Le chiffre daffaires du groupe AREVA au premier semestre 2005 sétablit à 5 396 millions deuros, contre 5 339 millions deuros au premier semestre 2004, soit une progression de 1,1% en données publiées et 2,6% à p.c.c.1. La variation des taux de change entre ces deux périodes fait apparaître un impact négatif de près de 34 millions deuros, nettement A données comparables, les activités dans lEnergie enregistrent une progression de 3% :
Le nucléaire affiche une croissance de son chiffre daffaires de 5,5% à p.c.c1 par rapport au premier semestre 2004 (+4,4% en données publiées), essentiellement due à la montée en puissance du contrat de construction de lEPR en Finlande et dun effet favorable des prix dans les activités minières. Dans les pôles nucléaires,

le groupe rappelle que le niveau dactivité se répartit de manière irrégulière sur lannée. Par conséquent, il est peu pertinent de comparer des évolutions dun trimestre à lautre pour en déduire la croissance future.
Sur le pôle Transmission et Distribution, après un premier trimestre en baisse de 6,5% en données comparables, le deuxième trimestre sinscrit en hausse de 2,1% en données comparables portant lévolution du chiffre daffaires du premier semestre 2005 à -2,1% en données comparables par rapport au premier semestre 2004 (-3,9% en données publiées). Cette diminution sur le début dannée 2005 est liée à leffet de rattrapage dactivité observé suite à lintégration du pôle T&D dans le groupe début 2004.
Dans la Connectique, le chiffre daffaires progresse de 0,3% à données comparables (-2,4% à données publiées) grâce à la bonne performance de lAutomobile et de Microconnections malgré un marché de la communication difficile.
Pôle Amont
Le chiffre daffaires du pôle Amont sétablit à 1 250 millions deuros au premier semestre 2005 contre 1 179 millions deuros au premier semestre 2004, soit une hausse de 6,0% (+8,8% à données comparables). Outre limpact des taux de change (effet défavorable de 13 millions deuros), le chiffre daffaires du pôle Amont est impacté par la transition aux normes IFRS : dans les activités de négoce, seule la marge réalisée est désormais comptabilisée en chiffre daffaires (impact de -17,3 millions deuros sur le chiffre daffaires
du premier semestre 2005).
Lactivité Mines enregistre une croissance de 18,9% en données comparables (+13,0% en données publiées) portée par un effet prix favorable sur luranium et par un effet volume.
La production dor a repris une activité normale par rapport au début de lannée 2004 où la business unit avait connu des difficultés dexploitation.
Les ventes de services dEnrichissement sont en hausse de 2,6% en données comparables (-2,8% en données publiées, différence notamment due aux impacts IFRS). Compte tenu dun cadencement différent des ventes sur lannée, lactivité du deuxième trimestre compense, comme escompté, le recul du premier trimestre 2005. Sur lensemble de lexercice, les ventes devraient atteindre un niveau comparable à celles de lannée
Le chiffre daffaires du Combustible ressort en hausse de 6,5% en données comparables (+5,6% en données publiées), après un premier trimestre 2005 particulièrement soutenu.
Semestre à semestre, les volumes de combustible sont stables sur luranium naturel (UO2) et en légère croissance sur les autres formes de combustible (MOX et URT). Cette évolution est toutefois propre à une répartition des ventes sur le premier semestre 2005 non représentative de lannée où le volume des ventes devrait être stable par rapport à 2004.
Sur lensemble de lexercice, le groupe prévoit un chiffre daffaires du pôle Amont en croissance à données comparables par rapport à 2004, principalement en raison de lévolution des activités minières.
Pôle Réacteurs et Services Les ventes du pôle Réacteurs et Services sétablissent à 1 039 millions deuros au premier semestre 2005 contre 959 millions deuros au premier semestre 2004, soit une hausse de
8,3% (+11,3% à données comparables). La variation des taux de change a un impact négatif de 10 millions deuros sur la période. Le passage aux normes IFRS na pas dimpact sur le chiffre daffaires du pôle.

La progression du chiffre daffaires résulte essentiellement de :

  • La montée en puissance du contrat EPR en Finlande au sein de la business unit Réacteurs (+36,3% en données comparables) ;
  • Un bon niveau dactivité dans le domaine des Services Nucléaires sur le premier semestre (+9,3% en données comparables), principalement lié à un calendrier darrêts de tranche et de remplacement de gros composants plus favorable sur le début dannée 2005, notamment en France ;
  • Un recul ponctuel des Equipements sur le premier semestre (-9,8% en données comparables) compte tenu dune forte activité sur le projet finlandais dont le chiffre daffaires est enregistré par la business unit Réacteurs.

