Communiqué de presse

 

Association préventive de la violence chez lenfant

 

Lassociation préventive de la violence chez lenfant se manifeste face aux incidents de délinquances de ces derniers jours.

 

         Nous ne pouvons rester inactifs devant tant dagressions et de gâchis. Cest pourquoi nous nous indignons du manque découte et de soutien que nous sollicitons depuis plus de 2ans, de la prise de conscience de certains politiques et administrations qui nont jusquà ce jour évités la réalité quest notre société et la détresse de nos familles.

 

Nous avons saisi le gouvernement à plusieurs reprises sur des attentes réelles des parents désarmés devant laugmentation de violences et dagressivités incessantes chez leurs enfants.

 

·        Combien de mineurs sont mis en cause dans des délits ou crimes, aujourdhui ?

·        Combien denfants violents deviennent de véritables délinquants ?

·        Comment notre société est-elle devenue si laxiste devant linsécurité des enfants ?

 

Il est temps découter tous ces bénévoles qui se battent pour améliorer la vie des enfants qui sont les citoyens de demain.

            Nous avons partagé nos inquiétudes  avec le gouvernement et le seul ministère qui à toujours répondu présent est notre Ministre de lIntérieur actuel.

Pourquoi ne pas changer les habitudes de notre pays et de penser à écouter le peuple qui veut contribuer à lévolution de notre société !

            Nos responsables ont pris lhabitude dintervenir quaprès une crise grave mais le décès tragique des deux  jeunes est regrettable mais ne peut excuser aucune violence et dégradation.

            Ces incidents ne sont que prétextes pour des jeunes sans aucun respect pour notre république mais surtout sans aucune connaissance de leurs devoirs et obligations.

            Tous ces enfants  mineurs sans base déducation et livrés à eux même dans ces quartiers sensibles  ne peuvent pas sans limite trouver le bon chemin.

 

Nous ne pouvions rester sans nous manifester car nous avions averti plus dune fois les autorités mais il faut maintenant agir et faire appliquer nos textes et nos lois.

 

 Contact : Mme Nafissa BARASCUD : présidente

Tel :06/99/59/21/02

 Mail :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.