Résultats annuels 2004 du groupe Lafarge : Une performance excellente qui se traduit par une progression de 19% du resultat net  

PARIS, February 24 /PRNewswire/ -- Le Conseil d'Administration de Lafarge, réuni le 23 février 2005, a approuvé les comptes pour l'année se terminant le 31 décembre 2004. Les dramatiques conséquences du Tsunami sur notre cimenterie d'Aceh, en Indonésie, ont fait l'objet d'un compte rendu complet. Les administrateurs ont pu mesurer toutes les actions menées par nos équipes locales et corporate, et ont tenu à assurer nos collaborateurs affectés de leur profonde sympathie.

 

   
    CHIFFRES CLES
    - Croissance organique de 7,7%         - Marge brute d'autofinancement en
                                             hausse de 17,5%
    - Résultat d'exploitation courant à
    périmètre et change constants en hausse - Ratio marge brute
    de 12,8%                                d'autofinancement sur dette nette
                                            en amélioration : 32,5%, contre
    - Ratio d'endettement net sur fonds     25,5% en 2003
    propres en baisse, à 59% contre 67% fin
    2003                                    - Dividende en hausse à 2,40EUR
                                            par action (+4.3% contre 2,30EUR
                                            en 2003), soumis à l'approbation
                                            de l'Assemblée Générale des
                                            Actionnaires


FAITS MARQUANTS DU GROUPE

- Solide croissance organique et forte augmentation du résultat d'exploitation courant.

- Amélioration dans toutes les branches.

- La qualité du portefeuille d'activités du Groupe et sa répartition géographique équilibrée portent leurs fruits.

- Le renforcement de la structure financière, en avance sur l'objectif, confère au Groupe une flexibilité financière pour poursuivre sa stratégie.

- Les améliorations opérationnelles, notamment relatives à la performance industrielle et à la gestion des prix et des coûts, ont orienté à la hausse les marges et le retour sur capitaux engagés après impôts.

- Avec 6 usines en construction dans la branche Ciment, 4 dans la branche Plâtre et 3 dans la branche Toiture, le Groupe conduit actuellement un important programme d'accroissement de ses capacités, qui viendra soutenir la croissance organique.

Bernard Kasriel, DIRECTEUR GENERAL DU GROUPE, A DECLARE :

<< Nous nous réjouissons de la très nette progression de nos résultats en 2004, portée par une demande dynamique et par nos efforts continus d'amélioration des performances opérationnelles dans toutes les branches. Nous nous félicitons tout particulièrement de la forte augmentation du retour sur capitaux engagés et du résultat net, qui souligne notre très bonne performance globale.

Nous démarrons l'année 2005 dans de bonnes conditions pour tirer partie d'un environnement de marché dans l'ensemble favorable, et de notre capacité à relever les prix. Nous continuerons également à bénéficier de l'amélioration continue de nos performances dans toutes les branches, et de l'avantage que nous confère notre portefeuille d'activités et notre répartition géographique. Nous disposons de plus d'une flexibilité financière qui nous permettra de poursuivre notre stratégie de croissance.

Nous aurons aussi à relever quelques défis comme la forte hausse de l'énergie et des coûts afférents et la faiblesse attendue des marchés allemand et sud-coréen ainsi que du Brésil.

Dans un tel contexte, nous tablons sur une croissance de 6 à 8% du résultat d'exploitation courant en 2005, à périmètre et change constants."

Comptes consolidés au 31 décembre 2004

   
                                 31 décembre 2004  31 décembre    Variation
                                                       2003
                                    en millions
                                      d'euros      en millions
                                                     d'euros
    Chiffre d'affaires                14 436          13 658        + 5,7%
    Résultat d'exploitation            2 124           1 934        + 9,8%
    courant
    Résultat net part du Groupe         868            728          + 19,2%
    Résultat net par action (en        5,16 EUR        4,92 EUR     +  4,9%
    EUR)
    Marge brute                        2 113          1 799         + 17,5%
    d'autofinancement
    Dette nette du Groupe              6 499          7 061         -  8%


ELEMENTS OPERATIONNELS MARQUANTS PAR BRANCHE

   
    Résultat         31 décembre     31 décembre     Variation  À périmètre et
    d'exploitation   2004            2003                           change
    courant                                                       constants
 
    En millions
    d'euros
    Ciment                1 567           1 466        +6,9%        +10,6%
    Granulats et           337             283         +19,1%       +18,3%
    Béton
    Toiture                150             142         +5,6%        +5,7%
    Plâtre                 129             84          +53,6%       +50%
    Divers                (59)            (41)           nd           nd
    TOTAL                 2 124           1 934        +9,8%        +12,8%


(Dans le texte ci-dessous, toutes les variations en % s'entendent à périmètre et change constants)

Ciment

- Le chiffre d'affaires s'inscrit en hausse de 9,2% et le résultat d'exploitation en croissance de 10,6%.

