Association des Elus Bretons pour la Démocratie

     Lorient le 6 juin 2007 - COMMUNIQUE - A la veille des élections législatives, il plane sur l'Hexagone des atmosphères diverses : un total désarroi à gauche, une lutte fratricide au centre, une satisfaction interrogative à l'UMP et une colère rentrée à l'extrême droite.

     L'élection du président Sarkozy bouleverse et, somme toute ne semble enthousiasmer vraiment que les habituels « groupies politiques » du camp vainqueur, le leitmotiv de changement rendant même les « majoritaires » vaguement inquiets.

     Nous pensons qu'elle présente au moins un avantage : tout ce qui était hier (sous le président et les gouvernements précédents), sujet d'orgueil national incommensurable, déclamé a longueur de discours, d'interviews ou d'éditoriaux ( politique de santé, éducation, relations extérieures, institutions, culture, liberté-égalité-fraternité- etc la liste serait longue) est ramené à un niveau plus proche du réel dans le discours d'aujourd'hui (parfois même a un niveau proche du médiocre quand ce n'est pas carrément obsolète !).

     Nous ne nous réjouissons cependant pas plus d'être intégrés dans les médiocres que nous nous congratulions d'être assimilés hier à la nation la plus intelligente de la terre. Car pour nous, entendu de Bretagne, le discours ne fait plus ni la réalité ni l'action.

     Tout de même, nous attendons qu'une vraie prise de conscience émerge et qu'une réorganisation des institutions, de l'administration, du rôle de l'état central et le transfert des pouvoirs nécessaires soient lancés ; nous attendons la mise en place de la démocratie locale sur des bases humaines historiques (et non techno-parisiennes) : institutions bretonnes fortes à 5 départements dotées de pouvoirs et délégations nécessaires

     Il n'y a rien a inventer de franco-français, les démocraties en Europe ou dans le monde, nous donnent régulièrement l'exemple de leur adaptation réussie aux évolutions générales, faisons de même.

     Ne nous leurrons pas, les élections législatives ne feront avancer les choses que si elles portent au pouvoir des députés réellement engagés en faveur du développement de la Bretagne et de l'épanouissement de ses habitants ; méfions-nous il y a des candidats ennemis, et des spécialistes de la rose des vents, sans compter les carriéristes et les passifs, dans tous les partis de l'Hexagone ! Faisons le tri !

     pour Askol,

     le vice-président, Jean-Claude Rivallain, conseiller municipal de Vigneux-de-Bretagne


ASKOL          BP 50403    56104 An Oriant-Lorient Cedex    Breizh-Bretagne-Brittany

Tel/fax : 02 97 64 12 76      Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.