Rencontre entre Thierry BRETON et les syndicats du ministère de lÉconomie, des finances et de lindustrie


Moins de trois semaines après sa prise de fonction, Thierry BRETON a souhaité tenir le 18 mars une première réunion de prise de contact avec les fédérations des syndicats du ministère de lÉconomie, des finances et de lindustrie.

À loccasion de cette rencontre informelle, le ministre a, en introduction, fait part de son souhait de poursuivre la dynamique de réformes en cours à Bercy, tout en affirmant son très fort attachement à un dialogue social permanent, nourri et ouvert. Il a indiqué que les réformes nécessaires à conduire au sein du ministère ne sauraient aboutir sans limplication de tous.

Il a ensuite répondu, de façon détaillée et attentive, aux différentes préoccupations exprimées dans une lettre ouverte que lui avait adressée une intersyndicale, affirmant son attachement au périmètre actuel des missions du Minéfi et ouvrant plusieurs pistes de discussion. Il a notamment insisté sur la reconnaissance des qualifications, sur lévolution des métiers et la formation quelle impose ainsi que sur la mise en uvre de la Lolf.

Il a enfin proposé aux fédérations une méthode concrète et un calendrier précis de travail fondés sur un état des lieux sur les modernisations en cours dans les directions. Il leur a proposé de les revoir dès le 21 avril, pour un premier échange au fond et la définition conjointe des chantiers de négociation, dans le cadre dun comité technique paritaire ministériel qui serait suivi dun deuxième avant lété.

A loccasion de cette rencontre, Thierry BRETON a rendu hommage au professionnalisme des agents du ministère et à leur sens reconnu du service public. Il a affirmé sa pleine confiance dans l'encadrement. Conscient de limportance des efforts engagés, il a rappelé que le fruit des progrès devait profiter à tous, usagers comme agents.

Il a résumé en synthèse létat desprit dans lequel il entendait conduire son action : « transparence, dialogue, réactivité ».

Cabinet de Thierry BRETON
Contact presse :
Benoît GAUSSERON : 01 53 18 41 35