Les Verts soutiennent la sortie de la majorité des élu-e-s régionaux de Bourgogne, en réponse à la provocation du Président socialiste dexonérer des taxes régionales les entreprises liées au pôle nucléaire bourguignon

Les militant-e-s Verts de Bourgogne, réuni-e-s en assemblée générale, ont décidé hier que le groupe des élu-e-s Verts quitterait la majorité du Conseil Régional de Bourgogne : cette décision fait suite au vote par les élus socialistes et UMP le 25 septembre dernier de la mise en place dexonérations fiscales pour les entreprises liées au Pôle Nucléaire Bourguignon (PNB).

Cette mesure, que les Verts avaient annoncé comme un point de rupture dès le mois de janvier, est incohérente avec la position du Parti socialiste contre le lancement des centrales EPR; elle est, qui plus, socialement injuste.

Depuis le lancement des pôles de compétitivité par le gouvernement, les élu-e-s Verts se sont heurté-e-s à une attitude hégémonique et autoritaire du Président François Patriat concernant le soutien régional au Pôle Nucléaire: alors même quils ont cherché depuis bientôt deux ans à trouver une position déquilibre, François Patriat na eu cesse de mettre à mal cet équilibre, en allant toujours plus loin dans le soutien au PNB et en saffranchissant des règles élémentaires de concertation et de démocratie au moyen de déclarations de presse ou lettre ouverte.

Alors que les négociations sont ouvertes pour un accord programmatique entre les partis de gauche, Les Verts sont très inquiets de la position des élus socialistes au conseil régional de Bourgogne. Ils rappellent que, pour eux, larrêt de lEPR et la sortie du nucléaire par un arrêt programmé des centrales existantes sont des conditions incontournables de tout futur accord avec les partis de gauche.

Ils rappellent également quun accord est fait pour être respecté : aucune majorité ne peut fonctionner durablement si les différents partenaires ne respectent pas les engagements pris.

Enfin, les Verts apportent tout leur soutien aux élus Verts au conseil régional : ils ont fait jusquici tous les efforts possibles pour aboutir à une position commune au sein de la majorité, ce choix courageux simpose aujourdhui.


Cécile Duflot,
Porte-parole

Service de presse
Marjorie Delmond 01 53 19 53 15