Communiqué de presse - Dimanche 23 Octobre 2005 - Le sujet du comportement correct est celui des psy, n'est-ce pas? Il y a aujourd'hui une attention particulière là-dessus: on assiste à une sorte d'inquisition pour étiqueter les enfants "d'hyperactivité" etc. et les adultes de "T.O.C.", justifiant des dépenses de santé qui alourdissent encore plus la sécurité sociale (mais enrichissent les entreprises pharmaceutiques).

On peut apréhender à juste titre de s'acheminer vers une "idéologie de la pilule": problème de ceci ? Pilule bleue! Problème de cela? Pilule verte! Problème de couple? Pilule pour faire grossir et grandir la chose ainsi que ce qu'elle sécrète, autrement dit "la source des problèmes est purement physique et chimique! Pas d'ordre spirituel !". Une fois que l'esprit est éradiqué, on peut malheureusement être exposé à des dérives (lobotomies, drogues,etc.) car un corps peu de valeur, c'est l'équivalent d'une machine. Le livre d'Andrew Goliszek, "Au nom de la science", soulève d'ailleurs des questions d'éthique à ce sujet.Heureusement ici et là il y a des gens qui rappelent que nous ne sommes pas des numéros et que l'esprit à un grand rôle à jouer! Nous comptons sur les leaders et les hommes politiques pour défendre et améliorer le bon ordre dans ce domaine à risque !