Qui est Rick Simpson ?

Rick Simpson est né au Canada à la fin des années 40'. Il est probablement une des personnes qui contribua le plus à la scène du cannabis médical international. L'histoire de ce personnage, qui se présente de lui même commeune "personne tout à fait normale", fût immortalisé parle réalisateur Christian Laurette dans le documentaire disponible sur Youtube intitulée"Run From the Cure"  que nous vous recommandons de consulter ici https: // www.youtube.com/watch?v=0psJhQHk_GI.

 

À la fin des années 90, Rick commença àsouffrir d'un sifflement permanent dans les oreilles, causée par un syndrome étrange decommotion cérébrale.
Rick subi de multiples traitements médicaux, avec le sentiment qu'aucun ne résolu ses terribles problèmes de santé tout en lui provoquant également de nombreux effets secondaires indésirables.  Lié à ses terribles problèmes de santé Rick se souvenu avoir entendu en 1975 à la radio une nouvelle qui démontra la capacité du cannabis à guérir les cellules cancéreuses. Ne trouvant pas d'autre information sur cette annonce, il s'interrogea sur la véracité de la nouvelle.  Fin 1998, il arriva aux oreilles de Rick de nouvelles informations, dans ce cas-ci elles furent écrites par David Suzuki dans "The Nature of Things", présentant des résultats incroyables.
Après avoir lu ce nouveau rapport, Rick Simpson pris contact avec un de ses amis pour qu'il lui fournisse des têtes de marijuana afin de les consommer en fumé. Le soulagement fut remarquable, surpassant de loin tous les traitements médicaux reçu à ce jour.
Rick prit contact avec son médecin généraliste pour lui transmettre la nouvelle et ainsi trouver le meilleur moyen de s'administrer cette nouvelle substance. La majorité des professionnels de santé lui répondirent une seule chose : "le cannabis est mauvais pour les poumons". Après un débat sans fin, Rick arriva à la conclusion que la meilleure façon de consommer ce cannabis médicinal est d'extraire les huiles essentielles de la plante afin de réaliser une huile de marijuana  médicinale administrable oralement.

 

En 2001, les médecins lui notifient l'impossibilité de trouver un traitement curatif à ses problèmes, il n'y avait donc plus rien à faire pour lui. De ce fait, il se décida à poursuivre sa production d'huile de marijuana médicinale comme seule médication.Bientôt les résidus de tous les produits chimiques consommés dans les médicaments qui lui avaient été prescrits disparurent, et tous les gens autour de lui virent une amélioration de sa condition. Ainsi à la fin de 2002 le médecin généraliste de Rick Simpson découvrit 3 zones sur sa peau paraissant être un cancer de la peau. Un sur l'œil droit, l'autre sur la poitrine et le dernier sur sa joue gauche. En janvier 2003, le cancer proche de son œil droit fut éliminé par la chirurgie et les médecins lui donnèrent d'autres rendez-vous pour retirer chirurgicalement les deux restants. Une semaine après l'opération de son œil, la zone s'infecta et prit une mauvaise apparence. Examinant cette zone Rick se souvenu de la nouvelle entendu à la radio en 1975 et ainsi décida de commencer à utiliser cette huile concentré en THC qu'il produisait pour traiter les zones affectées. Il appliqua cette huile en bandage et recouvra les zones à traiter de sa peau. En 4 jours les traces de cancer avaient disparu. Rick était tellement content qu'il décida de prévenir les médecins qui l'avaient traité afin de leur communiquer la nouvelle.
En partie, la réponse des médecins fût  qu'ils ne pouvaient pas lui prescrire de marijuana pour son traitement sous quelque forme que ce soit, chose qui scandalisa Rick. Toutefois, Rick Simpson continua de promotionner son huile médicinale, l'appliquant dans des dizaines de cas médicaux dans son entourage proche et sur des patients l'ayant contacté dans ce but. Durant les années suivantes Rick arriva à traiter jusqu'à plus de 50 personnes ayant des problèmes de peau, incluant son père qui reçu comme diagnostic : cancer du poumon sévère. Le cas de son père fût surprenant car les médecins avaient diagnostiqué une mort dans les jours qui suivirent le diagnostic. Rick le maintenu en vie une période bien plus longue grâce à son huile de cannabis.

