Paris, le 29 septembre 2005 - COMMUNIQUE DE PRESSE - Le PCF demande l'ouverture d'une commission d'enquête sur les évènements de Ceuta Cinq personnes ont trouvé la mort, à Ceuta, alors quil tentait  dimmigrer en Europe. Au nom de « limmigration choisie », de la « maîtrise » de cette immigration, la Communauté Européenne externalise ses frontières. Des accords bilatéraux sont signés avec des pays « frontaliers » qui sengagent à retenir les migrants, à les refouler. Cette politique se met en place rapidement. Des sommes énormes y sont allouées. Cest tout un arsenal juridique, policier, militaire, technologique qui est mobilisé. Des camps « portails » sont prévus dans divers pays, les droits fondamentaux y sont totalement bafoués.

Les murs de Ceuta et Melila font honte à lEurope. Ils participent de la campagne présentant les migrants comme des envahisseurs, au mépris de toute réalité, des besoins. LINSEE ne vient-elle pas de publier des statistiques démentant formellement ces assertions, ces idées dangereusement fausses.

Le Parti communiste français appelle au rassemblement devant lambassade dEspagne, demain, vendredi 30 octobre, à 18h.

Le Parti communiste français demande une commission denquête pour faire toute la lumière sur les événement qui se sont déroulés à Ceuta.

Parti communiste français