D'après les résultats de l'essai REALITY, les taux de formation de caillots sanguins varient considérablement selon les stents à élution médicamenteuse


Les résultats de l'essai REALITY présentés aujourd'hui au congrès scientifique annuel de l'American College of Cardiology démontrent que la formation de caillots sanguins au niveau du stent (thrombose sur endoprothèse) a été nettement réduite par le stent coronaire à élution de sirolimus, CYPHER(MD), que par le stent coronaire a élution de paclitaxel, Taxus(x) (P = 0.0196).

Suite à l'installation d'un stent, la thrombose sur endoprothèse est une complication grave qui peut engendrer des crises cardiaques ou la mort. Afin de réduire les risques de thrombose sur endoprothèse, on prescrit habituellement des traitements antiplaquettaires aux patients qui reçoivent des stents. Au cours de cet essai, le respect du traitement antiplaquettaire a été très élevé (99 % dans le groupe Taxus contre 97 % dans le groupe CYPHER(MD).)

"Dans le cadre de cette étude, l'incidence des thromboses sur endoprothèse a été de 78 % inférieure dans le groupe CYPHER par rapport au groupe Taxus", a déclaré l'investigateur principal, Marie-Claude Morice, M.D., Chef de l'unité de cardiologie interventionnelle de l'Institut hospitalier Jacques Cartier, à Massy, en France. "Comme il s'agit de la première étude comparative directe à observer la différence entre les taux de formation des thromboses sur endoprothèse, ces résultats soulèvent des questions et demandent une étude plus approfondie."

L'étude a également démontré que le stent CYPHER(MD) et le stent Taxus ont été efficaces à des taux comparables, pour prévenir la resténose (ré- occlusion) binaire dans le segment vasculaire, principal paramètre de l'étude, chez les patients présentant un état modérément complexe.

"Tout en constatant que les deux stents à élution médicamenteuse ont donné des résultats comparables en terme d'objectif principal sur la resténose, nous observons également que, chez les patients ayant reçu le stent CYPHER(MD), le diamètre vasculaire à l'intérieur du stent était beaucoup plus grand après huit mois de suivi que chez les autres patients. Cette observation est capitale, car le diamètre du vaisseau détermine la quantité de sang acheminé au muscle cardiaque", a fait remarquer le Dr Marie- Claude Morice.

L'essai REALITY fait partie d'une série de plusieurs essais randomisés contrôlés qui comprennent les études ISAR-DIABETES et SIRTAX, comparant les deux stents à élution médicamenteuse chez différentes populations de patients et qui seront présentées cette semaine dans le cadre de la réunion internationale.

Données favorables au stent CYPHER(MD)

Plusieurs mesures angiographiques (imagerie médicale) clés favorisent le stent CYPHER(MD) aux termes de l'étude après huit mois de suivi. Le diamètre minimal de la lumière artériel était considérablement supérieur, tandis que la production néo-intimale (mesure de la croissance du tissu à l'intérieur du stent) et le pourcentage moyen de rétrécissement en diamètre des sténoses ont tous deux été inférieurs dans le groupe CYPHER(MD), comparé au groupe Taxus. Ces observations importantes confirment l'efficacité exceptionnelle du stent CYPHER(MD) dans la prévention de la ré-occlusion des vaisseaux avec le temps.

"Le corpus de données significatives et prédictives analysant le stent CYPHER(MD) est de plus en plus important", a déclaré Dennis Donohoe, M.D., Vice-Président aux affaires réglementaires et cliniques à l'échelle mondiale de Cordis. "A de nombreuses reprises, les chercheurs constatent que le stent CYPHER est bénéfique pour de nombreux types de patients et de lésions à court et à long termes, améliorant ainsi la santé et la qualité de vie."

Essai REALITY

Parrainé par Cordis Corporation, entreprise du groupe Johnson & Johnson, REALITY est un essai comparatif randomisé prospectif mené chez 1 386 patients répartis dans 90 centres hospitaliers d'Europe, d'Asie et d'Amérique latine.

L'essai REALITY a recruté des patients qui présentaient un maximum de deux lésions de novo (nouvelles) dont une principale d'au moins 15 mm de longueur dans de petits vaisseaux (de 2,25 à 3,0 mm de diamètre).

Les groupes des deux études étaient bien équilibrés selon les caractéristiques standard des patients qui comprenaient l'âge, le sexe et les crises cardiaques antérieures. Ils étaient également homogènes selon le nombre d'artères malades et l'emplacement des lésions. En moyenne, on a installé 1,91 stent chez les patients du groupe CYPHER(MD) et 1,94 stent chez les patients du groupe Taxus.

À propos du stent CYPHER(MD)

Le stent CYPHER(MD) franchi sans cesse des obstacles dans une des luttes les plus difficiles dans le traitement des cardiopathies : la resténose (ré- occlusion). Mis au point et fabriqué par Cordis Corporation, le stent CYPHER(MD) est actuellement disponible dans plus de 80 pays et a permis de traiter plus de 1 million de patients dans le monde à ce jour.

Cordis Corporation

Cordis Corporation, société du groupe Johnson & Johnson, est un des leaders mondiaux dans la mise au point et la fabrication de produits adaptés à la cardiologie interventionnelle. Par ses recherches, son développement et son innovation, elle permet aux médecins du monde entier de mieux traiter les millions de personnes souffrant de problèmes vasculaires. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de Cordis Corporation, veuillez consulter notre site Web à l'adresse : www.cordis.com.

Cordis Corporation a conclu un contrat de licence mondial exclusif avec Wyeth pour la délivrance localisée de sirolimus dans certains domaines d'activités, notamment par implantation de stents vasculaires. Sirolimus, médicament actif délivré par le stent, est commercialisé sous le nom Rapamune(MD) par Wyeth Pharmaceuticals, division de Wyeth. Rapamune est une marque de commerce de Wyeth Pharmaceuticals.

(x)Taxus est une marque de commerce de SciMed Life Systems,Inc.

Site Web : http://www.cordis.com/