Parametrage de cookies

×

Cookies fonctionnels

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Maecenas ultricies vel velit a malesuada. Nullam tempor velit sed eros egestas, a posuere mauris maximus. Praesent condimentum justo mauris, a laoreet velit feugiat sed. Ut eget diam non enim rutrum finibus. Donec erat purus, elementum eget tincidunt at, consectetur vitae leo.

Mesure d'audience

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Maecenas ultricies vel velit a malesuada. Nullam tempor velit sed eros egestas, a posuere mauris maximus. Praesent condimentum justo mauris, a laoreet velit feugiat sed. Ut eget diam non enim rutrum finibus. Donec erat purus, elementum eget tincidunt at, consectetur vitae leo.

  • Google Analytics
    Texte de description Google Analytics
  • Google Ads

Contenus interactifs

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Maecenas ultricies vel velit a malesuada. Nullam tempor velit sed eros egestas, a posuere mauris maximus. Praesent condimentum justo mauris, a laoreet velit feugiat sed. Ut eget diam non enim rutrum finibus. Donec erat purus, elementum eget tincidunt at, consectetur vitae leo.

  • Google Maps
    Texte de description Google Maps

Reseaux sociaux/Videos

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Maecenas ultricies vel velit a malesuada. Nullam tempor velit sed eros egestas, a posuere mauris maximus. Praesent condimentum justo mauris, a laoreet velit feugiat sed. Ut eget diam non enim rutrum finibus. Donec erat purus, elementum eget tincidunt at, consectetur vitae leo.

    Autres cookies

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Maecenas ultricies vel velit a malesuada. Nullam tempor velit sed eros egestas, a posuere mauris maximus. Praesent condimentum justo mauris, a laoreet velit feugiat sed. Ut eget diam non enim rutrum finibus. Donec erat purus, elementum eget tincidunt at, consectetur vitae leo.

    Communiqué de presse, le 17 Janvier 2018 - Quatre ans après la précédente édition, l’ensemble de la filière forêt-bois se retrouve en France sur Euroforest, un salon qui lui est entièrement dédié. La 7ème édition du salon forêt-bois en pleine nature se déroulera en Saône et-Loire du 21 au 23 juin 2018.

    Euroforest 2018, c’est parti !

    Les 21, 22, 23 juin 2018, l’ensemble de la filière forêt-bois se retrouvera à Saint-Bonnet-de-Joux, en Bourgogne-Franche Comté, pour la 7ème édition du salon Euroforest. L’engagement autour de cet événement des Forestiers Privés, de l’ONF, des gestionnaires, experts et coopératives, du CNPF, des Entrepreneurs Des Territoires, des centres de formation, de la MSA, de la SAFER, de la Fédération Nationale du Bois, de France Bois Forêt, de l’Ascodif est l’assurance d’attirer sur le salon Euroforest tous les professionnels de la filière.
     

    Le premier salon forestier français

    En 20 ans, Euroforest s’est imposé comme le premier salon forestier en France et le troisième en Europe, après Elmia Wood en Suède et KWF-Tagung en Allemagne. Quatre ans après la précédente manifestation, le salon forêt-bois en pleine nature confirme en 2018 son caractère incontournable au sein de la filière.

    Six mois avant l’ouverture de la manifestation, le nombre d’exposants annoncé est de 20 % supérieur à l’édition de 2014 et les surfaces demandées sont également plus importantes. En 2014, 405 marques étaient représentées.Reconnu comme le salon de référence de la filière amont de la forêt, Euroforest poursuit son ouverture aux métiers de la première transformation du bois, avec en 2018 un éclairage sur les acteurs Construction Bois et Bois-Energie. Ces secteurs témoignent bien de la complémentarité entre l’amont et l’aval de la filière forêt-bois que reflète parfaitement Euroforest. L’agro-foresterie sera également valorisée sur cette 7ème édition, permettant aux agriculteurs de mesurer tout l’intérêt de ces techniques alliant productions agricoles et forestières.
    La R&D et les services innovants liés à la forêt seront eux aussi à l’honneur. L’objectif de la filière est aussi de développer les utilisations de ces solutions novatrices et ainsi proposer aux entreprises des outils pour améliorer leur compétitivité. 

