Les salaires en France.

logo_insee_pageint.gifCette quatrième édition des « Salaires en France » dresse un panorama actuel et précis sur les salaires.
Après une synthèse sur la conjoncture des salaires en 2007 et sur la période 2001-2006, lédition 2008 présente trois nouveaux dossiers sur les salariés des particuliers-employeurs, sur les différences de salaires homme-femme et sur les évolutions individuelles de revenu salarial de 1993 à 2005.
Vingt et une fiches thématiques mettent à la disposition du lecteur des données de cadrage sur les salaires. Ces fiches thématiques se présentent sous la forme de doubles pages proposant analyses, tableaux et graphiques. Quelques exemples de sujets abordés : les salaires du secteur privé et semi-public, les salaires dans la construction, lindustrie, le secteur hospitalier, les salaires par métier, les salaires selon la taille de lentreprise, le sexe, lâge ou encore les salaires dans les régions.

Travailler pour des particuliers : souvent une activité dappoint

En France métropolitaine, le nombre de salariés qui travaillent à titre principal dans le secteur des services à la personne a doublé en 15 ans. La plupart dentre eux sont employés directement par des particuliers. Il sagit dune population très féminisée (à 96 %), peu qualifiée (47 % de personnes sans aucun diplôme) et plus âgée que les autres salariés. LInsee exploite depuis peu les déclarations des particuliers-employeurs. Cette source statistique permet, pour la première fois, de connaître le revenu salarial (ensemble des salaires perçus) des salariés quils emploient.

En 2006, 1,6 million de salariés ont travaillé pour le compte de particuliers-employeurs. Ils ont touché en moyenne 6 900 euros nets pour lensemble de leurs emplois, y compris quand ils ne sont pas employés directement par un particulier. Pour la plupart dentre eux, ce revenu salarial résulte du cumul de plusieurs emplois. En particulier, 46 % dentre eux, soit 700 000 salariés, ont également occupé un ou plusieurs emplois de nature souvent proche pour le compte dune association, dune entreprise ou dune collectivité locale. Ils concilient ces deux types demplois pendant 189 jours en moyenne, soit plus de la moitié de lannée.

Pour deux tiers de ces salariés, soit un million de personnes, lemploi direct auprès de particuliers est lactivité principale. Pour le dernier tiers de salariés, ce nest quune source secondaire de leur revenu salarial.


Les écarts de salaire horaire entre les hommes et les femmes en 2006

En 2006, dans les entreprises de 10 salariés ou plus du secteur concurrentiel, la rémunération brute totale moyenne des femmes est inférieure de 27 % à celle des hommes. Lécart est de 16 % quand on se réfère au salaire horaire brut total, cest-à-dire la rémunération rapportée au nombre dheures rémunérées, pour les salariés dont le temps de travail est décompté en heures. Pour le seul salaire horaire de base, lécart est moindre car les primes et la rémunération des heures supplémentaires ou complémentaires accentuent légèrement lécart constaté au niveau du salaire horaire de base.
Lécart de salaire horaire entre les hommes et les femmes est plus grand chez les salariés les plus âgés et chez les plus diplômés. Il est également marqué parmi les cadres et parmi les ouvriers. Les écarts de salaire horaire sont aussi plus importants dans les secteurs les plus féminisés, notamment car les femmes sont moins nombreuses que les hommes aux postes les plus rémunérateurs.
Même à caractéristiques voisines, les femmes ont en moyenne des salaires horaires plus faibles que les hommes. Les différences de caractéristiques propres au salarié ou à lentreprise qui lemploie expliquent plus du tiers de lécart salarial entre les hommes et les femmes.


Trajectoires de revenu salarial en France 1993-2005. Étude des variations du revenu salarial au niveau individuel

Plus de la moitié des salariés du secteur privé présents deux années de suite sur le marché du travail voient leur revenu salarial progresser en euros constants. Au cours des quinze dernières années, les variations individuelles de revenu salarial dune année sur lautre ont eu tendance à samplifier. Dans lensemble, les grandes variations individuelles de revenu salarial proviennent plutôt de variations du volume dheures que de variations du salaire horaire.
Les femmes, les employés et les ouvriers ont des gains annuels plus faibles que les autres. Ces gains qui se rapportent à un revenu salarial plus faible, ne leur permettent donc pas de rattraper leur retard. De plus, leur revenu salarial varie davantage car ils occupent des emplois moins stables.
Les jeunes et les salariés qui ne travaillent pas toute lannée ont aussi des revenus salariaux plus faibles au départ mais ils comblent une partie de lécart grâce à des gains plus élevés dune année sur lautre. Parmi les salariés non à temps complet, une année donnée, les hommes plus que les femmes sont à temps complet lannée suivante et ont donc des gains plus élevés dune année à lautre.


TIMBRE DG75-H452 - 18 bd Adolphe Pinard - 75675 PARIS CEDEX 14 - FRANCE - www.insee.fr
Tél. standard : 01.41.17.50.50
Service Insee Contact : 0 825 889 452 - (0,15 euro/mn)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 



logo communique presse footer

Articles en relation

Suivez-nous !

Suivez communique-de-presse.com sur Twitter afin d'être informé de toutes les actualités.Retrouvez tous les communiqués de presse diffusés et nos actualités sur notre page facebook.Rejoignez communique-de-presse.com sur LinkedInFlux RSS de toutes les catégories de communique-de-presse.com