Cellectis S.A. annonce la publication dun article scientifique dans la prestigieuse revue Nucleic Acids Research (NAR)

«Une approche combinatoire pour créer des endonucléases homing (de ciblage) artificielles coupant des séquences choisies »

Communiqué de presse - Romainville, le 5 janvier 2006 Cellectis S.A., société de biotechnologie spécialisée dans lingénierie des génomes, qui développe pour la santé, la recherche et lindustrie, une nouvelle classe de produits permettant la réécriture de séquences dADN à façon, a annoncé aujourdhui la publication dun article scientifique intitulé « A combinatorial approach to create artificial homing endonucleases  cleaving chosen sequences » (Une approche combinatoire pour créer des endonucléases homing (de ciblage) artificielles coupant des séquences choisies) dans la revue de renommée internationale, Nucleic Acids Research (http://nar.oxfordjournals.org/cgi/content/full/34/22/e149) - Nucleic Acids Research, 2006, Vol. 34, No. 22 e149 - qui permet la publication de résultats de recherche de  premiers plans dans le domaine des acides nucléiques. Cet article décrit les premières endonucléases « homing » (de ciblage) artificielles dont la spécificité a été complètement modifiée pour couper une séquence présente naturellement dans lorganisme.

Les méganucléases, ou endonucléases homing, sont des endonucléases spécifiques à une séquence avec de larges sites de coupures (>14 bp) qui peuvent être utilisées pour induire le ciblage efficace dun gène homologue dans les cellules dorigines animale et végétale en culture. Ces découvertes ont ouvert de nouvelles perspectives pour lingénierie des génomes dans de nombreux domaines, parmi lesquels la thérapie génique. Cependant, le nombre dendonucléases homing identifiées est loin dégaler la diversité des séquences génomiques et la probabilité de trouver un site de ciblage dans un gène choisi est extrêmement faible. Par conséquent, la création dendonucléases artificielles aux spécificités choisies fait lobjet dintenses recherches.

Auparavant, nous avons décrit lidentification de centaines de nouvelles endonucléases ayant une spécificité de substrat localement modifiée dérivées de I-CreI, une protéine de Chlamydomonas reinhardtii appartenant à la famille LAGLIDADG des endonucléases homing. Comme ces mutations touchent deux sous-domaines de fixation sur lADN, qui sont distincts et relativement indépendants, nous avons pu montrer, dans ce récent article, que des mutations dans différentes parties de la protéine pouvaient être assemblées pour créer de nouvelles endonucléases ayant des spécificités de substrat prévisibles. Nous avons utilisé ces résultats pour assembler quatre jeux de mutations en endonucléases hétérodimériques pouvant couper une cible modèle et finalement une séquence du gène humain RAG1, dont les mutations sont liées à un syndrome immunitaire sévère de type SCID.

La fabrication de ces mutants combinatoires représente une étape clé vers lingénierie globale de linterface de fixation sur lADN des endonucléases homing LAGLIDADG et ouvre des possibilités importantes pour lingénierie des génomes et la thérapie génique.

A propos de Cellectis S.A.
Cellectis S.A. est une société de biotechnologie qui développe une approche innovante de lingénierie des génomes fondée sur une technologie propriétaire : lutilisation dune nouvelle classe de « ciseaux moléculaires », les enzymes MéganucléasesTM, capables de reconnaître, fixer et couper de façon hautement spécifique lADN. La société développe et commercialise des Systèmes de Recombinaison par Méganucléases (MRS), qui associent à ces « ciseaux moléculaires » une matrice dADN, permettant de cibler un gène dintérêt et de le modifier in vivo, sans endommager le reste du génome, via laction du système de maintenance et de réparation naturelle de la cellule. En développant, pour la première fois, cette technologie à léchelle industrielle, Cellectis a ouvert la voie à lingénierie génomique rationnelle des génomes, qui vise à insérer, modifier, moduler ou corriger in vivo, de façon
fiable et précise, un gène dans nimporte quel organisme vivant, sans adjonction de gènes étrangers souvent imprécis et mal tolérés. Cellectis compte aujourdhui 8 MRS en développement.
Fondée en 2000 par André Choulika et David Sourdive, Cellectis est une entreprise spin-off de lInstitut Pasteur, dont elle a acquis les droits exclusifs sur un portefeuille de brevets. La société  détient un portefeuille de 27 brevets délivrés et 69 demandes sont en cours dexamen. Depuis sa création, Cellectis a levé 17,5 millions deuros en deux levées de fonds (2000 et 2002) pour financer sa R&D et son développement commercial. Ses investisseurs principaux sont AGF Private Equity, BankInvest Biomedical Venture, Edmond de Rothschild Investment Partners, Kaminvest Holding (BA) et Odyssée Venture. A ce jour, Cellectis a signé 45 accords, au plan mondial, avec des laboratoires pharmaceutiques (dont AstraZeneca, Merck & Co., Wyeth et Shire), des groupes agronomiques (dont Bayer, DuPont et BASF) et des sociétés de biotechnologie (dont Genentech, Regeneron et Lexicon Genetics). Cellectis a son siège social à Romainville (Parc Biocitech) et compte 40 collaborateurs dont 16 docteurs ès sciences.

Pour de plus amples renseignements sur Cellectis, visitez notre site web : www.cellectis.com
Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :
Cellectis S.A. Alize Public Relations
Marc Le Bozec Caroline Carmagnol
+ 33 (0) 1 41 83 99 00 + 33 (0) 6 64 18 99 59
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



logo communique presse footer

Suivez-nous !

Suivez communique-de-presse.com sur Twitter afin d'être informé de toutes les actualités.Retrouvez tous les communiqués de presse diffusés et nos actualités sur notre page facebook.Rejoignez communique-de-presse.com sur LinkedInFlux RSS de toutes les catégories de communique-de-presse.com