albi0162.jpgLa Cité épiscopale d'Albi sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco

Communiqué de presse - Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, se réjouit de l'inscription sur la liste du Patrimoine mondial de la Cité épiscopale d'Albi.

Réuni à Brasilia (Brésil), du 25 juillet au 3 août, pour sa 34ème session, le Comité du Patrimoine mondial de lUNESCO a inscrit la Cité épiscopale dAlbi, France, sur la liste du Patrimoine mondial.


Témoignage exceptionnel dun centre de pouvoir ecclésiastique du Moyen Âge, structuré par des édifices remarquables (cathédrale, palais de la Berbie, pont sur le Tarn) par leur ambition et leur qualité architecturale et artistique, la cité épiscopale dAlbi illustre aussi un type de construction particulier, utilisant la brique, avec une ampleur et une expression plastique sans équivalent.
Le Comité a également souligné la qualité de la conservation du bien, et la cohérence des dispositions mises en oeuvre dans le cadre de la législation française pour en protéger les valeurs.


Frédéric Mitterrand se réjouit de cette reconnaissance mondiale pour un des monuments les plus exceptionnels du patrimoine français, et du succès de cette candidature fondée sur les résultats dune politique urbaine patrimoniale persévérante et de grande qualité, qui sest en outre appuyée sur la coopération établie par la ville dAlbi avec un autre site du patrimoine mondial de larchitecture de terre, les palais royaux dAbomey (Bénin).
Les pitons, cirques et remparts de l'ile de la Réunion ont également été inscrits dans la catégorie des biens naturels.
Il s'agit des 34e et 35e sites français inscrits sur la liste du patrimoine mondial.