 

Après une longue période de traitement de patients atteints de cancer ou de diabète ils constatèrent l'efficacité de ce médicament permettant de contrôler l'évolution des cancers jusqu'à pour certain leur disparition totale. Fort de cette expérience ils découvrirent qu'un traitement de 3 mois est suffisant pour vaincre la maladie (traitement de 3 mois = 450 grammes de têtes qui correspondent à 30 grammes d'huile).

 

En 2003, Rick Simpson décida d'offrir gratuitement son huile de cannabis, aux résultats incroyables, à des milliers de patients aux distinctes pathologies dans lesquelles on rencontre les cancers, les leucémies, les mélanomes, le diabète, les douleurs chroniques, les infections de la peau (verrues…)…

 

Rick affirma qu'une grande partie des patients qui suivaient ce protocole furent guéris du cancer (environ 70%). Ceux, pour qui la découverte du traitement fût trop tardive réussirent quand même à soulager et a améliorer leur qualité de vie durant le temps qu'il leur resté à vivre et ainsi mourir d'une façon plus digne.

 

En raison de son activité, Rick Simpson a éveillé les soupçons de la justice et de la police Canadienne, qui l'accusèrent à plusieurs reprises de faciliter le trafic de substances, et donc il subit plusieurs arrestations et  mois d'emprisonnements.
En novembre 2009 Rick fût surnommé "Freedom Fighter of the Year" (Combattant  pour la liberté de l'année) à la Cannabis Cup d'Amsterdam.
Même si Rick n'a jamais vendu son huile et l'a toujours proposé gratuitement, il fut traité comme un criminel par la justice Canadienne. C'est pour cette raison qu'il décida de changer de lieu de résidence, demandant l'asile politique en Europe, d'où il continua ses activités en relation à l'huile de Cannabis.
Dans la page web de Rick Simpson on peut trouver différents témoignages de patients traités et guéris grâce aux propriétés de l'huile cannabis de Rick Simpson.

 

Comment doser et utiliser l'huile de cannabis de Rick Simpson :

 

Pour la préparation de l'huile de cannabis de Rick Simpson il faut 1 livre de têtes sèches (453g de têtes) avec lesquelles on produira environ 56g de RSO (RSO=Rick Simpson Oil). Cette quantité est suffisante pour un traitement complet de 3 mois (90 jours). Cette quantité peut être augmenté de 120 à 180g en fonction de la complexité du cas à traiter. Le RSO peut être consommé sous différentes formes : Vaporisé, ingéré, en suppositoire ou directement appliqué pur ou dilué avec des produits cosmétiques. La meilleure façon restant l'ingestion orale. Rick Simpson propose deux variantes de son huile de cannabis en fonction des besoins (les deux possèdent un taux élevé de T.H.C.) :

 

-       Cannabis à dominante Sativa : Indiqué pour les patients souffrant de dépression.

 

-       Cannabis à dominante Indica : Indiqué pour les usages relaxants (Douleurs…).

 

En ce qui concerne les doses à administrer, Rick Simpson conseille de commencer le traitement avec trois prises par jour (1 goutte par prise, un volume équivalent à la taille d'un grain de riz). Une fois le traitement commencé à cette dose, on la double tous les 4 jours, afin d'arriver à 1 gramme de RSO par jour après cinq semaines. Rester à un gramme par jour jusqu'à la fin du traitement.

 

Rick Simpson rappelle qu'une ingestion trop importante d'huile est contre productive en plus de générer un effet secondaire de fatigue intense. Dans de tels cas il suffit de se relaxer et de dormir, chose, qui elle aussi aide à lutter contre la maladie. Il est normal qu'après un mois de traitement cette sensation de fatigue disparaisse, en cause : la tolérance à l'huile (même si les patients continuent d'avoir un sommeil réparateur pendant la nuit).

 

À la fin du traitement, Rick Simpson, conseille la prise d'un gramme par mois de RSO afin de prévenir toute récidive ou rechute

 

  • Mise en garde : L'huile de Marijuana de Rick Simpson est une grande réductrice de la pression artérielle avec laquelle il est recommandé de ne pas mélanger de médicaments pour l'hypertension.