- La croissance du résultat d'exploitation de la branche Ciment a été portée par des tendances de prix favorables dans un contexte de fortes hausses des coûts de l'énergie et du fret, par une croissance globale des volumes et par un effort soutenu d'amélioration des performances.

- Globalement, la marge opérationnelle est restée stable à 21,2%, preuve de notre capacité à limiter l'impact des fortes hausses de coûts d'énergie et de fret. Le retour sur capitaux engagés après impôts a progressé à 9,5%, contre 8,4% en 2003.

- L'augmentation du résultat d'exploitation de la branche repose sur une croissance de 17,5% en Amérique du Nord, de 2,6% en Europe de l'Ouest, qui reflète des résultats contrastés selon les pays, et de 16,3% dans les marchés en croissance. Parmi ces derniers, la progression a été de 20,9% en Europe Centrale et de l'Est, de 34,5% dans le Bassin méditerranéen et de 41,9% dans la zone Afrique et Océan Indien. Ces résultats ont été mitigés par un léger repli en Amérique latine à cause du Brésil, et en Asie, en raison du ralentissement des marchés sud-coréen et malaisien.

Granulats et Béton

- Le chiffre d'affaires augmente de 7,6% et le résultat d'exploitation de 18,3%.

- La croissance du résultat d'exploitation de la branche repose principalement sur une forte croissance des volumes en Amérique du Nord, en France et dans les marchés en croissance, sur de solides hausses de prix en général et sur un accroissement des volumes de produits béton à valeur ajoutée en France, au Royaume-Uni et en Amérique du Nord. Au Royaume-Uni, l'activité Asphalte et Revêtement routier a souffert de conditions de marché difficiles.

- La marge opérationnelle a augmenté, passant de 6,3% à 7,1%. Le retour sur capitaux engagés après impôts a progressé à 7,9%, contre 6.8%.

- La branche a réalisé deux acquisitions importantes : The Concrete Company (TCC) en Géorgie (Etats-Unis) et Hupfer Holdings en France et en Suisse.

Toiture

- Le chiffre d'affaires s'inscrit en baisse de 1% avec un résultat d'exploitation en hausse de 5,7%.

- Le résultat d'exploitation a augmenté de 7,5% en Europe de l'Ouest, grâce à des ventes soutenues en France et au Royaume-Uni, et malgré un nouveau repli en Allemagne. Les résultats se sont également améliorés en Amérique du Nord, portés par un marché de l'immobilier résidentiel dynamique.

- La marge opérationnelle a augmenté, passant de 9,4% à 10%, notamment grâce la poursuite des réductions de coûts en Allemagne. Le retour sur capitaux engagés après impôts est passé de 4,8% à 5,5%.

Plâtre

- Le chiffre d'affaires s'inscrit en hausse de 12,2% et le résultat d'exploitation fait un bond de 50%.

- La remarquable croissance du résultat d'exploitation est en grande partie liée à la forte amélioration réalisée en Amérique du Nord, qui illustre le succès de notre stratégie dans le Plâtre aux Etats-Unis. L'activité y est restée dynamique sur les marchés de la construction résidentielle et de la rénovation. La production de nos usines à haut débit, Silver Grove et Palatka, s'est accrue au cours de l'année, la performance industrielle s'est améliorée et des hausses de prix ont été mises en oeuvre avec succès. L'Europe de l'Ouest, tirée par la France, a aussi contribué à l'embellie des résultats de la branche.

- La marge d'exploitation de la branche a nettement augmenté, passant à 9,6% contre 7,0%. Le retour sur capitaux engagés après impôts a fortement progressé à 9,5%, contre 6,3%.