    Une vitrine de la filière

    L’ensemble des innovations dévoilé témoignera plus que jamais de l’inventivité de la filière forêt-bois et de son caractère innovant.
    Quoi de mieux que le cadre exceptionnel d’Euroforest, en plein cœur des forêts de Bourgogne-Franche-Comté, pour favoriser les démonstrations grandeur nature et permettre au public de prendre conscience de la dimension de la filière et de découvrir les multiples facettes de la sylviculture et de l’exploitation forestière !

    « Cette 7ème édition sera l’occasion de prouver que les gains de compétitivité, de sécurité, de réduction de la pénibilité au travail, permis notamment par la mécanisation et la robotisation galopante des activités forestières, contribuent largement au développement global de la filière forêt-bois » souligne Jean-Philippe BAZOT, Président d’Euroforest.

     


    40 000 visiteurs attendus à l'EUROFOREST 2018 !

    40 000 visiteurs sont attendus à Saint-Bonnet-de-Joux, durant les 3 jours d’exposition. Ces visiteurs sont tout d’abord des professionnels. Propriétaires forestiers, entrepreneurs de travaux forestiers, exploitants forestiers, scieurs, gestionnaires forestiers... font du salon un grand lieu de rencontres entre acteurs de la filière et entre fournisseurs et clients. Euroforest est en effet un véritable salon d’affaires !Les passionnés de nature seront également au rendez-vous d’Euroforest. Cette ouverture au grand public fournit l’opportunité à la filière forêt-bois de faire découvrir ses métiers et de sensibiliser les particuliers sur ses atouts, notamment son rôle économique dans les territoires et son influence décisive pour lutter contre le réchauffement climatique. 
    En donnant à des activités telles que la chasse et les loisirs une place privilégiée ainsi qu’aux terroirs, cette 7ème édition permettra ainsi de mettre en valeur les territoires, témoignant de l’ancrage de la filière forêt-bois dans ses régions. 

    Une envergure européenne

    Fort de son succès, Euroforest souhaite encore développer sa dimension internationale. Au cours de ces dernières années, les organisateurs ont multiplié les échanges avec d’autres pays pour valoriser le salon forêt-bois en pleine nature et la filière forêt-bois française à l’étranger. Leur objectif est aussi d’inciter un nombre toujours plus important de constructeurs et revendeurs européens à se rendre sur Euroforest. 13 pays étaient déjà représentés lors de l’édition 2014.

    Un nouveau circuit plus compact

    Pour faciliter l’installation d’exposants en nombre grandissant, sans nuire à la circulation et au confort des visiteurs, un nouveau circuit a été mis en place pour 2018.Suite aux demandes des exposants et des visiteurs de la précédente édition, l’équipe d’organisation a en effet travaillé à raccourcir le parcours. La nouvelle boucle est longue de 2,5 km au lieu des 3,7 km en 2014, avec une nouvelle allée centrale de 900 mètres en cours d’aménagement. Plus compact, le nouveau parcours  permettra aux visiteurs de mieux profiter de l’ensemble des exposants et de revenir sur certains stands après une visite complète.

    Une communication revisitée

    Pour cette nouvelle édition, l’équipe d’Euroforest a décidé de faire confiance à Pierre MAZOYER, graphiste et illustrateur, pour redonner un nouveau souffle et un nouveau dynamisme à la marque Euroforest. Avec une identité visuelle retravaillée, le salon montre sa capacité à capitaliser sur son expérience et se démarque en s’inscrivant dans la modernité à l’image d’une filière forêt-bois à la pointe de la technologie.