 

Procédure pour traiter le cancer de la peau avec de l'huile de cannabis Rick Simpson :

 

Comme nous le disions précédemment, Rick Simpson lui même, a résolu son cancer de la peau avec du RSO. Le RSO étant un traitement rapide et facile, Rick recommande d'utiliser une variété Indica de qualité (environ 25 à 30 grammes de têtes est suffisant pour produire 3 ou 4 grammes d'huile).
1.- Appliquer l'huile sur la peau et recouvrer de bandages (les pansements adhésifs sont également valables).
2. Changer le pansement tous les 2 à 4 jours, réappliquer l'huile directement sur la peau.
3. Une fois guéris, poursuivre le traitement pendant 2 semaines pour enlever toute trace de cancer.

 

 

 

Recette originale de l'huile de cannabis de Rick Simpson (RSO) :

 

 

 

Rappel : SantYerbasi n'est aucunement responsable de la fabrication ou de la consommation d'huile de marijuana.

 

Rick : "Habituellement je travaille avec une livre de têtes de marijuana Indica (environ 453g) de très bonne qualité et très puissante ou alors avec croisement d'une Sativa à dominante Indica. Une once (28g) de belles têtes produisent habituellement à peu près 3 à 4 grammes d'huile de très bonne qualité, la qualité variant d'une marijuana à l'autre. On ne peut jamais savoir la quantité d'huile que l'on peut obtenir avant d'exécuter le processus. D'un demi kilo de têtes de marijuana vous pourrez produire, suivant la qualité du matériel employé, jusqu'à 60g d'huile d'excellente manufacture. La majorité des gens pensent que l'huile doit être d'une couleur brunâtre, opaque. Certaines huiles ont cette particularité mais pas toute. L'huile et la texture que vous pouvez produire dépendent de la variété du matériel utilisé ainsi que de la façon de l'extraire. Ne vous inquiétez pas si l'huile que vous êtes entrain d'extraire est de couleur obscure, cela ne signifie pas qu'elle ne sera pas d'une excellente qualité médicinale. D'expérience, les huiles les plus puissantes jamais réalisées furent de couleur obscure, mais elles réunissaient toutes les valeurs médicinales escomptées.

 

Je crois qu'en suivant ces instructions n'importe qui peut produire de l'huile, mais avant de commencer assurez vous bien d'avoir tout le matériel nécessaire à son élaboration :
Tout d'abord la matière première verte (évidemment), un solvant, un bâton en bois assez long (pour mélanger et écraser les têtes), 2 grands sceaux en plastiques , un récipient en plastique avec un entonnoir muni de filtres à café, une plaque électrique ou un RiceCooker (autocuiseur pour le riz), un tasse à mesurer en acier inoxydable, un ventilateur, un réchaud à café et pour finir une grosse seringue.

 

Le processus que je vais vous décrire implique de faire tremper la matière végétale initiale deux fois dans un bon solvant comme la Nafta ou l'alcool isopropylique à 99% pour séparer la résine présente de la matière végétale. La Nafta pure à montré être un bon solvant pour fabriquer cette huile et de plus elle est économique à se procurer comparé à d'autres solvants. Elle se présente sous différente forme et sous divers nom mais le solvant que moi j'utilise est connu sous le nom de Nafta pure au Canada et en Europe elle est plus connue sous le nom de Bencine. Elle se vend également sous divers noms mais si vous aller voir un fournisseur de produits à base de pétrole vous ne devriez pas rencontrer de problème en demandant pour de la Nafta/Ether de pétrole/bencina/solvant d'hydrocarbone qui a un point d'ébullition de 40 à 100°C.
La Nafta pure a de multiples usages industriels, que ce soit pour dégraisser des moteurs ou enlever des peintures fines, c'est pour cela que vous ne devriez pas avoir de problème à en trouver.
On peut utiliser le gaz butane pour produire de l'huile, mais nous ne vous le recommandons pas comme solvant car il est très volatile et requiert l'usage d'équipement cher capable d'éliminer les vapeurs dangereuses. De plus utiliser du butane pour produire de l'huile ne décarboxylinise pas le produit final, en conséquence le produit final sera moins efficace médicalement parlant. Il faudra prendre plus de temps de façon à décarboxylinisé adéquatement le produit.
Les uniques solvants avec lesquels j'ai expérimenté sont la Nafta et l'alcool isopropylique à 99%. L'éther est mon favori car il est très efficace comme solvant, mais il est très cher et difficile à se procurer. Gardez en tête que l'éther à été plus conçu pour des appareils d'extractions en circuit fermés car il est très volatile et ses vapeurs durant la manipulation sont dangereuses.

