COMMUNIQUE - Epidémie de choléra au Sénégal
(région de Touba/Diourbel)
 

Une épidémie de choléra sévit actuellement au Sénégal dans le district et la ville de Touba. Des cas sont également signalés dans la région de Mbaké, Bambey, Diourbel et la banlieue de Dakar (Fann). Cette épidémie étant susceptible de sétendre géographiquement, il est conseillé aux voyageurs de se renseigner régulièrement sur lévolution de la situation.

Le choléra est une toxi-infection intestinale aiguë due à une bactérie (Vibrio cholerae). Cette bactérie produit une toxine responsable de vomissements et de diarrhées profuses pouvant, en labsence de traitement initié rapidement, provoquer une déshydratation rapide et sévère.

Cette maladie est transmise par voie orale par leau ou par les aliments contaminés.

Il est rappelé aux voyageurs à destination de ces zones, limportance de suivre les recommandations dhygiène visant à réduire les risques de contamination par ingestion d'aliments mal cuits ou souillés ou par ingestion d'eau contaminée :
- se laver les mains très régulièrement à leau et au savon, en particulier avant les repas et avant toute manipulation d'aliments ainsi quaprès passage aux toilettes,
- ne pas se brosser les dents avec de leau non purifiée ou non bouillie,
- ne consommer que de l'eau embouteillée que vous ouvrez vous-même. A défaut, faire bouillir leau de boisson ou utiliser un désinfectant (type Micropur Fort®, ou Aquatabs®) ou un filtre (type Katadyn®),
- ne pas consommer de glace ou de glaçon,
- faire bouillir le lait non pasteurisé (cru),
- ne manger que des aliments bien cuits,
- évitez de consommer des aliments crus, à lexception des fruits et des légumes qui doivent être pelés ou épluchés.

Dans la forme typique, le choléra se manifeste, après une incubation de quelques heures à 5 jours, par lapparition de douleurs et de crampes abdominales puis de diarrhée intense associée à des vomissements pouvant entraîner une déshydratation sévère. Des formes avec troubles digestifs modérés peuvent aussi être observées. En cas de troubles sur place ou dans les cinq jours après le retour en France, il est nécessaire de consulter en urgence.
Bien quil existe une vaccination contre le choléra, celle-ci nécessite la prise de deux doses à huit jours dintervalle et ne protège que huit jours après la deuxième prise. Cest la raison pour laquelle le Conseil Supérieur dHygiène Publique de France ne la recommande pas aux voyageurs dans les circonstances présentes. Cette vaccination ne doit pas se substituer au respect des règles dhygiène.

 

Contacts presse
DGS : Laurence DANAND Tél. : 01.40.56.52.62 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.