Oncolytics Biotech Inc. annonce l'autorisation d'un essai clinique sur l'emploi de REOLYSIN(MD) en association avec la radiothérapie au Royaume-Uni

Oncolytics Biotech Inc. ("Oncolytics"; ONC à la Bourse de Toronto; ONCY au NASDAQ) a annoncé aujourd'hui avoir reçu une lettre d'autorisation des organismes de réglementation du Royaume-Uni (Medicines and Healthcare products Regulatory Agency ou MHRA), quant à la demande déposée sur son essai clinique de phase I visant à évaluer la faisabilité, l'innocuité, ainsi que les effets antitumoraux de l'administration intratumorale de REOLYSIN(MD) en association avec la radiothérapie, chez patients atteints d'un cancer à un stade avancé. Les experts principaux de l'essai sont le Dr Kevin Harrington, rattaché au Centre de recherche sur le cancer du Royaume-Uni pour la biologie cellulaire et moléculaire, et exerçant à l'Institut de recherche sur le cancer de Londres, ainsi que le Dr Alan Melcher, rattaché à la clinique du Centre de recherche sur le cancer du Royaume-Uni, et exerçant à l'Hôpital universitaire St. James's de Leeds. L'essai nécessitera l'inclusion de patients traités aux hôpitaux Royal Marsden et St. James's du Royaume-Uni.

"Chez les modèles animaux, la radiothérapie administrée en association avec REOLYSIN(MD) a produit des effets supérieurs à l'agent employé seul", a déclaré Brad Thompson, Ph. D., président et chef de la direction d'Oncolytics. "Pour la première fois, cet essai clinique permettra d'examiner les effets de la délivrance intratumorale de REOLYSIN(MD) en association avec la radiothérapie."

L'essai consiste en une étude ouverte de phase I à dose progressive sur l'emploi de REOLYSIN(MD) en association avec la radiothérapie, d'après deux doses et deux schèmes posologiques différents. Ce programme de recherche, qui prévoit l'inclusion de quelque trente sujets évaluables, dépendra du nombre de doses testées. En outre, un nombre maximal de quinze autres sujets recevront un traitement à la dose maximale tolérée (DMT). L'objectif principal de l'essai consiste à déterminer la DMT, la toxicité limitant la dose (TLD) et le profil d'innocuité de REOLYSIN(MD) administré par voie intratumorale à des sujets suivant une radiothérapie. Par ailleurs, l'un des objectifs secondaires de l'essai vise à examiner les preuves d'activité antitumorale. Les patients ayant reçu un diagnostic de tumeurs solides métastatiques ou à un stade avancé, qui se sont révélées réfractaires (ou n'ont pas répondu) au traitement standard, ou pour lesquelles il n'existe aucun traitement curatif, seront considérés comme admissibles à l'essai.

A propos d'Oncolytics Biotech Inc.

Établie à Calgary, Oncolytics se consacre au développement de REOLYSIN(MD), sa préparation exclusive de réovirus humain, à titre de traitement potentiel du cancer. Des chercheurs d'Oncolytics ont démontré que le réovirus peut éliminer sélectivement des cellules cancéreuses et détruire, en milieu in vitro, des cellules cancéreuses humaines provenant de nombreux types de cancer, notamment du sein, de la prostate, du pancréas et du cerveau. Les chercheurs ont également démontré l'efficacité de ce traitement anticancéreux chez de nombreux modèles animaux. Par ailleurs, les résultats d'un essai clinique de phase I ont révélé le niveau de tolérance adéquat de REOLYSIN(MD), ainsi que l'activité du réovirus dans des tumeurs auxquelles on avait injecté REOLYSIN(MD).

Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs au sens de l'article 21E de la Securities Exchange Act of 1934 des États-Unis, sous sa forme modifiée. Les énoncés prospectifs portent notamment sur les attentes de la société, quant à l'inclusion des sujets et aux résultats d'un essai de phase I mené au Royaume-Uni sur l'administration de REOLYSIN(MD) en association avec la radiothérapie, ainsi que l'opinion de la société sur le potentiel de REOLYSIN(MD) à titre d'agent thérapeutique du cancer. Ces énoncés comportent des risques et des incertitudes connus et inconnus, qui pourraient entraîner des écarts considérables entre les résultats réels de la société, ainsi que les résultats escomptés. Ces risques et incertitudes englobent, entre autres, la disponibilité des fonds et des ressources permettant la poursuite des projets de recherche et développement; l'efficacité de REOLYSIN(MD) à titre de traitement du cancer; le succès et la conclusion opportune des études et des essais cliniques; la capacité de la société de commercialiser REOLYSIN(MD) avec succès; les incertitudes liées à la recherche et au développement concernant les produits pharmaceutiques; les incertitudes liées au processus de réglementation et l'évolution générale de la conjoncture économique. Il est recommandé aux investisseurs de consulter les rapports trimestriels et annuels que la société dépose auprès des commissions canadiennes et américaines des valeurs mobilières, afin d'obtenir des renseignements complémentaires sur les risques et les incertitudes liés aux énoncés prospectifs. En outre, il est déconseillé aux investisseurs de se fier indûment aux énoncés prospectifs. D'ailleurs, la société décline toute responsabilité quant à leur actualisation.