 

L'éther et la Nafta sont des solvants plus sélectifs par nature, ce qui signifie qu'ils ne sont pas plus efficaces mais qu'ils remplissent tout de même correctement leurs fonctions. L'alcool dissoudra la chlorophylle ce qui rendra l'huile de couleur plus obscure.
Pour qu'un solvant soit efficace il devrait être 100% pur et un alcool pur à 100% est extrêmement cher et difficile à trouver. La Nafta est au contraire peu chère et facile à trouver (après l'éther c'est mon solvant favoris).
Tous les solvants qui contiennent de l'alcool sont toxiques pour la nature, mais si vous suivez ces instructions les résidus de solvant final ne vous préoccupera pas. Une fois que le produit final se refroidit à température ambiante, c'est une substance dense et grasse bien plus qu'une simple huile. S'il subsiste quelque traces de solvant l'huile elle même neutralise n'importe quel effet toxique dommageable. En résumé ce que vous êtes entrain de faire c'est de laver la résine des têtes de marijuana. Une fois le mélange de solvant et d'huile filtré on le chauffe pour expulser les résidus et seulement conservé l'huile sous sa forme médicinale. Pour avoir de meilleurs résultats les têtes doivent être le plus sèche possible. Assurez vous que le lieu de travail est bien ventilé, et qu'il n'y a pas d'étincelle, de flamme ou de sources de chaleur incandescente.
Disposer le matériel végétal dans un sceau de bonne profondeur pour empêcher le solvant de sortir durant le mélange. Recouvrir partiellement la matière végétale d'alcool et mélanger avec le bâton en bois (bien agiter le mélange d'alcool et de végétal). Après avoir mélanger ajouter encore du solvant de façon à recouvrir complètement le végétal par de l'alcool. Agitez de nouveau avec le bâton pendant 3 minutes. Une fois passé cette étape laisser décanter dans l'autre sceau. Laisser la matière végétale dans le premier sceau de façon à pouvoir refaire un deuxième passage à l'alcool. Réaliser de nouveau les premières étapes pour repasser la matière végétale. Le premier lavage retire environ 70 à 80% de la résine présente dans la matière végétale, alors que le second sépare toute la résine bénéfique qui persistée dans le matériel. Un troisième lavage ne donne presque rien et en plus qui n'a aucune valeur médicinale.
Seul le premier et le deuxième passage produisent de l'huile bénéfique médicalement parlant.
Si pour une raison ou une autre vous avez à travaillé avec de la matière végétale de qualité moyenne il est préférable de ne seulement utilisé l'huile du premier passage.
Gardez toujours à l'esprit que la qualité est plus importante que la quantité.
Utiliser un sceau avec un couvercle de manière à pouvoir placer un entonnoir doté de filtres à café sur le dessus. Faire passer par les filtres le mélange obtenu après le premier et le deuxième passage, les filtres retiennent les impuretés et la matière végétale non désirées. Une fois le mélange solvant/huile passé par les filtres, c'est l'heure de le porter à ébullition de façon à éliminer le solvant restant.
Si vous ne disposez pas d'un auto-cuiseur pour le riz (Rice Cooker), vous pouvez en acheter un pour unes somme modique. Les cuiseurs à riz ont un capteur sensible de température pour éviter de brûler le riz, chose qui aidera à éliminer le solvant sans baisser ni outrepasser la température critique. Toujours effectuer cette étape dans un lieu ouvert et bien ventilé de façon à disperser les vapeurs et la condensation qui peuvent créer un danger potentiel.
Quand on fabrique de l'huile, si la température surpasse les 148°C les cannabinoïdes commencent à être vaporisé, chose que nous ne voulons pas qu'elle se produise. Si le cuiseur à riz fonctionne correctement il ajustera la température autour des 110°C, température qui permet la décarboxylation sans toutefois approcher le point de température de la vaporisation du T.H.C. et des autres cannabinoïdes. C'est pour cela que nous recommandons fortement l'usage d'un auto-cuiseur à riz (ou Rice cooker) à tous les débutants car il élimine le risque d'abimer ou de brûler l'huile. De plus l'huile obtenue est decarboxylé ce qui est aussi très important, ainsi les effets médicinaux de l'huile sont à leur paroxysme.
Rick suggère que les gens n'utilisent pas de casserole, de casserole à cuisson lente ou similaires pour produire de l'huile. "Quand j'ai essayé de faire de l'huile pour la première fois, j'en ai utilisé une, ne sachant pas qu'elle température maximale allaient être généré, j'ai brûlé l'huile et l'ai donc ruiné. Ainsi la meilleure façon pour un débutant de commencer est de suivre les instructions avec attention et d'utiliser un auto-cuiseur à riz. De cette façon vous vous éviterez beaucoup de peines.
Vous pouvez utiliser aussi un distillateur pour produire ce médicament et récupérer les solvants utilisés. Cette méthode est plus efficace que d'utiliser un cuiseur à riz. Même si elles sont spécialement conçu pour distiller les solvants de façon sure, elles restent très chère et peu facile d'accès à une personne lambda. J'utilise cette méthode mais je comprends qu'elle est difficile à mettre en place, dans certains pays même posséder un distillateur est illégal. Si vous voulez tout de même utiliser cet équipement pour extraire de grandes quantités d'huile, renseignez-vous sur le processus de distillation et apprenez la façon correcte d'utiliser ces équipements.