INVESTISSEMENTS ET DESINVESTISSEMENTS

Le renforcement de la structure financière s'est poursuivi en 2004. Les investissements se sont accrus, atteignant 1,5 MdEUR en 2004. La réduction de la dette est liée à la forte amélioration de la marge brute d'autofinancement et à des désinvestissements significatifs.

783 MEUR d'investissements de maintien

- Les investissements de maintien, qui s'élèvent à 783 MEUR, ont été consacrés à la modernisation continue, dans le monde entier, des équipements industriels existants.

350 MEUR d'investissements de croissance interne, visant à accroître les capacités et les performances

- L'accroissement des capacités de production s'est poursuivie de manière sélective, essentiellement dans le Ciment avec la construction d'une nouvelle ligne de production à Tula (Mexique), à Ewekoro (Nigeria), à Bouskoura (Maroc) et à Chongqing (Chine), afin de répondre à la très forte croissance du marché local, ainsi que la construction d'une cimenterie au Bangladesh.

420 MEUR consacrés à des acquisitions à fort potentiel

- Les principales acquisitions réalisées en 2004 ont porté sur les opérations suivantes : l'acquisition de Cementos Selva Alegre en Equateur pour 98 MEUR ; le rachat des actifs cimentiers et béton prêt à l'emploi de The Concrete Company (TCC) en Géorgie (Etats-Unis) pour 87 MEUR ; l'acquisition de Hupfer Holdings, producteur de granulats et de béton prêt à l'emploi en France et en Suisse pour 69 MEUR ; l'acquisition de 10,2% du capital de Lafarge Halla Cement, en Corée du Sud ; et la prise de participation de 14% dans Lafarge Boral Gypsum in Asia pour 34 MEUR.

- Toutes ces acquisitions ont été retenues pour leurs synergies avec les activités existantes ou leur potentiel à servir de tremplins de croissance sur des marchés attrayants et profitables.

574 MEUR générés par les cessions d'activités non stratégiques

- Le produit des cessions réalisées par le Groupe s'élève à 574 MEUR, les opérations les plus importantes étant la vente de 40,9% du capital de Molins (Espagne) pour 265 MEUR et celle de 40% du capital de Carmeuse North America BV pour 98 MEUR.

Conversion aux IFRS MENEE A BIEN

- Le principal impact du passage aux IFRS des états financiers 2004 provient du traitement comptable des engagements de retraite et des écarts d'acquisition.

- Le résultat net part du Groupe augmente à 1 046MEUR, essentiellement en raison de la fin de l'amortissement des écarts d'acquisition et des pertes actuarielles antérieures au titre des engagements de retraite.

- La baisse des fonds propres de l'ensemble consolidé à 9 901 MEUR s'explique principalement par l'imputation sur les fonds propres d'un montant net d'impôt de 766MEUR relatif aux pertes actuarielles antérieures au titre des engagements de retraite.

- L'endettement net de fin d'année augmente à 6 958 MEUR, principalement du fait de la prise en compte de la titrisation de créances commerciales et des options de vente de titres de filiales consolidées accordées à des actionnaires minoritaires.

- Nos ratios financiers sous IFRS à fin 2004 demeurent solides avec un ratio d'endettement net sur fonds propres à 70% et un ratio de marge brute d'autofinancement sur endettement net à 30.4%.

Lafarge, leader mondial des matériaux de construction, occupe des positions de 1er plan dans chacune de ses quatre branches : Ciment, Granulats & Bétons, Toiture, Plâtre. Avec 77 000 collaborateurs, le Groupe est présent dans 75 pays. En 2004, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 14,4 milliards d `euros

D'autres informations sont disponibles sur le site web www.lafarge.com

Une interview de Bernard Kasriel, Directeur Général, sous forme vidéo, audio et texte, sera disponible à partir de 7h00 sur le site www.lafarge.com.

La prochaine publication de Lafarge - celle du chiffre d'affaires du premier trimestre 2004 - aura lieu le 4 mai 2005 (avant l'ouverture du marché actions Euronext).

Pour publication simultanée aux Etats-Unis et dans le reste du monde.

Informations pratiques :

Une conférence de presse aura lieu ce jour à 9 heures (heure de Paris) au siège de Lafarge (61, rue des Belles Feuilles - 75016 Paris).

