La Commission Européenne vient d'accorder au CNRS la coordination du projet IMPULSE[1] qui promet d'inventer l'usine chimique de demain grâce aux micro-technologies. Réunissant 20 partenaires universitaires et industriels de 7 pays, il constitue l'un des projets phares du secteur chimie du 6ème Programme cadre de recherche et développement technologique (6ème PCRDT) de l'Union Européenne. Son objectif : produire des produits chimiques de pureté contrôlée, à un coût juste en tenant compte des contraintes de sécurité et d'environnement.

 

 

Le projet IMPULSE repose sur deux principes : l'intensification - faire plus avec moins de transport, moins de solvants, moins de stock - et la miniaturisation - faire mieux en plus petit, plus compact, plus précis. Pour y parvenir, IMPULSE propose d'équiper les systèmes de production chimique en éléments issus de la microtechnologie. Cette orientation devrait permettre d'optimiser en exploitation industrielle des procédés jusque-là réservés aux analyses et aux expériences menées en laboratoire. C'est ce qu'on entend par conception multi-échelle, une capacité à mobiliser des composants microstructurés pour fabriquer à grande échelle des produits aux caractéristiques nanométriques.

 

 

L'usine chimique de demain devrait ainsi être plus petite, mais surtout plus performante et plus respectueuse de l'environnement. La conception multi-échelle modifie en effet profondément les pratiques du génie chimique : elle conduit à adapter les équipements ainsi que la structure et l'architecture des procédés eux-mêmes, afin de créer localement les conditions les plus favorables pour une transformation physico-chimique donnée. Elle permet de distribuer de petites unités chimiques sur l'ensemble du territoire européen et ainsi de limiter les nuisances du transport et de gagner en réactivité.

Sur un plan scientifique, IMPULSE concentrera ses efforts sur la pharmacie, la chimie fine et les produits de grande consommation. Ses études porteront sur la microstructuration des installations, les phénomènes d'écoulement, de mélange, de transfert et de réaction, ainsi que sur l'impact technicoéconomique des procédés. En pharmacie, les travaux concerneront par exemple le traitement des solides qui entrent dans la formulation de 7 médicaments sur 10 et en chimie fine, les procédés d'émulsion avec des applications possibles dans la fabrication des peintures et des revêtements.

Des partenaires de pointe

Avec un budget consolidé de 17 millions d'euros sur 4 ans, dont une subvention européenne de 10,5 millions d'euros, IMPULSE constitue l'un des projets phare du 6ème PCRDT de la thématique Nanotechnologies et nanosciences, Matériaux multifonctionnels intelligents et nouveaux dispositifs et Procédés de production [2].

 

La présence dans le consortium IMPULSE de partenaires prestigieux tels que GlaxoSmithKline (2ème pharmacien mondial), Degussa (3ème chimiste allemand), Procter et Gamble (1er lessivier mondial) et Siemens (1er mondial dans le secteur des systèmes de commande automatique) témoigne de l'importance accordée au projet par le milieu industriel. Les laboratoires de recherche des partenaires industriels collaboreront avec d'importants centres de recherche et d'enseignement supérieur européens, tels que l'Université de Manchester (Royaume Uni), TNO (PaysBas), l'Université Technique d'AixlaChapelle (Allemagne) et l'Académie des Sciences de la République Tchèque, aux côtés de laboratoires de recherche français du CNRS à Lyon, Toulouse et Nancy.

 

 

Ce projet a été initié et sera dirigé par Michael MATLOSZ, professeur en génie des procédés à l'Institut national polytechnique de lorraine (INP Lorraine) et chercheur au Laboratoire des sciences du génie chimique (LSGC) du CNRS à Nancy.

 



[1] Impulse : Integrated Multiscale Process Units with Locally Structured Elements

 

[2] La Commission européenne a défini 7 thèmes scientifiques prioritaires dans le 6ème PCRDT : 1) Sciences de la vie, génomique et biotechnologie pour la santé ; 2) Technologies pour la société de l'information ; 3). NMP : Nanotechnologies et nanosciences, Matériaux multifonctionnels intelligents, et nouveaux dispositifs et Procédés de production ; 4) Aéronautique et espace ; 5) Qualité et sécurité alimentaires ; 6) Développement durable, changement global et écosystèmes ; 7) Citoyenneté et gouvernance dans une société de connaissance.

 

 

 

 



Contacts :
Chercheur :
Michael Matlosz
Laboratoire des sciences du génie chimique (CNRS Nancy)
Tél : 03 83 17 52 64 / 06 70 90 27 80
Mél : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Communication du département des Sciences pour l'ingénieur :
Helena Devillers,
Tél : 01 44 96 42 32
Mél : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Relations presse :
Muriel Ilous,
Tél : 01 44 96 43 09/51 51
Mél : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


logo communique presse footer

Articles en relation

Suivez-nous !

Suivez communique-de-presse.com sur Twitter afin d'être informé de toutes les actualités.Retrouvez tous les communiqués de presse diffusés et nos actualités sur notre page facebook.Rejoignez communique-de-presse.com sur LinkedInFlux RSS de toutes les catégories de communique-de-presse.com