Tourisme

Communique de presse, le 28 Février 2018 - La ville de Gien et ses environs sont une destination privilégiée pour tous les amoureux de balades en vélo et de beaux paysages. Découvertes des vignobles, des villages, des châteaux, des parcs majestueux, balades dans les forêts, sur les bords de Loire, le long des canaux…

Avec les 18 boucles du programme « À vélo dans le Giennois », les cyclistes découvriront autrement les trésors du giennois.

Ces quelques 400 km d’itinéraires cyclables (labellisés La Loire à Vélo) dévoilent la beauté des berges de la Loire – dernier fleuve sauvage d’Europe –, abritant des « paysages culturels vivants » pour reprendre les termes de l’Unesco, qui a inscrit
une grande partie du Val de Loire au Patrimoine Mondial, en novembre 2000.

À travers ces différentes boucles, la Ville de Gien et ses abords proposent des itinéraires inoubliables. « À vélo dans le Giennois » met fièrement ses visiteurs en selle en leur offrant une grande variété de boucles cyclables sur des parcours et des distances diverses.

À la portée de tous, ces itinéraires alternent chemins, petites routes balisées, pistes cyclables pour VTT, VTC ou vélos de route et séduiront les petits comme les grands.

L’Office de Tourisme de Gien propose un topoguide très détaillé, incluant l’ensemble des circuits au tarif de 2 euros.

 

LE GIENNOIS PARADIS DES CYCLISTES

Les 18 boucles proposées par « À vélo dans le Giennois » sont autant d’invitations à explorer cette région où se mêlent harmmnieusement beautés naturelles et témoignages d’une histoire façonnée par l’homme. Sur des itinéraires qui varient de 21 km à 59,5 km (400 km au total), les boucles cyclables partent toutes de l’Office de Tourisme de Gien. Elles empruntent tantôt des petits chemins ou pistes cyclables, tantôt de petites routes. Chaque parcours propose un thème, riche en découvertes.

Idéale pour un dimanche en famille, la « Boucle familiale » permet, en moins d’1h30, d’explorer toutes les particularités du Giennois. La balade commence par les bords de Loire ; elle est ponctuée de différents monuments et propose des haltes aux musées et sites historiques de la Ville de Gien.

Pour un retour aux sources et s’imprégner de la beauté naturelle de la région, les boucles « Etangs et forêts » ou « À la campagne » of friront aux cyclistes amoureux de la nature, un véritable bol d’air pur, plongés en plein coeur du patrimoine naturel giennois.

Les adeptes des sites historiques seront ravies d’emprunter les boucles « Les Châteaux » ou encore « Loire et Châteaux ». Ils y découvriront le Musée de la Chasse, fraîchement restauré, le Château d’Anne de Beaujeu, le Château de la Bussière… Autant d’invitations à s’arrêter pour découvrir ces lieux d’exceptions qui façonnent le patrimoine de la région. Aussi, la boucle dite « Le Pont-Canal », ajoute aux nombreux sites historiques de Gien les villages d’Arrabloy, avec son église et son château du XIIIe siècle et Briare-le-Canal, surtout connu pour son fameux Pont-Canal. Un parcours qui promet de belles découvertes.

Pour les parcours les plus longs, et pour prendre tout son temps pour explorer tous les trésors du Giennois et ses environs, il est toujours possible de diviser la boucle en deux pour passer une nuit dans l’un des gîtes, campings ou autres modes d’hébergement prévus sur le chemin.

 

ET AUSSI… « LA LOIRE À VÉLO »

Les 400 km « À vélo dans le Giennois » comptent parmi les parcours de « La Loire à Vélo ». Châteaux, résidences royales, monuments, villages anciens, promontoires naturels, faune et flore d’une extrême diversité, vignobles, etc. s’offrent à la curiosité du touriste « vert », lancé sur l’itinéraire cyclable de « La Loire à Vélo », inauguré en 1995. Une voie royale !
D’un château de la Loire à l’autre, 800 km défient les plus déterminés sur des pistes cyclables parfaitement aménagées et balisées, ou des routes peu fréquentées. Un parcours jalonné de merveilles, qui s’étend de Cuffy (à hauteur de Nevers) à Saint-Brévin-les-Pins (face à l’estuaire)
.

