Transgene présente les derniers résultats de phase II de son vaccin MVA-MUC1-IL2 en cancer de la prostate au congrès annuel de lASCO


Strasbourg, le 16 mai 2005 - Transgene (Eurolist Paris : FR0005175080 Nasdaq : TRGNY) annonce que le Dr. Robert Dreicer de la Fondation Clinique de Cleveland a présenté hier, en session orale, les résultats d'un essai clinique de phase II en cancer de la prostate avec le vaccin thérapeutique de Transgene MVA-MUC1-IL2 à la conférence annuelle de l'"American Society of Clinical Oncology" (ASCO) à Orlando en Floride.

Dans cet essai, le vaccin a été administré en monothérapie à 40 patients présentant une augmentation de leur taux de PSA (Prostate Specific Antigen) après une chirurgie ou une radiothérapie. Dans ce contexte clinique, appelé "échec biochimique", l'augmentation du taux de PSA est la seule manifestation d'une maladie en progression silencieuse. Le taux de PSA constitue de ce fait un marqueur de substitution de l'évolution de la maladie.

L'étude a montré :

- Chez 63% des patients, MVA-MUC1-IL2 a induit une augmentation significative du temps de doublement du taux de PSA (PSA-DT);

- Chez 30 % des patients, le PSA DT était deux fois plus long qu'avant l'administration du traitement.

Ces observations indiquent que MVA-MUC1-IL2 a une activité biologique contre le cancer de la prostate. On peut s'attendre à ce que cet effet sur le PSA-DT se traduise par un ralentissement de la progression de la maladie.

L'essai était également conçu pour évaluer deux schémas d'administration du vaccin : une injection par semaine pendant 6 semaines, suivie d'une injection toutes les trois semaines, et des injections toutes les trois semaines.

La prolongation du PSA-DT a été observée dans les deux schémas d'administration, mais le niveau de signification statistique a été plus élevé avec l'injection hebdomadaire (p=0,005) qu'avec l'injection toutes les trois semaines (p=0,02). Cette information est importante pour la détermination du schéma d'administration de MVA-MUC1-IL2 pour d'autres types de cancer exprimant MUC1.

"Les résultats de cette étude préliminaire sont à la fois intéressants et encourageants", a indiqué le Dr. Dreicer. "Le vaccin est clairement bien toléré et accepté par les patients. Des études complémentaires seront nécessaires pour en déterminer le bénéfice thérapeutique pour les patients atteints de cancer de la prostate."

"Ces résultats ainsi que ceux d'une autre étude de phase II de MVA-MUC1-IL2 en cancer du poumon qui seront présentés à l'ASCO le 17 mai 2005 appuient notre décision de poursuivre les développements de ce produit", a indiqué Philippe Archinard, Directeur Général de Transgene.

Transgene, basée à Strasbourg, est une société bio-pharmaceutique qui conçoit et développe des vaccins thérapeutiques et des produits d'immunothérapie pour le traitement des cancers et des maladies infectieuses. Transgene dispose d'un portefeuille étoffé de produits en développement clinique.

Contacts Presse :

Transgene

Patrick Squiban
Directeur des Affaires Médicales et Règlementaires
Tél. : 03 88 27 91 73

Image 7
Tiphaine Hecketsweiler
Tél. : 01 53 70 74 70
www.transgene.fr
Société anonyme au capital de 23 008 603 E R.C. Strasbourg B 317 540 581
11, rue de Molsheim 67082 Strasbourg Cedex (France)
Tél : + 33 03 88 27 91 00
Fax : + 33 03 88 27 91 11
www.transgene.fr