     

    Une filière innovante

    Les innovations se multiplient en forêt. Les organisateurs d’Euroforest l’ont bien compris en lançant en 2016 le salon ForestInnov mettant en avant les services et innovations de la filière.
    Le bois se mobilise de mieux en mieux, en tenant compte des sols et de la biodiversité, tout en répondant aux besoins de l’industrie et des consommateurs. Des solutions innovantes se déploient comme la télédétection pour connaître la qualité et la densité des peuplements, la mécanisation forestière, des projets d’exosquelettes pour aider les opérateurs dans leurs travaux ou encore des applications diverses pour smartphone qui font progresser la gestion forestière durable vers plus de modernité et d’efficacité. 
    Le bois est aussi source d’innovation pour d’autres filières. Les fibres de bois se retrouvent déjà dans des matériaux composites et pourront remplacer les fibres de carbone. Des molécules, comme la cellulose, extraites du bois seront bientôt utilisées dans les cosmétiques ou dans les adhésifs sans oublier les biocarburants de nouvelle génération, qui permettront de limiter l’utilisation du carbone fossile non renouvelable.

    Le reflet d’une filière dynamique

    Sylviculture, gestion forestière et exploitation, transformation du bois, bois construction, bois énergie, mobilier, métiers d’art, la filière forêt-bois représente aujourd’hui un chiffre d’affaires de 60 milliards d’euros. Forte de 430 000 emplois directs et indirects, elle joue un rôle essentiel dans la dynamique des territoires, notamment en rural.
    L’utilisation et la transformation de la matière première bois à proximité de son lieu de récolte permet de développer, en local, l’activité de l’ensemble de la chaîne de production de la filière forêt-bois. Son utilisation en circuit court permet également de minimiser les transports et de limiter les émissions de gaz à effet de serre.

    Le bois-énergie, une alternative précieuse

    Le bois représente 40 % des énergies renouvelables produites en France. 7,4 millions de résidences sont déjà équipées d’un chauffage au bois. Le bois-énergie contribue donc à l’indépendance énergétique de la France en limitant ses importations en énergies fossiles pour 9,7 millions de tonnes d’équivalent pétrole, soit environ 6 milliards d’euros.Produit et consommé dans les territoires, le bois-énergie contribue aussi à l’économie locale. Sa collecte, son conditionnement, son transport représentent un marché de 3,5 milliards d’euros et plus de 10 000 emplois locaux. Le bois-énergie génère 3 à 4 fois plus d’emplois que les énergies fossiles.

    La construction bois en plein essor

    La 4ème enquête nationale Construction Bois, réalisée par Codifab et France Bois Forêt en juin 2017, observe une baisse de 11 % du chiffre d’affaires de la construction bois en France en 2016 par rapport à 2014. Néanmoins, cette chute s’explique par le retrait des ventes sur la maison individuelle qui représente plus de la moitié de l’activité (- 34 % sur 2016/2014). En revanche, le bois progresse en logement collectif, en extension-surélévation (+ 8 %) et dans le non résidentiel, en témoigne une hausse de 10,7 % en tertiaire et de 17 % pour les bâtiments industriels et artisanaux. Les atouts du matériau bois dans la construction ne sont plus à prouver. Ses qualités mécaniques autorisent des portées plus longues et des murs moins épais. à emprise égale, la construction gagne 4 à 6 mètres de surface utile soit 8 msupplémentaires pour une surface brute de 120 m2. (Source FIB 74)
    Le bois est également au cœur de nombreuses constructions innovantes, notamment les constructions de grande hauteur. Il offre de grandes performances thermiques, phoniques, acoustiques, de légèreté et résistances structurales. Par ailleurs, il s’associe parfaitement à d’autres matériaux comme le verre, le métal, le béton, lui permettant de s’intégrer dans des ensembles contemporains.

     