Une réunion de présentation aux analystes aura lieu ce jour à 11h30 (heure de Paris) au siège de Lafarge (61 rue des Belles Feuilles - 75016 Paris). La présentation se tiendra en anglais avec traduction simultanée en français à partir d'un support visuel en anglais, disponible sur le site internet de Lafarge www.lafarge.com

Cette réunion sera retransmise en direct sur le site internet www.lafarge.com et pourra être également suivie par téléphone en composant

- à partir de France : +33-(0)1-70-99-35-16

- à partir du Royaume-Uni : +44(0)208-515-2309

- appel gratuit à partir du Royaume-Uni : +44(0)800-358-23-43

- à partir des Etats-Unis : +1(0)303-262-2211

- appel gratuit à partir des Etats-Unis : +1-800-240-5318

Vous aurez la possibilité de réécouter cette conférence sur le site internet www.lafarge.com ou par téléphone du 24 février 19.30 CET au 3 mars en composant le :

- à partir de France : +33(0)1-70-99-32-94 (code 132970#)

- à partir du Royaume-Uni : +44(0)208-515-2499 (code 638828#)

- à partir des Etats-Unis (appel gratuit) : +1-800-405-2236 (code 11023676#)

Une réunion de présentation des résultats aux analystes aura lieu ce jour à 17.00 GMT (US 12.00pm Est) au Founders Hall, 1 Cloth Fair, Londres EC1.

Cette réunion pourra être suivie par téléphone en composant :

- à partir du Royaume Uni : +44(0)208-515-23-12

- appel gratuit à partir du Royaume-Uni : 44(0)800-358-0857

- à partir des Etats-Unis : +1(0)303-262-2137

- appel gratuit à partir des Etats Unis : +1-800-240-6709

Vous aurez la possibilité de réécouter cette conférence sur le site internet www.lafarge.com ou par téléphone du 24 février 19.30 CET au 3 mars en composant le :

- pour le Royaume Uni : +44(0)208-515-2499 (code 638941#)

- appel gratuit à partir Royaume Uni :

- pour les Etats-Unis : +1-(0)303-590-3000 (code 11023678#)

- appel gratuit à partir des Etats-Unis : +1-800-405-2236 (code 11023678#)

Les informations, autres qu'historiques, contenues dans le présent communiqué de presse constituent des données à caractère prévisionnel (forward-looking statements) au sens du United States Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces données prévisionnelles ne reflètent pas nécessairement les performances futures et comportent certains risques, aléas et hypothèses ("Facteurs") difficiles à prévoir. Les résultats futurs peuvent différer sensiblement des anticipations de résultats issues de données prévisionnelles, sous l'effet de Facteurs incluant de manière non limitative: la nature cyclique des activités de la Société ; les conditions économiques nationales et régionales dans les pays où le Groupe est présent ; les fluctuations des devises ; le caractère saisonnier des activités de la Société ; le niveau des dépenses de construction sur les marchés majeurs ; la structure de l'offre et de la demande dans l'industrie de la construction ; la concurrence accrue des nouveaux entrants et des concurrents existants ; les conditions climatiques défavorables lors des périodes de forte construction ; les changements et la mise en place de réglementations environnementales ou autres réglementations gouvernementales ; notre capacité à identifier, mener à bien et intégrer efficacement nos acquisitions ; notre capacité de pénétration de nouveaux marchés ; ainsi que d'autres facteurs contenus dans les documents publics déposés ou enregistrés par la Société auprès des autorités boursières y compris dans le Document de Référence déposé par la Société auprès de l'AMF, ainsi que dans le "Form 20-F" enregistré auprès de la Securities and Exchange Commission aux Etats-Unis. De manière générale, la Société est soumise aux risques et aléas propres à l'industrie de la construction et à une activité de nature mondiale. Les données prévisionnelles sont présentées à la date du présent communiqué et la Société n'assume aucune obligation quant à la mise à jour de ces données prévisionnelles en présence d'informations nouvelles, dans le cadre d'événements futurs ou pour toute autre raison.

