Cet accord, qui vient d'être signé (le 14 avril 2005), reprend les principes sur lesquels est fondé le contrat signé, en juin 2004, avec OMER Telecom (Breizh mobile), en particulier :

Une tarification basée sur le principe dit « retail minus »
Un modèle opérationnel et d'architecture identique aux contrats MVNO déjà signés, le MVNO TELE2 ne possédant aucun élément de réseau.
Cet accord va permettre, avec ceux déjà signés par Orange, d'accroître significativement la pénétration du mobile en France, favorisant, comme le souhaitent les pouvoirs publics, l'ART et le Conseil de la Concurrence, un dynamisme encore renforcé du marché.

Orange y contribue dans des conditions très satisfaisantes qui témoignent de la qualité et de l'attractivité des prestations qu'elle propose sur ce marché de gros en émergence.

Par ailleurs, Orange se félicite que TELE2 ait annoncé qu'elle retirait sa demande d'arbitrage à l'ART.