Au premier semestre 2005, Renault bénéficie de son développement à linternational et réalise une marge opérationnelle de 4,4%1

Porté par la croissance des ventes à linternational, le chiffre daffaires de Renault progresse de 3,8%1 par rapport au 1er semestre 2004

Le Groupe réalise une marge opérationnelle de 4,4%1, marquée par la contribution accrue de ses activités hors Europe. Le résultat net atteint 2 211 millions deuros, en progression de 52%

Renault poursuit la réduction de son endettement et dégage, grâce à ses performances opérationnelles, un free cash flow2 de 959 millions deuros

Le Groupe confirme pour lensemble de lannée 2005 les orientations données en février

Au premier semestre 2005, le groupe Renault a vendu sous les marques Renault, Dacia et Renault Samsung Motors 1 359 000 véhicules dans le monde, soit plus de 50 000 véhicules particuliers et utilitaires supplémentaires par rapport à lannée précédente (+3,8%).

En Europe occidentale, dans un contexte de stagnation du marché automobile (+0,4%) et de compétition commerciale active, Renault confirme sa position de 1

ère marque VP +VU avec une part de marché de 10,8% quasi stable par rapport au 1er semestre 2004 (10,9%). Cette performance sappuie sur le succès de la gamme et la diversification de loffre au sein de chaque segment. Mégane reste le véhicule le plus vendu en Europe toutes catégories confondues et occupe 4,6% du marché européen des véhicules particuliers au 1er semestre 2005. Renault renforce sa position sur le segment stratégique des véhicules utilitaires, grâce à la performance de sa gamme. Les ventes progressent de 6,3% et permettent datteindre une part de marché de 15%.

1

Application des normes IFRS : à loccasion du 1er semestre 2005, les résultats de Renault sont présentés pour la première fois selon les nouvelles normes IFRS. Les comptes semestriels 2004 auxquels il est fait référence dans ce communiqué sont des comptes retraités selon ce même référentiel IFRS. Les détails de la transition des comptes publiés en normes françaises vers des comptes en IFRS ont été publiés en février 2005 pour ce qui concerne les comptes annuels 2004, et sont détaillés dans les comptes publiés par le Groupe ce semestre pour ce qui concerne le 1er semestre 2004.

2

Hors d'Europe occidentale, le groupe poursuit sa croissance dynamique avec des ventes en hausse de 17,5% qui représentent désormais 28,4% des ventes totales du Groupe contre 25,2% au 1

Hormis un ralentissement en Turquie lié au recul du marché ainsi quen Europe centrale, le Groupe enregistre des progressions fortes dans toutes les autres régions du monde notamment en Russie (+43,8%), en Amérique latine (+20%), en Afrique et au Moyen Orient (+16,4%).

Les ventes de la marque Dacia connaissent une très forte accélération (+90,7%) portée par le succès de Logan dans lensemble des pays où elle est commercialisée. En Corée, Renault Samsung Motors (RSM) augmente ses volumes de 44% et réalise une belle performance grâce aux lancements réussis des nouvelles SM5 et SM7.

er semestre 2004.

Une progression significative de la contribution de linternational au chiffre daffaires et à la marge opérationnelle

Le

chiffre d'affaires s'élève à 21 324 millions deuros, en hausse de 3,8% par rapport au 1er semestre 20043.

La Branche automobile

La contribution de la

La

La

Cette évolution est liée à la baisse de la contribution de lEurope impactée par la dégradation du mix des produits et des prix, dans un contexte de concurrence marquée sur ces marchés et de hausse des coûts des matières premières. Dans le même temps, le Groupe poursuit la réduction des coûts des achats hors matières premières et la maîtrise de ses coûts de garantie.

Renault bénéficie de laccélération de la contribution des activités internationales grâce notamment à une amélioration de la rentabilité de Renault Samsung Motors, et au retour à léquilibre de Dacia après une période de restructuration et dinvestissement.

La

Les

Le

Le

La part revenant à Renault dans le résultat net des

Au total, le résultat du Groupe avant impôts sélève à 2 557 millions deuros, contre 1 863 millions deuros au 1

Au premier semestre 2005, les

Au 31 décembre 2004, lendettement financier net de la Branche automobile sélevait à 541 millions deuros selon les anciennes normes. A loccasion des changements de normes, il a été redéfini à 1 567 millions deuros. Au cours du premier semestre 2005, cet endettement financier net de la Branche automobile a été réduit de 780 millions deuros pour sétablir à 787 millions deuros, malgré limpact de la norme IAS 39 qui pèse pour 102 millions deuros (dont 174 millions deuros pour les titres participatifs) et des variations de change et de périmètre pour 198 millions deuros.

En dehors de ces impacts, lendettement financier net automobile baisse de 1 080 millions deuros, traduisant la poursuite des performances opérationnelles du Groupe. La capacité d'autofinancement, en diminution de 116 millions deuros par rapport au 1

Lexcédent en fonds de roulement saméliore de 590 millions deuros bénéficiant dun accroissement important des dettes fournisseurs lié à la saisonnalité des ventes.

