L'association GSM veut brancher tous ceux qui ne le sont pas grâce à un nouveau segment de combinés à << prix ultra-bas >>

En réponse à la demande des marchés en émergence, l'association GSM (AGSM) ouvre la voie à un nouveau segment de marché de combinés mobiles à un << prix ultra-bas >> inférieur à 40 $ US. Le lancement aujourd'hui du premier combiné coûtant moins de 40 $ US concrétise cet objectif et constitue un pas de plus vers un combiné de moins de 30 $ US.

Cette initiative est le fruit d'une recherche effectuée par l'AGSM qui a permis de constater que le coût du combiné est le plus gros et le seul obstacle à l'accès aux communications mobiles sur les marchés en émergence. L'association voulait utiliser les économies d'échelle du GSM pour propulser le nouveau segment de marché à prix ultra-bas à l'aide d'un combiné attrayant et de haute qualité.

<< En tant qu'association commerciale mondiale, l'un de nos objectifs clés est d'aider les personnes dans le monde qui ne sont pas branchées à le faire, une mission essentielle pour le développement social et économique de plusieurs marchés en émergence >>, affirme Craig Ehrlich, président de l'association GSM. << En s'attaquant directement au coût d'acquisition d'un combiné, nous croyons que nous pouvons ouvrir un nouveau segment de marché à << prix ultra-bas >>.

L'AGSM a réuni un groupe de ses membres exploitants qui desservent les marchés en émergence(1) pour créer une masse critique au moyen d'une initiative spéciale d'approvisionnement. Parmi les exploitants qui participent à cette étape de l'initiative, citons AIS Telecom, Bharti Televentures, Globe Telecom, Maxis Mobile, Orascom, SingTel Mobile, Smart Communications, Telenor Mobile et Turkcell, tous très présents en Eurasie, dans le monde arabe et en Amérique latine.

Les spécifications et un document de soumission pour un combiné ont été émis, suivis de négociations avec 18 différents fournisseurs de combinés, au terme desquelles Motorola a été sélectionnée.

<< Nous sommes heureux d'annoncer que Motorola a été choisi pour fournir les premiers combinés pour le segment à "prix ultra-bas" endossé par l'AGSM >>, affirme Rob Conway, chef de la direction de l'AGSM. << Leur vision de ce segment de marché et leur stratégie cadre tout à fait avec ce que nous voulions obtenir >>.

Le volume d'unités visé pour les six premiers mois, dès que les livraisons auront commencé, est de six millions de combinés, l'équivalent d'environ 1 % du marché mondial des combinés. À mesure que les économies d'échelle se concrétiseront, ce nouveau segment de marché aura accès à un potentiel de 100 millions de nouveaux branchements par année.

Motorola offrira une gamme de produits tournant sur sa plateforme C114 à prix ultra-bas, optimisée pour les communications longues et conçue de manière durable selon les préférences de conception des marchés en émergence. Motorola s'est engagée à commencer la livraison de ces produits au cours du deuxième trimestre à un prix départ-usine inférieur à 40 $ US et a l'intention d'employer une stratégie de collaboration avec les membres de l'AGSM pour la mise au point des produits suivants à un prix inférieur à 30 $ US.

Le chef de la direction de Motorola, Ed Zander, a fait le commentaire suivant : << Notre stratégie de croissance est axée principalement sur cet élément : brancher ceux qui ne le sont pas, grâce à de nouveaux combinés à prix ultra-bas de haute qualité et de conception originale. Cette stratégie est conforme à nos obligations de bon citoyen du monde. Nous sommes enchantés de saisir cette opportunité de travailler en partenariat avec l'AGSM et les exploitants membres pour offrir la magie des communications mobiles à ceux qui n'en ont jamais fait l'expérience >>.

À la prochaine étape, le projet s'étendra à d'autres exploitants de marchés en émergence et on incitera plus de fournisseurs à fournir des terminaux à ce segment appréciable.

Selon les estimations de l'AGSM, près de 80 % de la population mondiale se trouve dans une zone desservie par un réseau sans fil alors que seulement 25 % utilise les services mobiles. En comblant l'écart entre l'offre et la demande, l'AGSM a fourni le catalyseur pour la pénétration d'un segment d'utilisateurs d'abord considérés comme ne faisant pas partie du marché adressable par le téléphone mobile.

<< Cette annonce n'est qu'un début >>, ajoute M. Conway. << Nous croyons également que la création d'un segment de marché à << prix ultra- bas >> représente une étape importante vers un dossier de rentabilité durable pour tous les acteurs de la chaîne d'approvisionnement. Notre mission est d'apporter notre aide au développement économique et social et de nous assurer que, plus que jamais, davantage d'utilisateurs bénéficient des communications mobiles >>.

L'équation de l'utilisation du téléphone mobile comprend trois éléments : le combiné, la prestation de services et les exigences réglementaires et fiscales. L'AGSM collabore avec les exploitants et les fournisseurs pour aborder les deux premiers éléments mais, pour le troisième, le soutien des gouvernements en matière de réduction des taxes et des exigences réglementaires est requis. Pour atteindre ce but, l'AGSM communiquera avec les gouvernements et les organismes de réglementation des marchés en émergence.


(1) Les exploitants des marchés en émergence doivent, par définition,
être établis dans un pays dont le revenu national brut est inférieur
à la moyenne définie par la Banque mondiale (index du PNB par
habitant) et où la pénétration du téléphone mobile est inférieure à
50 %.