France Télécom présente aujourd'hui l'impact du passage aux normes IFRS sur ses comptes consolidés 2004 ainsi que les données 2004 selon le découpage sectoriel de son activité qui sera utilisé pour ses comptes 2005 (Services de Communication Résidentiels, Services de Communication Personnels, Services de Communication Entreprises, Annuaires).

Passage aux normes IFRS et nouveaux segments d'activité
vide.gif

·                        Pas d'impact sur les performances opérationnelles
·                        Objectifs du Groupe inchangés
·                     Pas d'impact sur le potentiel de génération de cash flow organique
·                     impact positif sur le Résultat Net Part du Groupe (+233 millions d'euros) et sur le résultat par action (+8%)
·                     Évolution de la dette nette et des capitaux propres en ligne avec l'annonce de décembre 2004
·                     Objectifs du Groupe inchangés, le désendettement reste prioritaire pour le Groupe France Télécom
·                     Des nouveaux segments d'activité reflétant l'organisation du Groupe

France Télécom présente aujourd'hui l'impact du passage aux normes IFRS sur ses comptes consolidés 2004 ainsi que les données 2004 selon le découpage sectoriel de son activité qui sera utilisé pour ses comptes 2005 (Services de Communication Résidentiels, Services de Communication Personnels, Services de Communication Entreprises, Annuaires).

Conformément à ce qui avait été annoncé le 17 décembre 2004, l'application des normes IFRS ne modifie en rien le potentiel de génération de cash flow organique du Groupe ainsi que la capacité de distribution de France Télécom. La priorité du Groupe reste le désendettement.

Les principaux impacts du passage aux normes IFRS concernent :

·                le chiffre d'affaires, qui s'établit à 46,16 milliards d'euros (47,16 milliards d'euros en normes françaises) ; 
·                la Marge Brute Opérationnelle [1], qui reflète la performance opérationnelle de l'entreprise, n'est que faiblement impactée par les reclassements intervenus au niveau du chiffre d'affaires. Elle s'élève à 17,92 milliards d'euros (REAA [2] de 18,26 milliards d'euros en normes françaises) soit un taux de MBO de 38,8% (38,7% de taux de marge de REAA en normes françaises) ;
·                le Résultat net attribuable aux actionnaires de France Télécom [3] est de 3,02 milliards d'euros, supérieur de 233 millions d'euros par rapport à son équivalent en normes françaises (Résultat net part du Groupe de 2,78 milliards d'euros en normes françaises) ;
·                le Résultat par action progresse de 8% à 1,23 euro (1,14 euro en normes françaises) ;
·                au 31 décembre 2004, l'endettement financier net de France Télécom en normes IFRS s'élève à 49,92 milliards d'euros (43,94 milliards selon les normes françaises). Comme précédemment annoncé, la dette de France Télécom intègre désormais des éléments connus et jusque là classés différemment dans le bilan ou le hors-bilan tels que les TDIRA [4], la créance de carry-back ou les intérêts courus non-échus ;
·                de même, les capitaux propres sont supérieurs de 2 milliards d'euros à 17,68 milliards d'euros (15,68 milliards d'euros en normes françaises), sous l'effet principalement de la présentation dans les capitaux propres des intérêts minoritaires. 

Les objectifs pour 2005 sont maintenus. Transposés en normes IFRS, ils s'établissent à :

-          croissance du chiffre d'affaires pro forma de + 3 à + 5 % ;
-          Marge Brute Opérationnelle : supérieure à 18,5 milliards d'euros ;
-          ratio CAPEX[5] sur chiffre d'affaires : dans le haut de la fourchette de 10 à 12 % ;
-          ratio dette nette sur MBO : inférieur à 2,5 à fin 2005.

 

 

Ce communiqué de presse présente des données financières prévisionnelles, notamment celles concernant l'exercice 2005 de France Télécom après retraitement conformément aux normes internationales d'information financière (IFRS). Ce communiqué de presse contient des informations de nature prévisionnelle concernant France Télécom. Ces informations ne constituent pas des faits historiques et reflètent les opinions de la direction sur les résultats de sa stratégie, ainsi que ses anticipations sur les résultats de programmes nouveaux ou existants, de la technologie, et des conditions du marché. Bien que France Télécom estime que ses prévisions reposent sur des hypothèses raisonnables, ces informations sont soumises à de nombreux risques et incertitudes. Il n'y a aucune certitude que les événements prévus auront lieu ou que les résultats attendus seront effectivement obtenus. Les facteurs importants susceptibles d'entraîner des différences entre les résultats envisagés et ceux effectivement obtenus comprennent notamment la réussite du plan Ambition FT2005, y compris les programmes TOP et TOP Line, et des autres initiatives stratégiques (fondées sur le modèle d'opérateur intégré et intégrant le programme FT Ambition 2008), financières et opérationnelles de France Télécom, l'évolution de l'environnement concurrentiel et de l'environnement de la réglementation des marchés des télécommunications, et les risques et incertitudes concernant les fluctuations de taux de changes, les tendances technologiques, l'évolution de l'activité économique et les opérations internationales. De plus, ces données financières prévisionnelles ainsi que les autres informations concernant les résultats 2004 de France Télécom tels que présentés en conformité avec les normes IFRS sont soumises à certains risques spécifiques et facteurs d'incertitude concernant la possibilité de modification des normes IFRS avant le 31 décembre 2005. De plus amples informations sur les risques potentiels qui pourraient affecter les résultats financiers de France Télécom sont disponibles dans le Document de Référence déposé le 2 mars 2005 auprès de l'AMF ainsi que dans les enregistrements effectués auprès de la Securities and Exchange Commission. Les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document ne valent qu'à la date de ce document et France Télécom ne s'engage pas à les mettre à jour ultérieurement pour refléter des faits et circonstances postérieurs ou la survenance d'événements non anticipés.

 

Annexe 1 : Principaux éléments du Compte de Résultat au 31 décembre 2004
en normes IFRS
(montants en millions d'euros, excepté les données relatives aux actions)

cp050414-ifrs-fr-1.gif

Annexe 2 : principaux éléments du Bilan au 1 er janvier 2004 et 31 décembre 2004
en normes IFRS

(montants en millions d'euros)
cp050414-ifrs-fr-2.gif
 
Annexe 3 : nouveaux segments d'activité
cp050414-ifrs-fr-3.gif
 
[1] Marge Brute Opérationnelle (MBO) = chiffre d'affaires diminué des achats externes, des charges opérationnelles (nettes des produits opérationnels) et des salaires et charges. Les salaires et charges présentés dans la marge brute opérationnelle ne tiennent pas compte de la participation des salariés ainsi que des charges de rémunération en actions. 
[2] REAA : Résultat d'Exploitation Avant Amortissement
[3] Résultat Net part du Groupe en normes françaises
[4] TDIRA = Titres à Durée Indéterminée Remboursables en Actions
[5] CAPEX = investissements corporels et incorporels hors licences
vide.gif
cadre_bas.gif
vide.gif
cadre_contact.gif
vide.gifvide.gifvide.gifvide.gifvide.gif
vide.gif
Contacts presse : 01 44 44 93 93
Nilou du Castel
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Bertrand Deronchaine
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Caroline Chaize
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.