lifty.

Au fil des années, la marque se diversifie, toujours avec la conviction que pour réussir il faut développer des produits qui offrent aux consommateurs de réels avantages et un grand confort d’utilisation. C’est dans cette optique que Leifheit propose aujourd’hui des accessoires qui facilitent le quotidien dans les domaines du nettoyage, du soin du linge et des ustensiles de cuisine.

Le groupe Leifheit compte aujourd’hui plus de 1 000 salariés dans le monde.

 

Suivez-nous !

Suivez communique-de-presse.com sur Twitter afin d'être informé de toutes les actualités.Retrouvez tous les communiqués de presse diffusés et nos actualités sur notre page facebook.Rejoignez communique-de-presse.com sur LinkedInFlux RSS de toutes les catégories de communique-de-presse.com