Lensemble des autres activités du pôle affiche une stabilité des ventes (+1% en données comparables).
Sur lensemble de lexercice, le chiffre daffaires du pôle devrait progresser par rapport à 2004, avec la montée en puissance des projets dans lactivité Réacteurs.
Pôle Aval
Le chiffre daffaires du pôle Aval sétablit à 991 millions deuros au premier semestre 2005, en baisse par rapport aux 1 004 millions deuros du premier semestre 2004, soit une diminution de 1,3% (-3,4% en données comparables). Le passage aux normes IFRS est sans impact sur le chiffre daffaires du pôle Aval.
Les activités de Traitement-Recyclage, qui représentent plus des trois-quarts des ventes du pôle, expliquent principalement la diminution du chiffre daffaires du pôle Aval (-3% en données comparables). Lévolution résulte de la fin du contrat dassistance pour le client japonais JNFL qui sest terminé courant 2004, en partie compensée par un effet mix clients favorable dans le Traitement et par un dégagement en chiffre daffaires de prestations de démantèlement pour le compte du CEA sur le site de Marcoule. Par ailleurs, le traitement du combustible usé et la production de MOX se sont déroulés comme prévu sur la période.
La Logistique affiche un recul de 7,9% par rapport au premier semestre 2004 à données comparables. Cette évolution est liée à une diminution du nombre de transports de combustibles étrangers due notamment à larrêt programmé du transport de combustibles usés allemands.
Les autres activités, qui représentent de lordre de 10% des ventes du pôle Aval, dégagent un chiffre daffaires en progression de 2% en données comparables par rapport au premier semestre 2004.
Pour lensemble de lannée 2005, le groupe prévoit une stabilité du chiffre daffaires du pôle Aval en données comparables.

Pôle Transmission et Distribution (T&D)
Les ventes du pôle Transmission et Distribution sétablissent à 1 473 millions deuros au premier semestre 2005 contre 1 533 millions deuros au premier semestre 2004, en baisse de 3,9% par rapport au premier semestre 2004 (-2,1% à périmètre et change constants). Après un premier trimestre en baisse (-6,5% à données comparables) liée à leffet de rattrapage dactivité observé suite à lintégration du pôle dans le groupe début 2004, le deuxième trimestre a marqué une hausse de 2,1% à données comparables. La variation des taux de change a un impact négatif de 1 million deuros sur la période. Le passage aux normes IFRS na pas  dimpact sur le chiffre daffaires du pôle. Leffet de périmètre induit par la cession des activités en Australie et Nouvelle-Zélande le 1er avril 2005 a représenté 41,6 millions deuros (i.e. chiffre daffaires réalisé au 2ème trimestre 2004).
Les prises de commandes du premier semestre 2005 (1 676 millions deuros) augmentent de 0,5% par rapport au premier semestre 2004 en données comparables, après un niveau élevé de commandes sur le premier semestre 2004 (effet de rattrapage évoqué plus haut).
Le carnet de commandes sétablit à fin juin à plus de 2 500 millions deuros en progression de plus de 10% par rapport aux 2 322 millions à fin décembre 2004.
Lévolution du chiffre daffaires sexplique notamment par :

  • La hausse de 7%2 en données comparables des Produits, qui représentent de lordre de 40% des ventes du pôle, principalement portée par les activités High voltage switchgears.
  • La diminution de 13,4%2 en données comparables des activités Systèmes, qui représentent de lordre de 30% des ventes du pôle, en raison principalement de décalages de facturation sur dimportants contrats bien que le carnet de commandes augmente de 5% sur la période. Cette tendance devrait être rattrapée sur lannée.
  • La hausse de 15,6%2 en données comparables des activités de Services grâce au succès de deux nouvelles offres de services intégrés.
  • La baisse de 3,7%2 des ventes de la business unit Automation en raison du ralentissement du marché en Amérique du nord, malgré une pénétration réussie dans le segment des sous-stations.
  • Les ventes sont en croissance en Asie (+2,9%), et particulièrement en Chine (+13,8%). En
    revanche, lactivité est en recul en Amérique du nord (-12,8%) en raison de décalages dans
    des projets au Mexique et aux Etats-Unis, et en Europe à hauteur de -3,6% par rapport au
    premier semestre 2004.

