Pour gagner la lutte contre le cancer, il faut changer de stratégie


En 1971, le président américain Nixon lançait un plan de lutte contre le cancer en déclarant « Dans 20 ans, nous aurons vaincu le cancer ». 35 ans après et des milliards de dollars dépensés, le cancer na pas été vaincu, ni aux Etats Unis, ni ailleurs. Au contraire lépidémie atteint des sommets. En France, un homme sur deux et une femme sur trois sont touchés ; la progression a été de 63% en 20 ans et le vieillissement démographique nexplique que 28 % de cette progression. Le cancer de lenfant progresse de 1% par an en Europe, ce qui confirme que le vieillissement nexplique pas tout. Certes la mortalité régresse légèrement, mais aucun progrès thérapeutique majeur na été fait depuis 30 ans.

La leçon du plan Nixon est pourtant claire : il ne suffit pas de mettre des moyens, (bien limités dailleurs en France au regard de ceux du plan Nixon), encore faut-il que la stratégie suivie soit la bonne. Or le plan cancer est dans la droite ligne de ce qui sest fait depuis plusieurs décennies et qui a abouti à léchec que chacun peut constater aujourdhui. Il se situe toujours dans la logique curative et  refuse délibérément de prendre en compte le fait que les causes environnementales sont déterminantes dans la progression du cancer.
 
Seule la lutte contre le tabagisme et lalcoolisme est prise en compte, mais rien nest fait contre la pollution chimique généralisée. La France continue dêtre le plus gros utilisateur de pesticides par habitant, bien que le lien entre pesticides et cancers soit avéré, et lagriculture bio nest pas soutenue. Le gouvernement a appuyé le lobbying de lindustrie chimique contre le projet de règlement européen REACH qui vise à obliger celle-ci à évaluer les substances mises sur le marché depuis les années 30 et dont la toxicité nest pas connue dans 97% des cas. Les leçons de lamiante nont pas été tirées et aucune des institutions impliquées dans cette faillite, comme la médecine du travail par exemple, na été réformée. Les crédits dévolus à la recherche via le Plan National Santé Environnement se limitent à quelques dizaines de millions deuros.
 
La lutte contre le cancer ne peut être gagnée que si un changement de stratégie est mis en ¦uvre, mais cest lensemble du système de santé qui doit être refondé pour gagner la bataille contre les grandes épidémies daujourdhui, dont le cancer. Cela implique de passer dune logique de soins à une logique de santé et de donner à laction sur les facteurs de risque environnementaux une place centrale dans la politique de santé. Cest cette orientation quont définie les Verts en en faisant une priorité de leur programme 2007.


Les Verts


--
Service de presse
Marjorie Delmond 01 53 19 53 15