Paris, le 12 octobre 2005 -  COMMUNIQUE DE PRESSE - Pour un service public élargi, démocratisé et modernisé Le gouvernement Villepin poursuit sa fuite en avant libéral-populiste. Les attaques pour privatiser les services publics se multiplient, de la SNCM à EDF, en passant par GDF et la Poste.

Cest un choix dogmatique, sans aucune considération des conséquences pour lavenir. La privatisation dentreprises publiques répond à un mécanisme désormais connu, licenciements, augmentation des profits et des prix pour les usagers.

Pour le Parti communiste français, des biens communs tels que lénergie, la santé ou encore leau doivent rester dans le domaine public. Nous ne connaissons que trop bien le processus de privatisation, qui en répondant aux lois du marchés, abandonnent progressivement les missions de services publics.

Déjà, il est question dune augmentation de 13% des prix pour GDF, au moment même où louverture du capital dEDF est programmée. En dix ans, EDF, en tant quentreprise publique a baissé de 29% ses tarifs de vente aux usagers, alors que le marché des professionnels, déjà majoritairement ouvert à la concurrence, a vu ses tarifs augmenter vertigineusement, entraînant par là-même un affaiblissement de la compétitivité pour lindustrie française.

Laspiration à une autre Europe exprimée le 29 mai, et les grandes manifestations du 4 octobre dernier, démontrent le rejet de cette politique par les français. Le besoin de services publics élargis, démocratisés et modernisés est une évidence aujourdhui. Cest la seule façon de répondre aux attentes tout en garantissant les missions de service public.

Parti communiste français



logo communique presse footer

Suivez-nous !

Suivez communique-de-presse.com sur Twitter afin d'être informé de toutes les actualités.Retrouvez tous les communiqués de presse diffusés et nos actualités sur notre page facebook.Rejoignez communique-de-presse.com sur LinkedInFlux RSS de toutes les catégories de communique-de-presse.com