Sur lensemble de lannée 2005, le groupe prévoit une stabilité des ventes en données comparables et un recul de ses ventes en données publiées (sortie de périmètre des activités de « Télécoms » en Australie et Nouvelle-Zélande à partir du deuxième trimestre 2005 et intégration des activités de lInde et du Pakistan à partir du troisième trimestre 2005).
Pôle Connectique
Au premier semestre 2005, le pôle Connectique enregistre un chiffre d'affaires de 638 millions deuros contre 653 millions deuros au premier semestre 2004, soit un recul de 2,4% en données publiées. A données comparables, le chiffre daffaires du pôle souligne un maintien de lactivité, avec une croissance de 0,3%, malgré un marché de la communication difficile. La variation des taux de change a un impact négatif de près de 7 millions deuros sur la période. Le passage aux normes IFRS na pas dimpact sur le chiffre daffaires du pôle.
Lactivité Automobile, premier contributeur du pôle en terme de chiffre daffaires, enregistre une progression de ses ventes de 3,0% en données comparables. Toutes les régions sont en hausse dans un marché global en repli. Dans ce contexte, les ventes sont en croissance en Europe et en Amérique du nord dans un marché en recul. En Asie, le groupe réalise une hausse sur la période très supérieure à la croissance du marché, notamment grâce à la mise en place de nouveaux programmes en Corée.
L'activité Communication, Data, Consumer, qui représente plus du tiers des ventes du pôle au premier semestre 2005, enregistre une baisse de son activité à périmètre et taux de change constants de 9,1% sur la période. Le chiffre daffaires sest maintenu entre le premier et le deuxième trimestre 2005 mais reste inférieur à celui de 2004 à périodes comparables. Cette évolution sexplique notamment par un décalage de programmes clients sur la deuxième partie de lannée, larrivée en fin de vie de produits dans le segment
Consumer et la poursuite des transferts de production des équipements de communication par les clients vers les pays à bas coûts qui affecte particulièrement les ventes en Europe et aux Etats-Unis. La croissance de lactivité en Asie ne permet pas de compenser ces phénomènes.
La business unit Electrical Power Interconnect progresse de 4,6% à données comparables, alors quelle connaît une baisse en données publiées en raison de cessions en Europe et en Australie et dun effet de change défavorable. La hausse du chiffre daffaires est portée par la région Amérique, où de nouveaux produits ont été introduits et les ventes accrues auprès des distributeurs.
Les ventes de la business unit Microconnections poursuivent leur forte croissance, avec une augmentation de 33,8% au premier semestre 2005 par rapport au premier semestre 2004 (en données publiées et comparables), et 6% par rapport au deuxième semestre 2004. Cette croissance est soutenue par la signature daccords de partenariat avec des clients majeurs et la forte croissance des applications microprocesseurs, notamment en Asie et aux Etats-Unis.
Sur lensemble de lannée, le pôle Connectique devrait enregistrer une consolidation de son chiffre daffaires à données comparables par rapport à 2004.
Perspectives
Sur lensemble de lannée 2005, le groupe anticipe un chiffre daffaires en progression, à données comparables, essentiellement porté par le nucléaire.

Calendrier des événements et publications à venir

19 septembre 2005 17:45 : Communiqué de presse Résultats 1S 2005

premier semestre 2005

20 septembre 2005 15 :30 : Conférence téléphonique dédiée à la présentation des résultats du

27 octobre 2005 17:45 : Communiqué de presse Chiffre daffaires 3T 2005

31 janvier 2006 17:45 : Communiqué de presse Chiffre daffaires année 2005

A propos

Avec une présence industrielle dans plus de 40 pays et un réseau commercial couvrant plus de 100 pays,

AREVA propose à ses clients des solutions technologiques pour produire l'énergie nucléaire et acheminer

l'électricité en toute fiabilité.

Le groupe développe aussi des systèmes de connexion dans les domaines des télécommunications, de

l'informatique et de l'automobile.

Ces activités engagent les 70 000 collaborateurs d'AREVA au cur des grands enjeux du XXIe siècle : accès à

l'énergie pour le plus grand nombre, préservation de la planète, responsabilité vis-à-vis des générations futures.

Pour plus dinformations : www.areva.com

Service de Presse Relations Investisseurs

Charles Hufnagel - Patrick Germain Vincent Benoit - T : 01 44 83 71 79 -

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

T : 01 44 83 71 17 - F : 01 44 83 25 52 Frédéric Potelle - T : 01 44 83 72 49 -

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.