« La Loire à Vélo », qui traverse le Val de Loire, constitue aussi la section Ouest de l’EuroVélo 6, la grande transversale cyclable européenne qui relie Nantes à Budapest sur 2 400 km. Entièrement signalisé, l’itinéraire de « La Loire à Vélo » est bien sécurisé. Il permet de découvrir à son rythme territoires, paysages et patrimoine, et de s’en approcher au plus près.

Communiqué de presse, le 6 juin 2017 - Tourisme dans le Giennois : Balades au fil de l'eau - Découvrir la Loire à bord d'un canoë offre des sensations uniques. Le calme et la beauté des îles vierges sont une façon d'entrer en contact avec la nature pour se familiariser avec la faune et une végétation rare. Avis aux contemplatifs qui ne manient pas la rame : des bateaux-promenade ou des bateaux à moteur habitables les attendent à quai.

Les personnes et les familles désireuses d'organiser un séjour aventure en canoë canadien peuvent aussi consulter le site de « Destination H2O ».

Des formules de deux jours ou d'une semaine sont proposées, comme :

La Loire des îles vue du fleuve, en groupe de 4 à 7 personnes, sur sept jours. De Pouilly-sur- Loire à Chécy, la navigation mène aux portes d'Orléans, en passant par les châteaux de Gien et de Sully-sur-Loire. Les îles boisées du fleuve seront l'occasion de bivouacs en pleine nature.

- Mon premier bivouac sur la Loire, deux jours de canoë et une nuit en bivouac. Immersion dans la vie ligérienne, en famille ou entre amis avec un professionnel. Une boucle au départ de Chécy avec une nuit sur une île de Loire pour profiter de la nuit étoilée et d'une faune active au crépuscule ou au petit jour, tels les emblématiques castors et les nombreux échassiers peuplant les lieux.

Communiqué de presse - IHA, le 8 mars 2017 - Vous disposez d’un logement inoccupé à la mer, en ville, à la montagne ou à la campagne et vous souhaitez le mettre en location le temps des vacances ? Pour bien vous y préparer voici les conseils de IHA Holiday Ads, spécialiste de la location de vacances directement de particulier à particulier :

  • Soignez votre habitation et votre annonce

L’élément essentiel de votre démarche est bien entendu votre logement, ses équipements et ses services. Sachez soigner la présentation de votre bien et mettre en avant ses points forts : emplacement, type de location, thèmes, services possibles, environnement, équipements, … Le portail IHA.fr, liste et actualise continuellement l’ensemble des critères (environ 1500 à ce jour) qui font la différence pour les vacanciers, et qui mettent donc votre bien sur le devant de la scène.

  • Comprenez vos frais et maîtrisez-les

Souvent le modèle de rémunération des sites de locations de vacances propose ou impose un pourcentage sur la location ou par contact. Mais le prix de la location est fixé par le propriétaire, et n’a souvent aucun rapport avec la prestation des sites ou agences. Pour rentabiliser son bien, il vaut donc mieux se défaire des intermédiaires inutiles et des services surfacturés et privilégier les solutions de types forfaits, clairement annoncés et faciles à comparer. L’important est de garder le contrôle sur votre bien et sa mise en location, chez IHA les vacanciers peuvent vous trouver directement et vous restez entièrement en contrôle de votre démarche.

  • Des photos, des photos et encore des photos

Le premier avis des vacanciers se fait sur l’aperçu visuel de votre bien. Mettez en avant le point fort du logement, celui sur lequel se fera le coup de cœur des vacanciers. Seules les photos permettent de se faire rapidement une bonne impression, il est donc important de soigner particulièrement cet aspect de votre annonce : ouvrez les fenêtres pour de la luminosité, décorez votre intérieur avec des fleurs, présentez une vue générale ou un panorama. IHA permet par exemple d’ajouter jusqu’à 100 photos selon le type de location pour accompagner son annonce.

  • Faites-en la promotion

Le timing est important. Autant chaque vacancier a ses périodes préférées pour voyager, autant chaque région a ses pics et creux d’affluence. Pour rendre votre annonce la plus visible possible, pensez à proposer des promotions aux moments opportuns (pour remplir une semaine creuse), à proposer des tarifs de dernières minutes (lorsqu’un créneau tarde à se remplir), à utiliser les vacances par thèmes (comme une fête locale, une saison de récolte, une activité particulière), mais aussi à bénéficier des traductions automatiques de votre annonce, le vacancier appréciera le confort de découvrir votre bien dans sa langue natale. IHA propose tous ces avantages à la publication, la traduction automatique et gratuite en 11 langues et bien plus encore.

