Paris, le 7 octobre 2005 - COMMUNIQUE DE PRESSE - Le gouvernement remplace la dialogue social par la force Le gouvernement a eu, une nouvelle fois, recours aux forces de lordre pour expulser les grévistes du Port autonome de Marseille. Le recours à la force est devenu une méthode systématique du gouvernement. Quelques heures à peine après les grandes déclarations du Premier ministre sur le dialogue social sur France 2, cest une véritable provocation.

La responsabilité du blocage du Port Autonome de Marseille par les grévistes est directement imputable au mutisme du gouvernement. Le recours à la force contre des grévistes qui se battent pour conserver leur emploi est insupportable, cest un passage en force qui porte directement atteinte au droit de grève.

Le Parti communiste français réaffirme son soutien à la lutte légitime  des salariés contre les privatisations et condamne cette intervention. Le gouvernement doit reprendre les négociations. Le choix systématique de remplacer le dialogue social par la force est une dérive dangereuse et irresponsable qui doit cesser immédiatement.

Parti communiste français