Proposition de renouvellements et de nominations au sein du Conseil d'Administration de Lafarge

Le Conseil d'Administration de Lafarge, qui s'est réuni le 23 février 2005, a indiqué qu'il proposera, lors de l'Assemblée Générale des actionnaires, le renouvellement des mandats d'administrateurs de Michel Bon, Bertrand Collomb et Alain Joly, ainsi que la nomination en tant qu'administrateurs de Jean-Pierre Boisivon, Philippe Charrier, Oscar Fanjul et Bruno Lafont, en remplacement de Bernard Isautier, qui avait quitté le Conseil à la fin de 2004, de Jean Keller, Patrice Le Hodey et Robert Murdoch, dont les mandats arrivent à expiration.

Bertrand Collomb, Président du Conseil d'Administration, a déclaré :

<< Au nom du Conseil, je tiens à remercier Bernard Isautier, Jean Keller, Patrice Le Hodey et Robert Murdoch pour leurs contributions aux travaux du Conseil et l'attention qu'ils ont portée au gouvernement d'entreprise. Nous serons heureux de toujours pouvoir compter sur l'expérience et la qualité de Michel Bon et d'Alain Joly, et d'accueillir trois nouveaux administrateurs indépendants, à la réputation reconnue, Jean-Pierre Boisivon, Philippe Charrier et Oscar Fanjul. Enfin, le Conseil accueillera avec plaisir Bruno Lafont qui, depuis mai 2003, a rejoint la Direction Générale du Groupe.>>

- Jean-Pierre Boisivon est Président du Conseil d'Administration du Centre National d'Enseignement à Distance (CNED), Délégué Général de l'Institut de l'Entreprise, et Président du Comité d'organisation des expositions du travail << Un des Meilleurs Ouvriers de France >>.

- Philippe Charrier est Président Directeur Général de Procter & Gamble en France. Il est notamment administrateur de Eco Emballages, de la Fondation HEC et de l'Institut de Liaisons et d'Etudes des Industries Economiques (ILEC). Il est également Vice-Président d'Entreprise et Progrès.

- Oscar Fanjul est Président d'Honneur de Repsol SA et Vice Président de la société Omega Capital. Il est notamment administrateur d'Unilever, de Marsh & McLennan Companies et du London Stock Exchange. Il siège au Conseil de surveillance de Carlyle Group en Europe et de Sviluppo Italia. Il est également Conseiller international de Goldman Sachs.

- Bruno Lafont est Directeur Général délégué du Groupe Lafarge depuis mai 2003.

Les informations, autres qu'historiques, contenues dans le présent communiqué de presse constituent des données à caractère prévisionnel (forward-looking statements) au sens du United States Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces données prévisionnelles ne reflètent pas nécessairement les performances futures et comportent certains risques, aléas et hypothèses ("Facteurs") difficiles à prévoir. Les résultats futurs peuvent différer sensiblement des anticipations de résultats issues de données prévisionnelles, sous l'effet de Facteurs incluant de manière non limitative: la nature cyclique des activités de la Société ; les conditions économiques nationales et régionales dans les pays où le Groupe est présent ; les fluctuations des devises ; le caractère saisonnier des activités de la Société ; le niveau des dépenses de construction sur les marchés majeurs ; la structure de l'offre et de la demande dans l'industrie de la construction ; la concurrence accrue des nouveaux entrants et des concurrents existants ; les conditions climatiques défavorables lors des périodes de forte construction ; les changements et la mise en place de réglementations environnementales ou autres réglementations gouvernementales ; notre capacité à identifier, mener à bien et intégrer efficacement nos acquisitions ; notre capacité de pénétration de nouveaux marchés ; ainsi que d'autres facteurs contenus dans les documents publics déposés ou enregistrés par la Société auprès des autorités boursières y compris dans le Document de Référence déposé par la Société auprès de l'AMF, ainsi que dans le "Form 20-F" enregistré auprès de la Securities and Exchange Commission aux Etats-Unis. De manière générale, la Société est soumise aux risques et aléas propres à l'industrie de la construction et à une activité de nature mondiale. Les données prévisionnelles sont présentées à la date du présent communiqué et la Société n'assume aucune obligation quant à la mise à jour de ces données prévisionnelles en présence d'informations nouvelles, dans le cadre d'événements futurs ou pour toute autre raison.

COMMUNICATION : Stéphanie Tessier: +33-1-44-34-92-32, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Amanda Jones: +33-1-44-34-19-47 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.; RELATIONS INVESTISSEURS : James Palmer: +33-1-44-34-92-93, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Danièle Daouphars: +33-1-44-34-92-93, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.