Communique de presse, le 30 Mai 2018 - Les 21, 22 et 23 juin 2018, l’ensemble de la filière forêt-bois se retrouvera à Saint-Bonnet-de-Joux, en Bourgogne-Franche-Comté, pour la 7ème édition du salon Euroforest. Cet événement confirme que la filière forêt-bois a fait de l’innovation un vecteur majeur de son développement et de sa modernisation.

L’innovation est au coeur de la 7ème édition d’Euroforest. Du 21 au 23 juin 2018, la forêt de Saint-Bonnet-de-Joux, en Bourgogne-Franche-Comté, sera le théâtre grandeur nature de cette manifestation où les professionnels pourront découvrir, en situation, les dernières innovations sur les métiers de la forêt et de l’exploitation forestière. « Cette 7ème édition sera l’occasion de prouver que les gains de compétitivité, de sécurité, de réduction de la pénibilité au travail, permis notamment par la mécanisation et la robotisation galopante des activités forestières, contribuent largement au développement global de la filière forêt-bois » souligne Jean-Philippe BAZOT, Président d’Euroforest. Créé par les professionnels de la filière, Euroforest est en phase avec les attentes de son marché. L’objectif de la filière forêt-bois est de développer les utilisations de solutions novatrices et ainsi proposer aux entreprises des outils pour exploiter les forêts dans les conditions les plus rentables et les plus respectueuses de l’environnement, tout en améliorant la sécurité et le confort de travail des opérateurs.

 

Un cadre exceptionnel pour rassembler la filière forêt-bois

La périodicité d’Euroforest, tous les quatre ans, est évidemment un atout pour bien percevoir les avancées technologiques d’une filière qui a fait de l’innovation l’un de ses vecteurs de développement.
Reconnu comme le premier salon forestier en France et le troisième en Europe, après Elmia Wood en Suède et KWF Tagung en Allemagne, Euroforest attire un nombre grandissant d’exposants. Son cadre exceptionnel, sa situation géographique centrale, ses nombreuses animations et démonstrations dans le cadre naturel d’une forêt ont su séduire les professionnels de la sylviculture jusqu’à la première transformation du bois, qui ont l’opportunité de rencontrer leurs fournisseurs et leurs clients.

L’édition 2018 accueillera :

- 365 exposants, soit 30 % d’exposants supplémentaires par rapport à l’édition précédente en 2014 (et 70 % de surfaces réservées en plus, pour des démonstrations encore plus spectaculaires).- Plus de 40 000 visiteurs : propriétaires forestiers, entrepreneurs de travaux forestiers, exploitants forestiers, scieurs, experts et gestionnaires forestiers...Curieux de connaître les dernières innovations, impatients d’observer les tests en réel et d’apprécier les qualités des machines, ces visiteurs viennent non seulement pour échanger avec la profession mais aussi pour acheter ou confirmer leurs projets d’investissement. Euroforest est un salon très opérationnel, un lieu d’échanges et d’affaires.

Une visite optimisée

Pour faciliter l’installation des exposants, sans nuire à la circulation et au confort des visiteurs, un nouveau circuit est mis en place en 2018. La nouvelle boucle est longue de 2,5 km, au lieu des 3,7 km en 2014, avec une nouvelle allée centrale de 900 mètres. Plus compact et intégrant des raccourcis, le nouveau parcours permettra aux visiteurs de mieux profiter de l’ensemble des exposants et de revenir sur certains stands après une visite complète.

Des exposants de tous horizons

Au total, Euroforest s’exprimera sur 150 hectares, de quoi donner les moyens aux exposants de disposer d’espaces spécifiques pour présenter aux visiteurs les atouts de leurs matériels et les mettre en scène à travers des démonstrations.Les fabricants français seront au rendez-vous de ce salon, avec un savoir-faire aujourd’hui reconnu par la filière forestière, en termes de qualité, de fiabilité et de caractère innovant.

C’est le cas d’Eliatis, une entreprise implantée à Moirans, en Isère, qui conçoit, fabrique et commercialise des porteurs polyvalents et multifonctions. Elle présente pour la première fois sur Euroforest deux innovations majeures. Nouvellement lancé sur le marché, le Chaptrack 280 peut intégrer différents équipements et évoluer en fonction des besoins des chantiers.


