COMMUNIQUE DE PRESSE- Le gouvernement livre EDF aux marchés financiers au détriment des usagers et de la qualité du service public Décidément, le gouvernement Villepin ne tient aucun compte de lavis des français. Dans le grand débat populaire qui a eu lieu pendant la campagne sur le projet de Constitution européenne, les françaises et les français ont clairement exprimé leur attachement au service public. Le gouvernement nen a cure, et après avoir bradé GDF, livre EDF aux marchés financiers pour financer le plan Villepin. Cet entêtement coûtera cher aux françaises et aux français puisque de manière systématique, privatisation rime avec augmentation des tarifs pour les usagers, 14% prévus dans lannée qui vient...

Dans le mépris le plus total de lintérêt général, cest encore une fois, celui des actionnaires, du MEDEF qui prime. Les missions inhérentes au service public sont sacrifiées à la loi du marché et du profit immédiat. Il semble que le 29 mai nai jamais existé, le gouvernement poursuit son entreprise de démolition.

Il ny a pas besoin de cent jours pour sapercevoir que le Premier Ministre ne pourra pas « redonner confiance aux français », en prenant ainsi des décisions engageant lavenir du pays par décret, contre lintérêt général, nexauçant que les vux du MEDEF.

Il est grand temps de créer une alternative à gauche pour construire les services publics dont les françaises et léconomie française ont bien besoin.

Parti communiste français

Paris, le 8 juillet 2005