    Acceptabilité et attractivité de la récolte forestière

    « Euroforest joue un rôle primordial tant au niveau de la représentation que de la communication de la filière forêt-bois. Les professionnels peuvent découvrir la filière dans son intégralité et en pleine air mais surtout, nous avons l’opportunité de faire passer au grand public le message de l’acceptabilité de l’exploitation forestière qu’il convient davantage d’appeler Récolte Forestière. Il s’agit de faire comprendre à nos concitoyens que pour avoir des produits, des meubles, des maisons, du papier faits à partir du bois, la récolte en forêt est nécessaire... Nous devons leur expliquer que couper du bois, c’est bénéfique pour avoir du bien-être dans sa maison mais aussi pour lutter contre le changement climatique. 
    Euroforest a toujours eu une vocation d’échanges entre les métiers amont de la filière bois jusqu’à la première transformation. Aujourd’hui, nous déployons donc beaucoup d’efforts pour attirer le grand public et les élus, souvent confrontés aux mouvements d’incompréhension de leurs concitoyens vis-à-vis de la récolte forestière. Il est important que les élus maîtrisent bien toutes les facettes de nos métiers et l’impact de la filière au niveau social, sociétal et environnemental jusqu’à l’aval de la filière dans les métiers du meuble et de la construction.   
    L’apport social de la filière bois se traduit notamment par un nombre important de métiers et d’emplois, ce qui suppose une forte représentation d’Euroforest en matière de formation pour les rendre attractifs. C’est en montrant sa diversité et le caractère très innovant de la filière que nous attirerons des jeunes salariés et de futurs employeurs
    .» Jean-Philippe BAZOT, Président d’Euroforest et Président de France Douglas

    Le grand rendez-vous de toute la forêt

    « Euroforest est non seulement le premier salon de l’amont forestier en France mais aussi un grand rassemblement européen, il se tient dans une région qui se caractérise par la diversité de ses peuplements, reflet de la nature de la forêt française, et dans une forêt privée ! La forêt privée, à travers ses représentations Fransylva et ses délégations régionales et départementales, est impliquée depuis toujours dans l’organisation de ce salon. Euroforest est le grand rendez-vous de la forêt privée, mais la présence de la forêt publique et des coopératives forestières en fait un grand lieu d’échanges et de rencontres sur l’amont de la forêt. Il est important de se regrouper pour organiser des événements comme celui-ci, de façon à attirer un public important.
    D’une édition sur l’autre, les améliorations techniques et technologiques, de la graine à la récolte du bois, sont prodigieuses. C’est important. Si, certains mettent en avant que seulement 55 % de la production annuelle de la forêt française est récoltée, c’est aussi parce que nous n’avons pas suffisamment d’entreprises avec du matériel moderne pour mener à bien cette exploitation. Aujourd’hui, les entreprises doivent avoir des machines qui correspondent aux peuplements des forêts exploitées. Il est essentiel que des propriétaires puissent voir quelles sont les avancées technologiques et comment on peut organiser cette exploitation dans les meilleures conditions économiques et de gestion durable. Euroforest est donc aussi un lieu de rencontres où les visiteurs peuvent expliquer leurs besoins aux fabricants de matériels. Ce sont ces échanges là qui font avancer l’innovation et la mise sur le marché d’équipements adaptés. De même, les échanges des propriétaires forestiers avec des pépiniéristes, le CNPF et avec l’institut du développement forestier sont primordiaux. Avec le réchauffement climatique, les propriétaires doivent se tenir informés du travail effectué par la recherche forestière pour savoir quelles essences seront les plus adaptées, à tel endroit, lors du renouvellement. La présence du grand public sur Euroforest permet également à la filière de le sensibiliser à la modernisation de la forêt. La forêt, oui, c’est la nature, mais la filière forêt-bois ne peut devenir une filière industrielle sans rentabiliser et optimiser ses processus.
    » Antoine d’AMECOURT, Président des Forestiers Privés de France

    Montrer que la filière bois est une filière d’avenir, innovante…

    « Dès qu’on parle de forêts, l’ONF ne peut que répondre présent ! D’autant que nous sommes des acteurs importants de la filière forêt-bois, puisque nous mettons sur le marché français 40 % des bois.
    Euroforest est un salon pour les professionnels mais la part du grand public qui le fréquente est intéressante. Cela donne l’opportunité à la profession d’affirmer que l’exploitation forestière ne correspond plus à l’image traditionnelle du bûcheron avec une hache... La filière forêt-bois est devenue une filière industrielle, reconnue en tant que telle par les pouvoirs publics en 2015, ce qui reste très récent par rapport à d’autres industries comme l’automobile ou la chimie. Elle est d’ailleurs reconnue comme une filière d’avenir.
    L’objet d’un salon comme Euroforest est de montrer tout le dynamisme des acteurs de la filière dans la récolte et la transformation du bois. Les matériels cherchent de plus en plus à répondre aux exigences environnementales liées à l’exploitation forestière, permettant de limiter au maximum les impacts sur les milieux, sur la biodiversité... 
    Par ailleurs, si la mécanisation de l’exploitation a eu du mal à démarrer en France, compte tenu de la complexité de nos massifs forestiers, avec des bois de différentes tailles, de différentes essences, dans des zones montagneuses, les matériels aujourd’hui proposés sont innovants et en mesure d’augmenter la rentabilité du m3 coupé ; la mécanisation s’étend également aux peuplements feuillus. 
    En conclusion, ce qui est assez frappant sur ce salon, c’est de voir toutes les innovations qui émergent dans la filière. L’ONF innove également et accompagne les innovations au sein de la filière. 
    » Patrick FALCONE, Adjoint au Directeur Général ONF

