Perspectives de chiffre d'affaires 2005 revues à la hausse

Gameloft confirme une fois encore sa capacité à conjuguer croissance rapide et rentabilité. La forte croissance du chiffre d'affaires en 2004 et un contrôle actif des coûts ont en effet permis à la société de doubler son résultat d'exploitation qui atteint 2,4Meuros, soit 10,2% de marge d'exploitation, tout en investissant massivement dans ses capacités de développement.

Les effectifs de la société sont ainsi passés de 258 employés fin 2003 à près de 750 en décembre 2004. Cet effort important positionne idéalement Gameloft par rapport à ses concurrents pour répondre à la forte croissance de l'industrie du jeu sur mobiles et à l'arrivée des réseaux et téléphones 3G.

Résultats annuels 2004

Les comptes de Gameloft sur l'exercice 2004 s'établissent comme suit :

    
    En Meuros                    2004     S2 2004   S1 2004    2003
    Chiffre d'affaires           23,2      14,5       8,7      10,2
    Résultat d'exploitation       2,4       1,6       0,8       1,2
    Résultat financier            7,5*      7,5      (0,1)      2,0
    Résultat exceptionnel        (7,6)*    (7,7)      0,1      (0,6)
    Résultat net part du Groupe   1,9       1,3       0,6       2,4

Le résultat net annuel ressort à 1,9Meuros, en baisse comparé au résultat net de 2003 qui avait cependant été impacté positivement par 2Meuros de plus values financières non récurrentes sur la vente de valeurs mobilières de placement.

Situation financière saine

La situation financière de la société sort significativement renforcée de l'exercice 2004. L'augmentation de capital de 3,9Meuros, lors du second semestre, combinée aux bons résultats 2004 a permis à Gameloft de multiplier par 5,7 ses fonds propres qui s'établissent à 7,3Meuros en date du 31 décembre 2004 et d'afficher une situation cash nette positive de 1,4Meuros.

La société souligne par ailleurs qu'elle a dégagé un cash flow opérationnel[1] quasiment à l'équilibre sur le second semestre de l'année 2004 sans pour autant ralentir ses investissements, la société ayant engagé plus de 300 personnes de juin à décembre 2004. Gameloft a donc montré sur le second semestre 2004 sa capacité à autofinancer sa croissance très rapide. Ce modèle de développement conjuguant croissance forte, rentabilité et autofinancement sera poursuivi dans les années à venir. Gameloft a aujourd'hui les moyens financiers et une rentabilité suffisante pour continuer à accroître rapidement ses effectifs, son catalogue de licences et son chiffre d'affaires comme elle l'a démontré en 2004.

Perspectives 2005

Gameloft poursuivra en 2005 l'extension de sa gamme de jeux avec la sortie prévue de plus de vingt nouveaux jeux, dont environ 10 jeux 3D destinés aux téléphones et réseaux 3G. La société prévoit aussi la signature de nouvelles licences fortes dans la lignée de l'accord exclusif annoncé aujourd'hui avec Paramount Pictures et Dreamworks pour la sortie du prochain film de Steven Spielberg et Tom Cruise "La Guerre des Mondes".

Parallèlement, la qualité des jeux Gameloft, illustrée par l'obtention de nombreuses récompenses à travers le monde, la capacité de ses équipes de production à supporter le nombre croissant de modèles de téléphones sur le marché, et l'accès via son réseau de clients opérateurs à près de 1 milliard d'abonnés dans le monde, permettront à la société de poursuivre en 2005 la rapide croissance de ses ventes.

La société revoit donc à la hausse son objectif de chiffre d'affaires pour 2005 et prévoit désormais une croissance de ses revenus proche de 70% et un résultat d'exploitation et un résultat net positifs.

Le chiffre d'affaires du premier trimestre sera publié le 28 avril 2005.

* : Le résultat financier et le résultat exceptionnel doivent être retraités de 7,9Meuros pour en permettre une meilleure compréhension. La liquidation de deux anciennes filiales inactives de Gameloft a en effet entraîné un produit financier de 7,9Meuros et une charge exceptionnelle d'un même montant. Une fois retraitée cette opération purement comptable dont l'impact sur le résultat net 2004 est nul, le résultat financier s'établit à -0,4Meuros dus principalement aux intérêts sur la dette et aux différences de change et le résultat exceptionnel se monte à 0,3Meuros suite essentiellement à des reprises de provisions.

    
    Compte de résultat - en mEUR                     2004       2003
    Chiffre d'affaires                               23,2       10,2
    Autres produits                                   1,4        1,1
    Total produits d'exploitation                    24,6       11,3
    Achats et charges externes                       10,6        4,4
    Salaires et charges sociales                     11,0        5,2
    Dotations aux amortissements et provisions        0,5        0,3
    Autres charges                                    0,1        0,2
    Total charges d'exploitation                     22,3       10,1
    Résultat d'exploitation                           2,4        1,2
    Cessions de VMP                                   0,0        2,0
    Différences de change                            -0,2       -0,1
    Intérêts sur dette financière                    -0,1       -0,3
    Gains sur liquidation filiales                    7,8        0,4
    Autres charges financières                        0,0        0,0
    Résultat financier                                7,5        2,0
    Reprises sur provisions                           0,4        0,4
    Pertes sur liquidation filiales                  -7,9       -0,9
    Autres charges exceptionnelles                   -0,1       -0,1
    Résultat exceptionnel                            -7,6       -0,6
    IS                                               -0,3       -0,2
    Résultats hors groupe                             0,0        0,0
    Résultat Groupe                                   1,9        2,4

    
    Bilan - en m euros                    31/12/2004    31/12/2003
    ACTIF
    Immobilisations incorporelles nettes        1,4        1,0
    Immobilisations corporelles nettes          0,9        0,2
    Immobilisations financières                 0,3        0,3
    Total actif immobilisé                      2,6        1,5
    Créances clients                            8,9        4,2
    VMP                                         0,2        0,6
    Disponibilités                              2,3        1,9
    Autres actifs circulant                     2,4        0,8
    Total actif circulant                      13,8        7,5
    TOTAL                                      16,4        9,0
    PASSIF
    Capital                                     3,2       47,8
    Prime d'émission                           44,4       40,6
    Réserves                                  -42,3      -89,4
    Résultat                                    1,9        2,4
    Autres                                      0,0        0,0
    Capitaux propres                            7,3        1,3
    Intérêts minoritaires                       0,1        0,1
    Provisions                                  2,2        2,2
    Emprunts et dettes financières              1,1        3,0
    Dettes à court terme                        5,7        2,5
    TOTAL                                      16,4        9,0

[1] Marge brute d'autofinancement + variation du BFR