Lors de sa séance inaugurale, la Commission dEthique sengage à défendre lintégrité du football

La nouvelle Commission d'Ethique, instance indépendante, a tenu sa première séance à Zurich aujourd'hui lundi 23 octobre 2006, sous la présidence de Lord Sebastian Coe (Angleterre), et a souligné son objectif, qui est de protéger et de promouvoir l'intégrité et la transparence du football mondial.
"Le football est le sport numéro un de la planète, avec plus de 250 millions de participants actifs et plus d'un milliard de personnes directement ou indirectement impliquées dans ce sport. C'est un sport qui fait office d'école de la vie pour les jeunes, et qui génère espoir et émotions, divertissement et passion.

Mais sa popularité entraîne avec elle certains dangers et fléaux de notre société moderne, à savoir la corruption, le dopage, le racisme, les paris illégaux et toute autre forme de tricherie. A la FIFA, nous avons jugé opportun qu'une instance indépendante traite ces points qui vont contre l'esprit du jeu, et c'est ce qui fait d'aujourd'hui une journée historique", a déclaré le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter, qui a accueilli les membres de la commission au nouveau siège de l'instance faîtière du football mondial.

"Nous sommes bien conscients que le monde dans lequel nous vivons est très changeant. Que ce soit dans le domaine de la finance, de la politique ou du sport, une transparence et une intégrité de tous les instants sont exigées. Les supporters et les jeunes veulent être assurés que ce qu'ils voient non seulement sur le terrain mais aussi dans l'organisation du football, est authentique. Mes collègues et moi remercions la FIFA pour la confiance qu'elle a placée en nous, mais cette confiance entraîne aussi une responsabilité. Nous nous devons d'être éternellement vigilants. Des délibérations approfondies seront nécessaires à chaque décision prise. En travaillant ensemble, nous serons en mesure d'accomplir cette tâche importante", a déclaré Sebastian Coe.

En sa séance du 9 juin 2006 à Munich, le Congrès de la FIFA s'était exprimé en faveur de la création d'une nouvelle Commission d'Ethique indépendante, en tant que troisième instance juridique, aux côtés de la Commission Disciplinaire et de la Commission de Recours. En tant qu'organe juridique indépendant, la commission aura un pouvoir décisionnel et la possibilité de prononcer les sanctions qu'elle considère appropriées, conformément au nouveau Code d'éthique de la FIFA, qui est entré en vigueur le 15 septembre 2006 lors de son adoption par le Comité Exécutif de la FIFA à Zurich.

Les membres suivants étaient présents à la séance de la Commission d'Ethique : le président Lord Sebastian Coe (Angleterre), Luis Bedoya Giraldo (Colombie), Juan Pedro Damiani (Uruguay), Burton K. Haimes (Etats-Unis), Guenter Hirsch (Allemagne), Les Murray (Australie), Dominique Rocheteau (France), Giangiorgio Spiess (Suisse), Roosje Suwae (Papouasie-Nouvelle-Guinée) et Robert Torres (Guam).

Pour toute question, s'adresser à:
FIFA Media Department
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.