Eaux de baignade - Contrôle de la qualité et prévention des risques

Communiqué de presse - Comme chaque année, le contrôle sanitaire de la qualité des eaux de baignade est réalisé tout au long de la saison balnéaire [1]. Ce sont les agences régionales de santé qui organisent ce contrôle, en lien avec les personnes responsables des eaux de baignade [2] et les collectivités concernées. Des prélèvements deau sont réalisés à une fréquence minimale mensuelle et qualifiés, de « bon », « moyen » ou « mauvais », en fonction des résultats danalyse des paramètres microbiologiques et chimiques et des contrôles visuels. En outre, les personnes responsables des eaux de baignade peuvent être amenées à interdire temporairement la baignade, avec lappui des agences régionales de santé, en cas de risques sanitaires pour les baigneurs.

Les résultats des contrôles sont mis en ligne, en temps réel durant toute la saison, sur le site Internet du ministère chargé de la santé : http://baignades.sante.gouv.fr

A lissue de la saison balnéaire, lensemble des résultats danalyses permet de classer chaque site deau de baignade dans lune des quatre catégories suivantes :

A - eau de bonne qualité
B - eau de qualité moyenne
C - eau pouvant être momentanément polluée
D - eau de mauvaise qualité.

Les eaux de qualité A et B sont conformes à la directive européenne 76/160/CEE, celles de qualité C et D ne le sont pas.

En 2009, la France figurait parmi les trois premiers pays européens pour la qualité de ses eaux de baignade [3].

Durant la saison balnéaire 2009, ce sont au total 3 348 points de contrôle (2 005 en eau de mer et 1 343 en eau douce) répartis sur 1 771 communes, de 95 départements de la métropole et doutre-mer, qui ont fait lobjet de 34 550 prélèvements deau représentant plus de 103 000 analyses microbiologiques.

Pour les 3348 sites contrôlés :
  • 65,7% ont été classés en catégorie A
  • 29,9% en catégorie B
  • 3,6% en catégorie C
  • 0,3% en catégorie D
  • 0,5% nont pas été classés en raison dun nombre insuffisant de résultats danalyses, lié à des impossibilités de prélèvements.

Le pourcentage de plages conformes à la réglementation européenne en 2009 est de 95,7% (96,4% pour les eaux de mer et 94,6% pour les eaux douces).

Ces chiffres témoignent dune légère dégradation de la qualité de leau par rapport à 2008, année où le pourcentage de plages conformes à la réglementation européenne était de 96,4% (97,2% pour les eaux de mer et 95,1% pour les eaux douces).

Se préparer dès maintenant pour 2015


La directive européenne 2006/7/CE, qui entre progressivement en vigueur en remplaçant la directive antérieure, définit de nouvelles modalités de classement des eaux de baignade. Ainsi, à lissue de la saison balnéaire 2013, elle prévoit de classer les eaux de baignade en quatre catégories :
  • « excellente », « bonne », « suffisante » : les eaux de baignade seront réputées conformes à la directive ;
  • « insuffisante » : les eaux de baignade seront réputées non conformes à la directive.


Elle impose en outre quen 2015, toutes les eaux de baignade soient au moins de qualité « suffisante ».

[1] La durée de la saison balnéaire varie dune région à une autre et en fonction de la fréquentation des sites : elle peut ainsi se prolonger jusquau 30 septembre. Dans les départements doutre-mer, la saison se déroule sur lannée entière

[2] Est considéré comme personne responsable dune eau de baignade le déclarant de la baignade selon les dispositions de larticle L. 1332-1 du code de la santé publique, ou, à défaut de déclarant, la commune ou le groupement de collectivités territoriales compétent sur le territoire duquel se situe leau de baignade.

[3] Après la Grèce et Chypre

Contact presse :

DGS : Laurence Danand
01 40 56 42 43 / 52 62
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.