Assurez-vous toujours qu'il n'y a ni étincelle, ni flamme, ni source incandescente dans l'environnement proche du récipient contenant le mélange. Les vapeurs et fumés produitent par le mélange sont extrêmement inflammables et toxiques. J'ai utilisé cette méthode des milliers de fois sans jamais avoir aucun problème, mais pour ta propre sécurité, s'il vous plaît suivez les instructions et assurez-vous que la zone est toujours bien ventilée. Il est aussi conseillé d'éviter de respirer les vapeurs que produisent le solvant car elles peuvent provoquer des effets indésirables aux personnes proches.
Rappelez-vous que le ventilateur doit toujours être en marche et produire suffisamment d'air pour évacuer les vapeurs et fumés.
Remplir le cuiseur au ¾ de sa capacité. Laisser de l'espace pour permettre l'ébullition du mélange sans qu'il sorte du récipient. Mettre le cuiseur au maximum et faire bouillir lentement. Ne jamais faire cela sans ventilateur car les vapeurs peuvent se condenser et prendre contact avec la source de chaleur causant un incendie.
Une fois le niveau du cuiseur bas, rajouter du mélange avec précaution hors de la source de chaleur. Quand le niveau du cuiseur à riz descend pour la dernière fois et à réduit, laissant une épaisseur d'à peu près 5cm de haut ajouter 10 à 12 gouttes d'eau au mélange. Cette petite quantité d'eau permet au solvant qui persiste dans le mélange d'être extrait de l'huile qui reste plus rapidement.
Quand il ne reste presque plus rien dans le cuiseur, je mets une paire de gants pour prendre le cuiseur et je commence à remuer l'huile qui reste. Cette étape se fait devant le ventilateur pour envoyer les dernières vapeurs loin. Cela permet de réduire le temps de finalisation de l'huile. En peu de temps l'auto-cuiseur coupera la chauffe maximale pour rester à basse puissance (fonction qui permet au riz cuit de rester au chaud sans bruler). Alors que le solvant restant bout vous allez entendre un son craquant émit par l'huile quand vous remuer et de petites bulles apparaitront. Vous, vous rendrez compte que de petite quantité de fumé apparaissent mais ne vous inquiétez pas cela est produit par les dernières gouttes d'eau que nous avons rajouté. Sortir la casserole de la fonction basse température et laisser refroidir. Remettre sur le feu à la fonction température maximale (cuisson). Quand le cuiseur revient en mode basse température sortir de nouveau la gamelle du cuiseur et commencer à vider dans le récipient en acier inoxydable. Il restera toujours une petite quantité d'huile irrécupérable au fond du cuiseur, certain utilise du pain sec pour absorber les restants d'huile du cuiseur. Ils pourront être consommé en petites quantités comme médicaments, mais rappelez vous que parfois le produit met 1h à 1h30 à faire effet. Faites donc très attention à la dose que vous consommez, une forte dose peut vous envoyez dormir quelques heures. Autre formule pour nettoyer le cuiseur, ajouter une petite quantité d'alcool de façon à produire de la tincture de cannabis. Une tincture comme celle là peut être très efficace pour des traitements de la peau, avec très peu on peut traiter très longtemps ce qui peut être très économique au final.
Il me plaît de mélanger les différents restes d'huile. Mélanger les huiles de cannabis mélange les effets médicinaux, ceux qui a plusieurs fois démontré son efficacité à traiter différentes pathologies.
Prenez l'huile contenu dans le récipient en acier inoxydable et posé le sur la plaque chauffante (exemple petite plaque à café) pour faire évaporer le reste d'eau contenu, au mieux cela ira très vite, au pire cela prendra un peu plus de temps pour évacuer l'eau restante. Certaines variétés produisent plus de terpens naturels que d'autres, ces terpens peuvent faire que l'huile posée sur la plaque chauffante se mette à bouillir légèrement, chose qui prendra plus de temps à être finalisée. Quand l'huile sur la plaque chauffante fini de bouillir et qu'il y a une petite vapeur ou fumé visible, sortir l'huile de la plaque chauffante et laisser refroidir.
Une autre manière de finir son huile est de la placer dans un four à 130°C pendant 1 heure. Ces deux méthodes décarboxylisent le produit final et les faibles résidus de solvants ne devraient pas poser de problème.
En utilisant la grosse seringue sans l'aiguille (disponible dans n'importe quelle pharmacie) ponctionner l'huile et laisser la refroidir. En peu de temps la résine va devenir une substance grasse et dense.
Certaines fois la résine est si dense qu'il peut être difficile de l'expulser une fois refroidi. Si cela se produit, plonger la seringue dans un verre d'eau tempérée pendant un moment et il sera très facile de la sortir de son contenant.
Parfois le patient expulse trop d'huile, grâce à la seringue il est très facile de récupérer l'excédent par succion.

