Election présidentielle : temps de parole et d'antenne des candidats du 1er décembre 2006 au 16 février 2007 sur les chaînes nationales analogiques

Lors de son assemblée plénière du 20 février 2007, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a examiné les temps de parole et d'antenne (1) des candidats déclarés ou présumés à l'élection présidentielle et de leurs soutiens, relevés dans les émissions d'information (journaux et magazines d'information) des chaînes hertziennes analogiques nationales, TF1, France 2, France 3 (édition nationale), Canal+ (programmes en clair) et M6 (édition nationale) pour la période du 3 au 16 février 2007 et, en temps cumulés, du 1er décembre 2006 au 16 février 2007.
 
1. Au terme de ce quatrième examen depuis l'entrée en vigueur de sa recommandation du 7 novembre 2006, le Conseil observe à nouveau avec satisfaction que les chaînes ont consacré à la couverture de l'actualité électorale un volume horaire important, en hausse de près de 50 % par rapport à la période précédente, soit 96 heures depuis le 1er décembre 2006.


2. Un plus grand nombre de candidats a eu accès à l'antenne : sans tenir compte des candidats s'étant retirés ou ralliés en cours de période, entre 21 et 30 candidats ont eu accès à l'antenne depuis le 1er décembre 2006 selon les chaînes.
En particulier, les chaînes ont tenu compte des précédentes observations du Conseil concernant l'absence d'accès de candidats déjà présents lors de la précédente élection présidentielle. Désormais, tous les candidats dans ce cas ont bénéficié d'au moins un accès à l'antenne de chaque chaîne.
 
3. Le Conseil constate avec satisfaction la nette décroissance de la bipolarisation excessive précédemment relevée sur certaines chaînes : les deux candidats bénéficiant des temps les plus importants représentent désormais en temps cumulés, en moyenne sur les cinq chaînes, 52 % du temps d'antenne et 44 % du temps de parole.
 
4. Le Conseil remarque cependant, sur certaines chaînes, que les temps de parole et d'antenne accordés à certains candidats restent insuffisants au regard des critères d'équité, notamment des résultats obtenus à la précédente élection présidentielle. A ce sujet, il rappelle que la recommandation et son guide d'application fondent l'appréciation du principe d'équité sur deux éléments principaux : la représentativité des candidats et leur capacité à manifester concrètement leur intention affirmée d'être candidat.
 
5. En conséquence, le Conseil demande aux chaînes de poursuivre les rééquilibrages nécessaires afin de parvenir, sur l'ensemble de la période préliminaire allant du 1er décembre 2006 à la date de publication de la liste des candidats arrêtée par le Conseil constitutionnel, à un accès à l'antenne des candidats plus conforme au respect du principe d'équité tel qu'explicité dans sa recommandation du 7 novembre 2006.

Consultez les relevés de temps d'antenne et de parole.
 
(1) Le temps de parole comprend toutes les interventions liées à l'actualité électorale d'un candidat et de ses soutiens.
Le temps d'antenne comprend le temps de parole et l'ensemble des éléments éditoriaux consacrés à un candidat et à ses soutiens.


Contact presse : Françoise Trépat, tél. : 01 40 58 36 29