Les ressources dégagées par lexploitation financent largement les investissements corporels et incorporels nets des cessions qui ont représenté 1 405 millions deuros (contre 1 346 millions deuros au 30 juin 2004) soit 6.9% du CA. La branche automobile dégage de ce fait un free cash flow avant variation de lexcédent en fond de roulement de 959 millions deuros. Sous leffet conjugué de la baisse de lendettement et de laugmentation des capitaux propres, le ratio d'endettement s'établit à 4,3% des capitaux propres au 30 juin 2005 contre 9,9% au 31 décembre 2004.

|

Perspectives 2005

Le second semestre sera marqué par le lancement de la nouvelle Clio en Europe et la poursuite du déploiement du programme Logan à linternational. Dans des marchés stables en Europe occidentale et en légère progression dans les autres principaux pays où le Groupe est implanté, à lexception de la Turquie, et compte tenu des contraintes de coûts dues notamment à la hausse des prix des matières premières, Renault confirme pour lensemble de lannée 2005 les orientations données en février, à savoir :

une part de marché en Europe occidentale comparable à celle de lannée dernière,

une croissance continue de ses ventes hors dEurope occidentale, grâce notamment au dynamisme des marques Dacia et Samsung,

la réalisation dune marge opérationnelle Groupe supérieure à 4% du chiffre daffaires.

*

CONTACT

Renault Presse: Anne-Emmanuelle Dognon-Remy, + 33 1 76 84 64 69

Sites Internet : www.media.renault.com www.renault.com

contribue à ce chiffre d'affaires à hauteur de 20 374 millions deuros, en hausse de 4%3 contre 19 585 millions deuros au 1er semestre 2004. Malgré une répartition moins favorable des ventes en Europe, ce chiffre daffaires bénéficie dune contribution croissante de linternational grâce à la progression des ventes associée à une augmentation des prix et du mix sappuyant notamment sur les succès des nouveaux modèles de la marque RSM en Corée et sur la part croissante de Logan dans lensemble des ventes de Dacia.Branche financement des ventes s'élève à 950 millions deuros, en légère baisse de 1,6%3 par rapport au premier semestre 2004. Cette baisse sexplique essentiellement par la diminution du taux dintérêt moyen du portefeuille alors que les volumes des encours de prêts continuent de croître (+ 5,6%3). marge opérationnelle du Groupe atteint 943 millions deuros et représente 4,4% du chiffre daffaires contre 1 106 millions deuros au premier semestre 2004 (5,4% du CA). Branche Automobile dégage une marge opérationnelle de 677 millions deuros, soit 3,3% de son chiffre daffaires contre 4,5% au 1er semestre 2004.Branche Financement des ventes contribue à la marge opérationnelle du Groupe à hauteur de 266 millions d'euros, soit 28% de son chiffre d'affaires, contre 222 millions deuros au 1er semestre 2004. Cette progression intervient dans un contexte de hausse des encours productifs moyens et de baisse des frais de fonctionnement. autres produits et charges dexploitation représentent un produit de 264 millions deuros contre une charge de 50 millions deuros au premier semestre 2004. Ce résultat positif est dû à plusieurs plus-values enregistrées au premier semestre dont 160 millions pour la vente de terrains à Madrid (Espagne) ainsi que 150 millions deuros pour la vente de la participation de 3 A structures et méthodes identiques 17,88% que Renault détenait dans le capital de Nissan Diesel Motors Co Ltd. Ce solde intègre également des charges de restructuration pour 44 millions deuros.résultat d'exploitation s'élève en conséquence à 1 207 millions deuros, contre 1 056 millions deuros au premier semestre 2004.résultat financier représente une charge de 186 millions deuros contre une charge de 221 millions deuros au premier semestre 2004. Ce montant intègre limpact de lévaluation du titre participatif à sa valeur de marché selon la norme IAS 39, qui pèse pour 174 millions deuros au premier semestre 2005. Hors cet impact, le résultat financier représente une charge de 12 millions deuros. La poursuite de la réduction de lendettement net et le faible coût de la dette brute, partiellement libellée en yens, participent positivement à ce résultat.sociétés mises en équivalence se traduit par un profit de 1 536 millions deuros au 30 juin 2005. Outre un profit exceptionnel de 450 millions deuros lié à la finalisation par Nissan du transfert dune partie de ses engagements de retraite à lEtat japonais, cette contribution est en hausse de 58 millions deuros par rapport au 1er semestre 2004. Renault bénéficie de la performance de Nissan (911 millions deuros hors profit exceptionnel contre 894 millions deuros en 2004) et de la mise en équivalence du groupe AB Volvo4 pour un profit de 167 millions deuros, contre 115 millions deuros au 30 juin 2004. La mise en équivalence des autres sociétés se traduit par une contribution de 8 millions deuros contre 19 millions deuros au 1er semestre 2004.er semestre 2004. impôts courants et différés représentent une charge nette de 346 millions deuros, contre une charge nette de 410 millions deuros au 1er semestre 2004. Le résultat net au premier semestre 2005 atteint 2 211 millions deuros pour un bénéfice de 1 453 millions deuros au premier semestre 2004. Après neutralisation des titres Renault détenus par Nissan et des actions auto détenues, le résultat net par action sélève à 8,52 euros, contre 5,53 euros au premier semestre 2004, en hausse de 54%. | Un renforcement continu de la structure du bilan Les capitaux propres augmentent de 2 262 millions deuros et sélèvent à fin juin 2005 à 18 126 millions deuros.er semestre 2004, sélève à 2 364 millions deuros et bénéficie des dividendes reçus des sociétés mises en équivalence à hauteur de 314 millions deuros (contre 375 millions deuros au 1er semestre 2004).4 AB Volvo qui a procédé à des rachats de ses propres titres au cours du 1er semestre portant le taux dintégration de Renault à 21,84%.Free cash flow : Capacité dautofinancement Investissements corporels et incorporels nets des cessions (branche automobile)