Jugement de Grenoble Amnistie des faucheurs dOGM : victoire de la citoyenneté et de la démocratie


Communiqué de presse des Verts du 26 octobre 2005  - Les Verts sont extrêmement satisfaits de la décision de la cour dappel de Grenoble qui a entériné dans son jugement daujourdhui la motivation syndicale et citoyenne du fauchage dOGM de Saint Georges dEsperanche en 1997 en appliquant la loi damnistie de 2002 aux faits pour lesquels 3 faucheurs parmi les 400 présents ce jour-là étaient mis en cause.
 
La cour dappel a reconnu le caractère daction syndicale de ce fauchage et ne la donc pas ramené à ce que certains voulaient faire croire cest-à-dire un simple délit de droit commun.

Ils rappellent leur attachement au combat contre la culture dOGM en plein champs. Ce combat des faucheurs volontaires que Les Verts ont toujours soutenu en y participant activement sexplique par labsence de débat démocratique sur ce sujet, par les attaques administratives dont sont lobjet les élus qui tentent de sopposer à la culture dOGM sur leurs territoires et donc par limpossibilité de lutter démocratiquement.
 
Le fauchage des OGM constitue donc lapplication, dans un cadre assumé collectivement, de lapplication du principe de précaution battu en brèche par le gouvernement qui, non content de faire courir des risques à la vie humaine et à la diversité biologique, soutient les firmes agro-alimentaires et semencières qui ambitionnent à breveter le vivant.
Ce premier jugement rendu dune longue série de procès organisée pour juger des citoyens qui ont voulu - en labsence de débat démocratique - faire appliquer le principe de précaution en luttant contre les cultures en plein champs des plantes OGM.

Les Verts continueront de se battre plus que jamais pour que cette question soit enfin débattue démocratiquement et que cessent les cultures en plein champs qui hypothèquent lavenir de notre planète et de ses habitants.
Cette décision de la cour dappel de Grenoble est rendue à la veille du procès en appel dOrléans pendant lequel 49 prévenus répondront eux aussi devant la justice de leur attachement à la protection de lenvironnement et à la défense des intérêts de notre planète.


Cécile Duflot,
Porte-parole
Service de presse
Marjorie Delmond 01 53 19 53 15