Communiqué - Paris, le 22 juillet 2005 - En application du principe de précaution, la Direction de la Samaritaine, société détenue à 55% par le groupe LVMH, a décidé mi-juin la fermeture conservatoire de son magasin.  Le 19 juillet 2005, le Comité dHygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (« CHSCT ») de la Samaritaine a été réuni afin dexaminer les modalités de réalisation des travaux de mise en conformité des bâtiments.

 

Les experts mandatés par la Samaritaine ont fortement déconseillé la réalisation des travaux concomitante à une ouverture de létablissement au public et a recommandé une fermeture totale pour travaux dune durée globale estimée de 5 à 6 ans.  Cette option a été considérée comme la meilleure par la Direction de la Samaritaine, tant du point de vue de la sécurité que du point de vue technique.

 

Un Comité dEntreprise extraordinaire de la Samaritaine a été réuni ce jour afin dexaminer les conséquences économiques et sociales des travaux de mise en sécurité du magasin.  La solution privilégiée entraîne une cessation prolongée de lactivité. 

 

Conformément aux engagements pris, les contrats de travail et les rémunérations de chacun des salariés de la Samaritaine sont maintenus.  Une solution de redéploiement professionnel adaptée au cas de chaque salarié sera trouvée au travers de mesures daccompagnement,  fondées sur des reclassements internes au groupe LVMH, un dispositif actif de mobilité externe, un appui aux salariés porteurs de projets et un programme de préretraite volontaire.  Des dispositions spécifiques accompagneront chacun des volets de ce plan.  Par ailleurs, la Samaritaine entend aider ses partenaires commerciaux à limiter les conséquences de la fermeture, notamment en favorisant la réaffectation ou lembauche des  salariés travaillant sur le site.

 

Le groupe LVMH va procéder au chiffrage des conséquences de la situation née de la fermeture du magasin.  Une estimation des premiers coûts évaluables sera disponible début septembre et sera communiquée à loccasion de la publication des résultats du premier semestre 2005 du groupe LVMH.

 

LVMH

 

LVMH, leader mondial des produits de luxe, est présent dans les vins et spiritueux au travers notamment des marques Moët & Chandon, Dom Pérignon, Veuve Clicquot Ponsardin, Krug, Mercier, Ruinart, Château dYquem, Chandon Estates, Hennessy, Glenmorangie, Belvedere et Chopin. Le secteur Mode & Maroquinerie inclut les marques Louis Vuitton, Celine, Loewe, Kenzo, Givenchy, Thomas Pink, Fendi, Emilio Pucci, Donna Karan, Marc Jacobs, Berluti, StefanoBi, ainsi que eLUXURY, spécialisé dans la vente de produits de luxe sur Internet. LVMH est présent dans le secteur des parfums et cosmétiques avec les marques Parfums Christian Dior, Guerlain, Parfums Givenchy, Kenzo Parfums et Parfums Loewe ainsi que dautres sociétés de cosmétiques à fort potentiel de croissance (BeneFit Cosmetics, Make Up For Ever, Acqua di Parma et Fresh). LVMH est également actif dans la distribution sélective au travers de DFS, Sephora en Europe et aux Etats-Unis, Le Bon Marché et la Samaritaine. Le Groupe a constitué une branche Montres & Joaillerie regroupant les marques TAG Heuer, Chaumet, Christian Dior Montres, Zenith, Fred, la société italienne de stylos haut de gamme Omas et De Beers LV, une joint-venture créée avec le premier groupe diamantaire du monde.

 

 

Contacts :

 

 

 

Analystes et investisseurs :

Chris Hollis LVMH

+ 33 1 44 13 21 22

 

 

 

Media :

 

 

 

 

 

France :

Michel Calzaroni /Olivier Labesse

+ 33 1 40 70 11 89

 

DGM