 

Quantités nécessaires pour fabriquer l'huile de Rick Simpson :

 

Une livre de matière végétale (453g) demandera  2 gallons (8 à 9l) de solvant pour réaliser les deux  lavages. Si vous prévoyez de produire plus ou moins d'huile garder à l'esprit la règle de trois pour déterminer combien de solvant vous aurez besoin. Le processus complet prend de 3 à 4 heures pour être complété, ensuite il ne reste qu'à utiliser le médicament.
Il doit être mentionné que cette huile peut se conserver de très long moment. Ainsi si nous le désirons nous pouvons la conserver dans un contenant en acier inoxydable coupé de la lumière. Si vous le conservez de cette manière, dans un endroit frais et sec, vous pouvez maintenir ses capacités médicinales de longues années…

 

Au début, certain peuvent être décourager par la tâche de produire sa propre huile mais en réalité ce processus est extrêmement simple. Tout ce que vous devez faire est suivre scrupuleusement les instructions et une fois le médicament obtenu vous vous rendrez compte que ce n'est pas plus difficile que de faire une bonne tasse de café. Produire son propre médicament en éliminant tout intermédiaire commercial, sans dépenser d'argent dans les pharmacies et sans avoir besoin d'y retourner dans la majorité des cas est incroyable."

 

Passer maintenant par votre docteur personnel Rick SIMPSON.

 

Solvants recommandés pour fabriquer de l'huile de marijuana médicinale :

 

Comme nous avons pu lire dans la recette originale de Rick Simpson, il utilise de la Nafta comme solvant pour l'extraction d'huile. Il est aussi possible de réaliser des extractions avec des solvants comme l'éthanol (Alcool à 100%), ou une autre option plus recommandé : l'huile d'olive.
Concernant les solvants possibles pour l'extraction d'huile de marijuana des études ont été réalisé récemment (2013) qui parlent des résidus de solvants dans les échantillons finaux d'huiles.

 

Il faut faire remarquer que la Nafta utilisé par Rick Simpson est dangereuse durant sa manipulation car hautement inflammable. De plus ce solvant peut être trouvé sous différentes qualités, plus ou moins variable. Rick ne précise pas la quantité de Nafta ni la source de son produit. L'inconvénient majeur de la Nafta est que selon les études réalisées elle laisserait de petits résidus derrière elle, mais les analyses montrent qu'il n'y a aucun problème dû au pouvoir curatif de l'huile (Cette affirmation n'est pas scientifiquement prouvée).

