COMMUNIQUE DE PRESSE - GYNECOLOGIE LA REALITE CONVENTIONNELLE

Le Syndicat des médecins libéraux tient à préciser que, contrairement aux affirmations dun certain collectif, les possibilités daccès à la gynécologie ne sont nullement entravées par la Convention médicale. Au contraire, trois dispositions concilient liberté de choix et égal accès.

- Dune part, les patientes ont la possibilité de choisir un gynécologue comme médecin traitant,
- Dautre part, dans le cadre du parcours de soins, lorsquelles sont adressées par leur médecin traitant à un gynécologue, celui-ci applique les honoraires conventionnels sil exerce en secteur I (honoraires opposables), et si, exerçant en secteur II (honoraires libres), il a choisi loption de coordination,
- Enfin, dans certaines situations cliniques dont le suivi de grossesse laccès direct au gynécologue hors parcours de soins se traduit par lapplication des tarifs opposables dans les mêmes conditions que dans le parcours de soins.

Ce rappel des dispositions de la Convention montre quaucun obstacle nexiste à laccès à la gynécologie. Mais il était nécessaire de proposer aux gynécologues des possibilités de majorations et de dépassements (au demeurant plafonnés) afin que la gynécologie tant obstétricale que médicale reste attractive pour les jeunes et les futurs médecins. Labsence de cette perspective aurait conduit à une désaffection pour cette discipline et aurait posé un problème daccès pour les patientes.


Contact presse :

Dr Marie-Christine HAUSCHILD, gynécologue médicale et obstétricale, chargée de mission au Conseil dadministration du SML tél. 01 15 19 03 37

Dr Dinorino CABRERA    01 69 02 16 50 06 75 02 95 71

Philippe ROLLANDIN responsable de la communication :  06 11 91 67 92. Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.