La Confédération syndicale internationale (CSI) est née : c'est un jour Historique

La Confédération syndicale internationale (CSI) est née ce mercredi, 1 novembre, à Vienne, elle réunit 306 syndicats représentant 168 millions de salariés dans 154 pays. C'est une journée historique à plusieurs titres. Pour le syndicalisme, qui se dote enfin d'une structure à l'échelle des enjeux de la mondialisation, synonyme de libéralisation économique et de pressions accrues sur l'environnement, et qui tourne une page de division en unifiant enfin les courants réformistes et chrétiens du syndicalisme international.

Mais c'est une journée historique pour tous ceux qui veulent construire une autre mondialisation, où les droits des salariés, les normes sociales et environnementales ne sont pas des mots vains ou des déclarations d'intentions sans effet contraignant en bas des accords commerciaux.

Les défis sont nombreux pour le syndicalisme mondial. Désaffection dans les pays du Nord, répression antisyndicale et difficulté à prendre en charge les travailleurs de l'économie informelle au Sud.

Les Verts se félicitent de la création de la CSI. Les libertés syndicales demeurent en effet un baromètre de la bonne santé d'une démocratie : dans plusieurs pays d'Amérique latine et centrale, des syndicalistes sont régulièrement assassinés et dans certains pays d'Afrique et d'Asie le syndicalisme indépendant du pouvoir n'est pas toléré. Les Verts se félicitent également de l'annonce faite par la CSI de futures campagnes sur le thème de l'environnement et du développement durable.

Sergio Coronado, Porte-parole