    « Le mot fort de ce salon, c’est l’innovation. Et la périodicité d’Euroforest, tous les quatre ans, permet justement de bien percevoir les avancées technologiques. L’amélioration de la filière amont passe par la modernité des outils de production dans la forêt. En effet, ce qui va changer dans les prochaines années, ce n’est pas forcément le prix d’achat et de vente d’un bois, mais les innovations administratives, informatiques et techniques entre le bois debout et le bois couché. C’est là où des économies d’échelle peuvent intervenir et améliorer la rentabilité de nos métiers. Euroforest démontre que les maillons de la chaîne sylvicole évoluent, trouvent des moyens innovants pour améliorer la chaîne de valeur. La présence de start-ups apporte aussi un regard neuf qui incite la filière à sortir des sentiers battus pour améliorer là encore la collecte, le temps de transformation, la consommation du bois... Et à travers l’innovation informatique et numérique, les jeunes s’intéressent à la filière forêt-bois. L’innovation est donc bien un facteur d’évolution.
    Euroforest est aussi un carrefour de dialogue. Nous avons besoin d’échanges, d’apprendre des bonnes pratiques, des bonnes idées des autres... y compris sur ce qui se passe en dehors de nos frontières. Et les visiteurs viennent non seulement pour échanger avec la profession mais aussi pour acheter ou confirmer leurs projets d’investissement. C’est un salon très opérationnel. 
    » Cyril LE PICARD, Président de France Bois Forêt et Président de l’Union de la Coopération Forestière Française

    Montrer que nous ne sommes pas des destructeurs mais des gestionnaires de forêts

    « Euroforest, avec Forexpo en Nouvelle Aquitaine, permet d’attirer un large public. 
    Sa périodicité permet d’avoir un peu de recul pour mettre en évidence les nouvelles technologies et applications qui apparaissent et ne cessent d’évoluer. Comme ce sont des technologies souvent coûteuses, il est nécessaire de bien peser les investissements. Mais nous avons besoin de ces matériels modernes pour exploiter les forêts dans des conditions rentables et respectueuses de l’environnement. Il faut aussi que les jeunes soient bien formés aux équipements les plus récents.
    La présence du grand public sur Euroforest nous donne également l’opportunité de souligner que derrière le papier, les meubles, les éléments de construction, il y a du bois et qu’il est donc nécessaire d’exploiter la forêt. Surtout, il est important de montrer que nous ne sommes pas des destructeurs mais des gestionnaires de forêts. Nous devons communiquer sur le fait que le bois que l’on abat est au maximum de ses possibilités et qu’il faut repartir avec une nouvelle génération de peuplements. Nous devons affirmer qu’il n’y a pas d’exploitation forestière sans reboisement, sans renouvellement de la forêt.
     » Gérard NAPIAS, Président des Entrepreneurs des Territoires

     

    Les chiffres de la filière forêt-bois en France

    16,9 millions d’hectares de forêt
    2,9 milliards m3 de bois sur pied
    25,8 millions mde bois ronds sous écorce récoltés
    60 milliards d’euros de CA
    430 000 emplois



    logo communique presse footer

    Suivez-nous !

    Suivez communique-de-presse.com sur Twitter afin d'être informé de toutes les actualités.Retrouvez tous les communiqués de presse diffusés et nos actualités sur notre page facebook.Rejoignez communique-de-presse.com sur LinkedInFlux RSS de toutes les catégories de communique-de-presse.com