Le ministre des Solidarités, de la Santé et de la Famille a présenté une communication relative au plan pour la psychiatrie et la santé mentale.

La psychiatrie et la santé mentale constituent un des enjeux majeurs de lévolution de notre système de santé dans les prochaines années. Il sagit également dun enjeu pour notre société, fondée sur les solidarités et les libertés.

Le défi majeur pour la santé publique et pour la société consiste à concilier une offre de soins en quantité et en qualité adaptée sur lensemble du territoire, mettant à profit la compétence des professionnels ainsi que la richesse des modalités dexercice et des pratiques, tout en promouvant un fonctionnement associant les acteurs du champ social et médico-social, propice aux innovations et à la qualité des prises en charge.

Le plan élaboré comporte cinq axes correspondant à ces enjeux et repose sur les principales mesures suivantes :

  Une campagne dinformation en direction du grand public destinée à faire évoluer limage de la maladie mentale et des troubles psychiques au sein de la population et à améliorer le recours aux soins ;

  Le renforcement des alternatives à lhospitalisation, de loffre de soins ambulatoire ainsi que ladaptation et la revalorisation de lhospitalisation complète en psychiatrie par lallocation de près de 140 millions deuros aux équipes de psychiatrie et laugmentation de 245 à 300 par an du nombre dinternes en psychiatrie ;

  Le développement volontariste de loffre médico-sociale en créant 1 900 places daccompagnement à domicile, 1 000 places dhébergement et 300 "clubs", lieux dentraide mutuelle ;

  Lamélioration de la formation des infirmiers en psychiatrie, notamment par la mise en place dune formation dadaptation à lemploi et dun dispositif de " tutorat-compagnonnage " durant la première année dexercice ;

  La réforme de la formation des internes en psychiatrie et le renforcement de la formation initiale en psychiatrie des internes en médecine générale ;

  La mise en place de projets de psychologie clinique dans les structures hospitalières et la création de masters de psychologie clinique et thérapeutique avec les professionnels et luniversité ;

  Lexpertise de la réforme de la loi de 1990 sur la base dune mission conjointe de linspection générale des affaires sociales et de linspection générale des services judiciaires, dont les conclusions seront rendues au second trimestre 2005 ;

  Un effort volontariste dans le domaine de linvestissement en psychiatrie en créant une capacité dinvestissement supplémentaire de 1,5 milliard deuros sur la période 2006-2010, afin daccompagner lévolution de loffre de soins en psychiatrie et daméliorer les conditions daccueil des patients et de travail des professionnels.

Un protocole entre le ministre des solidarités, de la santé et de la famille et le ministre de lintérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales est mis en place afin daméliorer la sécurité des établissements hospitaliers publics et privés ainsi que celle de leurs abords.

Le Gouvernement développera aussi des programmes spécifiques notamment sur la dépression, la prévention du suicide et plusieurs groupes vulnérables.

Au total, près de 286 millions deuros de moyens de fonctionnement seront consacrés à la mise en oeuvre de ce plan (2005-2008), complétés par un soutien spécifique visant à créer une capacité de 1,5 milliards deuros dinvestissement supplémentaires. La création dune première tranche de 5 unités hospitalières spécialement aménagées (UHSA) visant lhospitalisation des personnes détenues, hors du milieu pénitentiaire, bénéficiera, quant à elle, dun financement dédié et supplémentaire.



logo communique presse footer

Articles en relation

Suivez-nous !

Suivez communique-de-presse.com sur Twitter afin d'être informé de toutes les actualités.Retrouvez tous les communiqués de presse diffusés et nos actualités sur notre page facebook.Rejoignez communique-de-presse.com sur LinkedInFlux RSS de toutes les catégories de communique-de-presse.com