Le réseau Olympique et les Nations Unies se concertent pour concrétiser sur le terrain la collaboration sport et développement

Les représentants de Comités Nationaux Olympiques et des Coordinateurs résidents des Nations Unies se réunissent à Genève les 15 et 16 décembre

Des représentants de terrain du Comité international olympique (CIO) et des Nations Unies, se réunissent pour la première fois les 15 et 16 décembre, en Suisse, à la veille de lAnnée Internationale pour le sport et léducation physique, pour se concerter sur une série dactivités conjointes destinées à relever les grands défis du développement du monde actuel.

Venus du monde entier, des responsables des Comités Nationaux Olympiques et des Coordinateurs résidents des Nations Unies, se retrouvent, le 15 à Genève (aux Nations Unies) et le 16 à Lausanne (au Musée Olympique), pour un « Séminaire international sur le sport pour le développement » organisé conjointement par le Comité International Olympique, le bureau du Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sport, au service du développement et de la paix ainsi que le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Lobjectif de cet atelier inédit est de mettre en commun les expériences des uns et des autres pour construire dans les pays en développement de nouveaux partenariats capables de mobiliser le mouvement sportif pour le faire participer activement à la réalisation des grands objectifs de développement et de paix des Nations Unies et en particulier aux Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) tels que la lutte contre le VIH/Sida, la réduction drastique de la pauvreté, la mise en place dun environnement durable dici 2015 et bien sur la promotion de la paix.

« La réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement impose une mobilisation générale, non seulement de la part des gouvernements mais aussi de la société civile, de chacun dentre nous», souligne lAdministrateur du PNUD, Mark Malloch Brown. « Mettre ensemble des réseaux aussi puissants que ceux des Comités Olympiques et du PNUD doit générer une dynamique extrêmement positive pour laccélération des Objectifs du Millénaire pour le développement».

« Le sport, parce quil structure lindividu et réunit les communautés, se révèle être un facteur essentiel pour cette mobilisation », indique pour sa part Adolf Ogi, ancien Président de la Confédération Helvétique, Secrétaire général adjoint et Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sport, au service du développement et de la paix.

« Le CIO est convaincu, plus que jamais, du rôle positif que le sport peut et doit jouer en tant que catalyseur de nos sociétés », explique également le président du Comité International Olympique, Jacques Rogge. « Les exercices physiques et le sport ont des impacts sociaux cruciaux que nous ne pouvons ignorer et que nous devons défendre. Ils contribuent à la cohésion sociale, à la tolérance et à lintégration ; ce sont des instruments puissants du développement physique et socio-économique ».

Le rôle fondamental du Sport pour le développement a été souligné par le Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, en 2001 avec la nomination de M. Ogi et la création du Bureau pour le sport au service du développement et de la paix.

En 2002, les agences de lONU ont remis au Secrétaire Général un rapport commun mettant en valeur la contribution potentielle du sport pour la réalisation des OMD. Par les valeurs de tolérance et de respect quil véhicule, par les bienfaits pour la santé, léducation et léquilibre psychologique quil procure, en tant que lien social fondamental permettant de dépasser les clivages ethniques, le sport constitue un instrument innovant et très efficace de promotion du développement, indique le rapport qui conclut que, pour ces raisons, le sport devrait être mieux intégré aux programmes de développement, notamment au niveau local, par le biais de partenariats adaptés.

Lannée 2005, déclarée Année internationale pour le sport et léducation physique par une résolution de lONU, est également une année charnière pour le développement, avec un agenda chargé en évènements majeurs tels que le Forum mondial pour le développement humain à Paris en janvier, la publication du rapport du Projet du Millénaire évaluant les ressources à mobiliser et indiquant les mesures à prendre pour atteindre les OMD, le sommet du G8 en juin, le sommet sur la mise en uvre de la Déclaration du Millénaire à loccasion de la 60ème Assemblée Générale de lONU en septembre.

« 2005 est lannée de la dernière chance, pour mettre réellement en place les moyens qui permettront la réalisation dici 2015 des Objectifs du Millénaire dans le monde entier », souligne Bruce Jenks, Administrateur assistant du PNUD, directeur du Bureau des ressources et des partenariats stratégiques.

Pour plus dinformations, vous pouvez contacter :

Jean Fabre, PNUD Genève, tel : + 41 22 917 85 41, email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Alexandra Troubnikoff, tel. + 41 22 917 85 51, email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cassandra Waldon, UN New-York Office of Sport for development, tel :+ 41 22 917 12 76

Françoise Gerber, UN New-York Office of Sport for development, tel : + 41 79 731 29 20 


Le PNUD est le réseau mondial de développement dont dispose le système des Nations Unies. Il prône le changement, et relie les pays aux connaissances, expériences et ressources dont leurs populations ont besoin pour améliorer leur vie.