 

Extraire avec de l'alcool  ou tinctures :

 

Les tinctures ou les extractions à l'alcool sont généralement plus puissante que celles à base d'huile d'olive, grâce à l'efficacité d'extraction des principes actifs. On peut utiliser des alcools secs (Tequila, Orujos…) ou un alcool d'eau de vie à 96%. IMPORTANT : TOUJOURS UTILISER DE L'ALCOOL ALIMENTAIRE. Si vous utiliser de l'eau de vie à 96%, toujours laisser l'alcool s'évaporer pour réduire sa teneur. Nous savons que plus l'alcoollest puissant moins il en faudra pour être efficace (dû aux principes actifs contenus dans l'alcool puissant).

 

Le processus pour l'extraction d'huile à l'alcool est le suivant : Remplir un récipient en verre avec des têtes hachées, remplir d'alcool puis fermer. Garder à l'abris de la lumière. Le récipient doit être maintenu fermé durant 30 à 40 jours, en remuant le contenu tous les 2-3 jours. Pendant ce temps filtrer et conserver. Le principal avantage des extractions à l'alcool c'est qu'on peut les laisser s'évaporer  pour l'adapter à nos goûts. L'extrait d'alcool se conserve habituellement mieux et son dosage est plus facile qu'avec celles à l'huile d'olive.

 

Deux prises quotidiennes sont recommandées (initialement 2 à 3 gouttes, à adapter suivant la nécessité). Peut être mélangé à la nourriture, dilué dans l'eau, appliqué sous la langue (cette méthode peut être trop puissante pour certaines personnes aux goûts pour l'alcool peu prononcé). Pour usage interne ou externe (par voie externe c'est très utile pour les cancers de la peau, brulures, cicatrices et douleurs rhumatismales grâce à ses propriétés anti inflammatoires et apaisantes.

 

Extrait d'huile médicinale à l'huile d'olive :

 

Pour cette méthode, nous vous recommandons d'utiliser l'huile extra vierge première pression (meilleure qualité).
Premièrement hachez les têtes de marijuana sèches pour rendre l'extraction des principes actifs plus aisée. Remplir le bocal en verre des têtes hachées et le restant d'huile d'olive jusqu'en haut et fermer.
Extraction des propriétés médicinales :

 

-       De façon lente : Laisser le bocal en verre fermé durant deux mois de macération – Nous recommandons la méthode "Soleil et Sérénité" sans lumière directe, couvert d'un papier opaque à l'air libre pour qu'elle se chauffe la journée et refroidisse la nuit. A la fin de ces deux mois agiter le bocal tous les 3 à 4 jours pour que l'huile se mélange bien. Le temps de macération passé, placez le dans un bocal propre, stérilisé et à l'abris de la lumière pour une meilleure conservation.

 

-       De façon rapide : Si vous ne voulez pas attendre deux mois de macération, vous pouvez chauffer à feu doux au bain marie le bocal contenant les têtes broyées et l'huile d'olive durant 90 à 120 minutes. Passé ce temps il est bon de réchauffer l'huile à feu lent durant 30 minutes (tout en contrôlant la température de façon à ne pas dépasser les 120°C et ainsi procéder à la décarboxylation des cannabinoïdes). Après cette ultime étape laisser refroidir et filtrez le contenu. Si vous voulez conserver l'huile durant un long moment il est meilleur d'avoir de la patience et d'attendre les deux mois que la macération s'achève, mais dans tous les cas cette méthode est sure, économique et 100% sans danger. La meilleure façon de doser cette extraction est au moyen d'une cuillère appliquée dans la nourriture (nous vous rappelons que le fait de ne pas utiliser de solvant rend l'huile moins puissante donc il faudra en ingérer plus pour obtenir les effets recherchés). Ainsi dans une salade ou pour cuisiner en général cette huile est parfaite. En fonction de votre tolérance de 2 à 15 gouttes " fois par jour.

Page web oficielle de Rick Simpson - http://phoenixtears.ca/make-the-medicine/

Suivez-nous ici : http://www.santyerbasi.com/fr/blog/huile-de-cannabis-medicinale-par-rick-simpson/

Remarque : Cet article n'est pas là pour faire du prosélytisme concernant le cannabis. En accord avec la loi Européenne permettant les soins à base de chanvre à destination des malades il est là à titre d'imformation pour les patients Francophones pouvant avoir accès à ce traitement.