« Le Chaptrack 280 est un porte-outil ouvert à l’évolution. C’est important pour les entreprises qui peuvent ainsi faire face avec la même machine aux à-coups de leur activité et amortir leur investissement » explique Jean-Luc Perrin, fondateur d’Eliatis. « Pour nous, Euroforest est un salon incontournable, le seul qui couvre toute la filière de la forêt, tous les types de forêts et l’intégralité des techniques. En trois jours, nous allons rencontrer 85 % de nos clients, le tout dans des conditions qui nous correspondent bien puisque nous serons dans une forêt. »

Quant à l’Alti-Coup’, c’est une solution inédite sur le marché européen. Pour élaborer cette machine, dédiée à l’élagage sous les lignes à haute-tension, Eliatis a travaillé avec ses clients pour construire un cahier des charges adapté aux environnements forestiers français et européens. L’Alti-Coup’ se distingue par sa hauteur de travail (jusqu’à 24 m), la plus importante à ce jour, et surtout par sa mobilité. Monté sur le Chaptrack 280, ce bras est homologué pour la route. En outre, au-delà de l’élagage, il intègre une fonction broyage qui permet d’assurer les deux opérations avec un seul engin, au profit d’une meilleure qualité et d’une organisation de travail simplifiée.
Sur Euroforest, Eliatis met également l’accent sur deux brevets qui accompagnent ces innovations. Le premier porte sur une nouvelle conception du bras, qui gagne en rapidité et en performance, le second, sur un système de compensation de charge. Le Chaptrack 280 est ainsi bien stabilisé lorsqu’il est équipé de l’Alti-Coup’, dont l’envergure en latéral peut atteindre 19 m.

Également implantée en Isère, à Saint-Siméonde Bressieux, la société Pialleport est le premier constructeur français de tracteurs forestiers. Bien connus sur le marché, les débusqueurs forestiers Camox sont ainsi conçus et fabriqués dans l’atelier de production de cette PME familiale de 30 personnes, qui maîtrise également la programmation des machines. Le service après-vente est assuré à travers un réseau d’agents sur tout le territoire national et par des concessionnaires dans certains pays étrangers. Sur Euroforest, Pialleport présentera son débusqueur G275 six roues. Cette machine se distingue par sa portance au sol, qui génère moins de tassement qu’un engin quatre roues, tout en permettant des volumes de travail beaucoup plus importants. L’entreprise mettra également en avant l’homologation route obtenue en février pour ses débusqueurs F140 et F175, qui offre désormais la possibilité aux entrepreneurs d’aller d’un chantier forestier à un autre, en toute sécurité et dans le respect de la réglementation, sans nécessité de faire appel à un transporteur. « Euroforest nous permet de présenter nos nouveautés et l’ensemble des matériels que nous fabriquons. C’est donc un salon incontournable,
sur lequel nous rencontrons en quelques jours 80 % de notre clientèle, française principalement, mais aussi des Allemands et des Suisses » souligne Eric Pialleport, PDG de la société.

Sur son site de production vendéen d’où sortent environ 8 000 machines chaque année, la société Rabaud conçoit et fabrique ses produits de A à Z. Fidèle d’Euroforest, elle présentera, en avantpremière, deux remorques forestières, mono et bi-poutres, homologuées route 25 km/h, ce qui n’est pas le cas de tous les équipements du marché. Elle mettra également en avant une nouvelle machine à conditionner le bois de chauffage sur palette. Son originalité est de filmer (film ou filet) la palette à la base, en l’intégrant donc dans le conditionnement. Son gabarit rectangulaire épouse parfaitement les dimensions de la palette. Le bois de bûche reste donc bien en place, ce qui facilite la manutention et favorise la sécurité.« Euroforest est le premier salon forestier de France. C’est l’occasion pour nous de montrer à nos clients nos matériels en dynamique, ce qui leur permet de bien comparer avec les autres. C’est aussi de bons moments à partager avec nos clients, dans un cadre en harmonie avec la profession » souligne Damien Gauthier, Directeur commercial et marketing de Rabaud.

 

Le parcours de l’innovation « Forest Innov »

Certains de ces exposants se retrouveront sur le parcours de l’innovation, mis en place pour la première fois, en juin 2018, par les organisateurs d’Euroforest. Les exposants qui y participent seront ainsi valorisés en affichant sur leur stand la signalétique « Forest Innov ». Par ailleurs, un parcours « Forest Innov » recensera les exposants concernés.L’objectif est de montrer et d’expliquer les diverses innovations présentées sur les stands afin de témoigner d’une filière moderne et innovante par les évolutions du travail, les procédés ou les matériels utilisés en forêt. Les innovations présentées doivent être récentes et dater au maximum de juin 2014 (dernière édition d’Euroforest). L’innovation présentée peut être un produit, un matériel, un procédé, un service, une technique ou une organisation.

