Mairie de Lyon
Cet édifice constitue la seule église romane de Lyon conservée dans sa grande  intégralité. Labbaye, classée au titre des Monuments historiques en 1840, remonte au XIème siècle.

Au cours des 20 mois que dureront les travaux, léglise continuera de fonctionner. Les travaux seront interrompus pendant les offices afin dassurer le bon déroulement de la messe et des autres cérémonies.

La basilique a déjà fait lobjet de travaux il y a 15 ans avec la rénovation dune partie des peintures intérieures. Aujourdhui les travaux engagés portent entre autres sur les différentes façades extérieures, les vitraux et lensemble de la toiture (« le clos et le couvert »). Un nouveau projet de mise en lumière est également à létude.

Le programme de restauration de labbaye dAinay rentre dans le cadre de la « convention patrimoine » qui lie la Ville de Lyon à lEtat. Cette convention implique une participation financière de lEtat dans les opérations de restauration des monuments historiques engagées par la ville. 8 grands chantiers sont programmés au cours du plan de mandat (2003-2008), dont la basilique dAinay.

Pour la basilique dAinay, le montant des travaux est fixé à 2 743 000 dont 1 990 000 financés par la Ville (73 %) et 753 490 apportés par lEtat (27 %).

Anciennes rénovations et état actuel

La basilique Saint Martin dAinay est la seule église romane de Lyon conservée dans son intégralité. Les qualités architecturales et patrimoniales de lédifice ont permis son classement au titre des monuments historiques dés 1840. Le temps, la pollution et les intempéries ont cependant endommagé lédifice. Il est nécessaire dengager aujourdhui dimportants travaux de rénovation.

Actuellement, les façades de lédifice sont noircies par la pollution. Mal protégées des eaux de pluies, elles se dégradent. On a parfois du mal à distinguer la finesse des décors extérieurs. La couverture laisse par endroit filtrer leau au cours des intempéries et certains vitraux sont cassés.

La basilique nest cependant pas restée sans travaux de restauration. Les derniers remontent aux années 1990 où une importante campagne de restauration des peintures intérieures a été menée sous la maîtrise duvre de lArchitecte en Chef des Monuments Historiques Jean-Gabriel Mortamet.

En ce qui concerne les couvertures ou les façades, des travaux ponctuels de remise en état ont été réalisés mais ces travaux de petit entretien ne suffisaient plus à assurer létanchéité de lédifice.


Programme général des travaux

Où se déroulent les travaux ?
Les travaux concernent lensemble de lédifice. Ils sétendent sur les différents bâtiments qui le composent :
- le baptistère,
- la sacristie,
- les dépôts,
- la chapelle Sainte Blandine,
- la chapelle de la Vierge,
- la chapelle Saint Joseph,
- la chapelle Saint Michel,
- la tourelle descalier,
- la cour

Dossier de presse à votre disposition.

Contact presse :
Marjorie REYMOND
Service Presse
Tel : 04 72 10 30 42