Nicolas Sarkozy veut transformer maire et acteurs sociaux en « sheriffs » - Le projet de loi du ministre de lintérieur sur la délinquance, présenté à partir de cet après-midi au Sénat, veut transformer  maire et acteurs sociaux en « sheriffs. »
 
En effet, le ministre voudrait transformer tous les professionnels de léducation, de la prévention et du soin en policiers, sous la houlette du maire. Médecins et infirmiers scolaires seront surveillés par des « comités déducation à la santé », parents et assistants sociaux par des « comités pour le respect des droits et devoirs des familles », professeurs par des « cellules de veille éducative ». Ces nouveaux agents de sécurité transmettront au maire - qui nest tenu par aucun secret professionnel, les noms des graines de délinquants, afin den constituer un fichier nominatif.

 
Les Verts dénoncent la vision policière contenue dans le projet de loi. La France daprès de Nicolas Sarkosy ressemble à un pays sous surveillance policière permanente. Le texte stigmatise les populations en difficulté, en faisant delles des
nids de délinquants potentiels, et organise autour des familles tenues pour seules coupables de la délinquance un véritable contrôle social. Le texte met à mal lensemble des politiques de prévention en faisant le choix de pénaliser lensemble de la vie sociale, sans jamais sattaquer aux racines des maux. Réprimer est parfois nécessaire, prévenir, cest mieux.
 
Le projet de loi est muet sur les moyens dévolus à la réinsertion, aux politiques de suivi et daccompagnement pour éviter les récidives, aux solutions pour sattaquer à lexplosion de la population carcérale en France. Élaboré sans aucune concertation, ce texte est une déclaration de défiance à légard des acteurs de la prévention. Sans remettre à plat lordonnance de 1945, contrairement à ce quil avait annoncé, Nicolas Sarkozy durcit encore la justice des mineurs ; il instaure une procédure de comparution immédiate, pour les mineurs de 16-18 ans. De nouvelles sanctions apparaissent également dans le texte, comme lactivité de jour ou lavertissement solennel.
 
Les Verts dénoncent un projet de loi, fondé  sur une logique uniquement répressive, qui désigne jeunes et pauvres comme des dangers sociaux.

Sergio Coronado
Porte-parole

Service de presse
Marjorie Delmond 01 53 19 53 15