Communiqué de presse.

"Le Centre de Profit Scientologie installé rue Legendre dans le XVIIe arrondissement parisien vient de passer un communiqué "Respect de l'environnement", où il explique qu'il a envoyé quelques bénévoles pour nettoyer quelques déchets.

C'est très bien, pourquoi pas... l'ennui, c'est que ces opérations fortement claironnées par le mouvement n'ont d'autre but que de tenter de contrebalancer l'image détestable de la secte, et ne lui coûte guère: ce
sont toujours les employés (à peine payés) et les bénévoles (c'est à dire les clients) qui trinquent.

D'autre part, la scientologie ne respecte pas du tout l'environnement.

D'une part, c'est une organisation extrèmement gaspilleuse, qui envoie dans le monde des centaines de tonnes de publicité pour un "produit" excessivement cher: il peut en coûter plus de 300000 euros par client pour parvenir à un de leurs niveaux secrets (description comique accessible sous forme de BD, 6,5 megas et 43 pages  ici: www.antisectes.net/42xenub.pdf).
Récemment, M. Ben Shaw porte parole de l'organisation américaine "FLAG" a rappelé que sonn organisation expédiait pas moins de 2,5 millions de pièces de mailing par mois.

Dommage qu'il n'ait pas rappelé que cela ne concernait que quelques 3000 clients de Flag en une année... et quelques dizaines de milliers de "prospects" dans le monde. Gaspillage.

A titre comparatif, quand une organisation commerciale gaspillant ses publicités (comme les grands groupes d'hypermarchés) engorge l'environnement de publicités, elle a au moins l'excuse de toucher une vaste clientèle potentielle ou déjà acquise à son enseigne, à qui elle propose des produits réels, et non les opinions virtuelles du gourou scientologue condamné à quatre ans de prison pour escroquerie et extorsion en France (TGI Paris 1978, www.antisectes.net/jugt78.htm).

D'autre part, la secte envoie sans cesse par avion dans le monde entier des équipes de vente et des équipes de surveillance des finances de ses centres de profit: c'est un vaste gaspillage d'énergie. Elle dépense des sommes énormes en bâtiments luxueux qui n'ont d'autre raison d'être que de faire croire que la secte réussit... publicité toujours.

Ne parlons pas des innombrables procès que la secte fait ou subit plutôt que de cesser ses méthodes condamnables. Là aussi, il y a un gaspillage colossal des ressources, et donc, un irrespect évident de l'environnement et des hommes.

Et c'est cette organisation pseudo-religieuse qui voudrait profiter de ce petit travail dans le XVIIe pour distribuer aux habitants un "code moral non religieux" signé de ce repris de justice que fut le gourou Hubbard, en espérant conquérir une clientèle nouvelle? Peut-être il faudrait d'abord qu'elle cesse de polluer le monde et les esprits comme elle le fait depuis 55 ans.

Le Secticide