Le Conseil d'Administration qui s'est réuni le 1er mars 2005 sous la présidence de Monsieur Yves René Nanot, a examiné et arrêté les comptes consolidés du Groupe pour l'année 2004.

RESULTATS

   
    En millions d'euros                   2004          2003        %
    Chiffre d'affaires                     3060,5        2898,9     5,6
    Résultat d'exploitation              572,2        528,6      8,3
    Résultat net (Part du Groupe)   263,4         243,0     8,4
    Capacité d'autofinancement      572,0         553,9     3,3

L'évolution positive des volumes de vente et des prix dans la plupart des pays s'est confirmée dans le dernier trimestre et a permis au Groupe d'atteindre une bonne croissance du résultat d'exploitation en 2004 par rapport à 2003, malgré le contexte général d'augmentation des coûts opérationnels, surtout des combustibles et un effet taux de change défavorable.

Le chiffre d'affaires et le résultat d'exploitation progressent respectivement de 7,7 % et 9,9 % à périmètre et taux de change comparables, grâce aux progrès significatifs en France, aux Etats-Unis, en Bulgarie et en Turquie.

L'exercice 2004 a également bénéficié d'une réduction sensible des frais financiers, liée surtout à la diminution de la dette.

Le résultat net, en croissance pour la douzième année consécutive, s'établit à 263 millions d'euros, en progression de 8,4 % par rapport au résultat 2003, qui avait bénéficié d'un montant particulièrement élevé d'éléments exceptionnels.

L'endettement total du Groupe (dette nette + TSDI) a été réduit de 282 M EUR par rapport à la fin 2003 après investissements industriels et financiers de 279 millions d'euros. A 1040 M EUR le niveau d'endettement est à un point historiquement bas depuis 1992.

RESULTATS DE LA SOCIETE MERE

Le résultat net de CIMENTS FRANCAIS S.A. en 2004 s'établit à 166,8 millions d'euros. La forte progression par rapport au résultat 2003 (87,8 millions d'euros) est essentiellement due à la reprise de provisions sur titres de participation.

DIVIDENDE

Il sera proposé à l'Assemblée Générale de CIMENTS FRANCAIS S.A. convoquée le 19 avril 2005, un dividende de 1,60 euro par action.

PERSPECTIVES 2005

Après une bonne année 2004, les investissements dans le secteur de la construction sur la zone euro et en Amérique du Nord devraient connaître un ralentissement et se traduire par une croissance des volumes en 2005 moins élevée que celle enregistrée en 2004. Cependant une nouvelle progression est prévue dans les pays émergents.

Dans ce contexte, le Groupe s'efforcera de compenser l'augmentation attendue des coûts énergétiques par des gains de productivité et une politique de prix adaptée, afin de maintenir ses performances opérationnelles.

TRANSITION AUX NORMES IAS/IFRS

Le Groupe présentera les impacts de la transition aux normes IAS/IFRS à l'occasion de la publication des données du 1er trimestre 2005 (4 mai 2005).

Sur internet : Ciments Français : www.cimfra.com