Parmi les autres sociétés présentes sur ce parcours :

La société Intranetis présentera le logiciel de gestion des activités forestières Easy-Forêt prenant en compte le référencement des contrats d’achats, jusqu’à la facturation du bois et des services, en passant par la gestion des chantiers et des livraisons. C’est aussi une véritable plateforme collaborative permettant des échanges rapides et précis entre intervenants et favorisant une meilleure performance de la chaîne d’approvisionnement de la filière bois.

Clohse Group met en avant le débardeur Tigercat 602, dont la plateforme est personnalisable pour diverses applications de niche. Il peut être équipé d’un double treuil, tablier, d’une grue avec double treuil ou d’une grue déportée. Le système Tier 4 est installé dans un compartiment moteur plus petit que celui des machines concurrentielles, ce qui offre une visibilité optimale à l’opérateur. Par ailleurs, le siège pivotant à deux positions, doté de l’ensemble des commandes, ajoute à l’ergonomie de la machine.

Francital Environnement propose le sac à dos porte-tronçonneuse Hercule, conçu pour permettre au bûcheron de regrouper dans un seul sac tout l’équipement nécessaire à sa journée de travail. Le poids (jusqu’à 30 kg) est mieux réparti, ce qui limite les problèmes de dos. Il facilite ainsi l’accès aux chantiers, avec un maximum de matériel. La société présente également le sac porte-tablette Héraclès, qui permet de fixer la tablette numérique sans risque de chutes et ainsi de pouvoir effectuer différentes tâches tout en ayant cet équipement à disposition.

La société Solidur propose le premier pantalon de bûcheronnage, certifié classe 3 - 28 m/s. Ce pantalon de sécurité est adapté à une vitesse de chaîne de tronçonneuse égale ou supérieure à 28 m/s. Confortable et souple malgré ses neuf couches, il a demandé pas moins d’un an et demi en recherche et développement.Plus de 20 ans après son lancement, Euroforest s’inscrit donc dans le calendrier d’une filière dynamique et innovante, reconnue en France et à l’international. Il reflète toute la diversité et la vitalité d’un secteur d’activité qui emploie, en France, plus de 430 000 personnes.

Un soutien de toute la filière

L’ensemble de la filière soutient Euroforest. L’engagement autour de cet événement des Forestiers Privés, de l’ONF, des gestionnaires, experts et coopératives, du CNPF, des Entrepreneurs Des Territoires, des centres de formation, de la MSA, de la SAFER, de la Fédération Nationale du Bois, de France Bois Forêt, de Fibois, de PEFC, du FCBA, de l’Ascodif confirme qu’Euroforest est le salon de référence de la filière en France.Certaines organisations profiteront de l’événement pour y tenir leur assemblée générale :
• 21 juin : Les Coopératives Forestières (UCFF) Groupe Coopération Forestière (GCF)
• 22 juin : Syndicat des Forestiers Privés de Bourgogne

Un carrefour d’échanges

Carrefour d’échanges et d’information, Euroforest sera le cadre de conférences.
Parmi les temps forts :                                                         

Jeudi 21 juin
11h00-13h00
Trois tables rondes sur le renouvellement forestier seront organisées. Elles feront intervenir l’ensemble de la filière : coopératives, reboiseurs, industriels, écologistes, scientifiques, politiques.14h00-16h00
Présentation du Réseau Amont France Bois Régions avec Fibois Bourgogne-Franche-Comté / FBR.16h00-18h00 - Conférence sur le programme de reconnaissance des certifications forestières (PEFC).                                                             

Vendredi 22 juin
14h00-16h00 - Conférence Safer Bourgogne-Franche-Comté.
16h00-17h00 - Formicable - Débardage par câble aérien : état des lieux et perspectives.                                                               

Samedi 23 juin
9h et 18h - Baptême de montgolfière sur le stand du Crédit Agricole.11h00-12h00 - Conférence fichierecologique.be, un outil d’aide à la décision pour la forêt de demain. Cette conférence est animée par Sébastien Petit, responsable formation chez Forêt Wallone.14h00-16h00 - Fibois Bourgogne-Franche-Comté / CNPF - Inauguration officielle du site La Forêt Bouge et présentation de sa déclinaison en Bourgogne-Franche-Comté.Les Coopératives Forestières (UCFF) - tirage au sort / jeu-concours : 1 hectare reboisé tous les jours à 16H sur le stand G30-34.



 

Suivez-nous !

Suivez communique-de-presse.com sur Twitter afin d'être informé de toutes les actualités.Retrouvez tous les communiqués de presse diffusés et nos actualités sur notre page facebook.Rejoignez communique-de-presse.com sur LinkedInFlux RSS de toutes les catégories de communique-de-presse.com