  • Renouvelez votre annonce régulièrement

Adaptez votre annonce personnelle à la saison, ajoutez ou modifiez les critères pour rester à jour, peut-être y a-t’il de nouvelles activités dans la région ou des améliorations récentes ? IHA vous permet d’étoffer votre annonce avec un texte personnalisé, tirez profit de cette opportunité pour faire rêver les vacanciers et mettre en avant les points forts de votre location.

 

Communiqué de presse - À environ 1 h 30 au sud de Paris par l’autoroute, Gien et ses alentours recèlent une richesse patrimoniale unique, sur les rives de la Loire indomptée. De nombreuses merveilles concentrées sur un périmètre restreint autour de la ville historique d’Anne de Beaujeu.

Dès le printemps, les châteaux ouvrent leurs portes, à commencer par celui de Gien, qui accueille à nouveau les visiteurs, après plusieurs années de travaux. Ceux-ci peuvent aussi profiter des parcs remarquables autour des édifices, où des activités
ludiques sont proposées aux enfants.

Gros plan sur le château-musée de la chasse et de la nature à Gien et voyage à la découverte de deux autres joyaux : Saint Brisson et La Bussière.

RÉOUVERTURE DU CHÂTEAU-MUSÉE DE GIEN LE 22 AVRIL
PREMIER CHÂTEAU DE LA LOIRE ET MUSÉE INTERNATIONAL DE LA CHASSE

 Le château-musée de Gien est l’un des tout premiers châteaux de la Loire. Construit à l’emplacement d’un rendez-vous de chasse ancien qui accueillit Jeanne d’Arc, il appartient à la couronne dès le XIVème siècle. Commandé dans les années 1490 par Anne de Beaujeu, comtesse de Gien et fille aînée de Louis XI, le château royal, tout de brique et de pierre, annonce la Renaissance. Il a connu différentes périodes de restauration : en 1869, après les bombardements de juin 1940, et de 2012 à 2017. La naissance du musée de la Chasse, en 1952, est indissociable de deux personnalités particulièrement marquantes : Pierre- Louis Duchartre, inspecteur principal des musées de France et Henri de Linarès, premier conservateur du musée, à ce poste jusqu’en 1987.

UN PARCOURS ENTIÈREMENT REPENSÉ

Fermé depuis novembre 2012 pour travaux de restauration, le château-musée de Gien rouvre ses portes le 22 avril et le public est invité à le visiter gratuitement jusqu’au 30 avril. À l’occasion de cette réouverture, de nombreux spectacles, concerts et animations sont programmés.

Après de récentes découvertes archéologiques, le Département du Loiret avait entrepris une importante rénovation de l’édifice et de ses abords, ainsi que la définition d’un nouveau parcours de visite pour le Musée international de la Chasse et ses collections.

À l’extérieur, l’environnement paysager immédiat a été réaménagé, notamment les terrasses bordant le château au sud et à l’est. Afin d’assurer la conservation du monument, les contreforts sud ont été repris, les façades nettoyées et les manques comblés.

À l’intérieur, les interventions ont permis de simplifier la circulation et de retrouver une partie de la distribution d’origine du bâtiment. Dans un souci d’accessibilité, un ascenseur a été installé. Les travaux intérieurs ont surtout été l’occasion de repenser entièrement la muséographie du lieu et de restaurer une centaine de tableaux, dessins et gravures parmi les 14 800 oeuvres conservées au château.

UN MUSÉE DE LA CHASSE ET DE LA NATURE À RAYONNEMENT INTERNATIONAL

Construit en lisière de la forêt d’Orléans, à l’emplacement d’un ancien rendez-vous de chasse, le château de Gien ne pouvait être mieux situé pour accueillir un espace dédié à la présentation des arts cynégétiques. Ce musée, créé en 1952 grâce aux efforts conjoints de la ville de Gien et du ministère chargé des Affaires culturelles, rassemble des collections sur les différentes techniques de chasse et présente une sélection de peintures, tapisseries, dessins, gravures, sculptures et céramiques du XVIème au XXème siècle.

En 1961, les espaces d’exposition sont agrandis et les collections s’étoffent. Fort de son succès et désormais capable de rivaliser avec les plus grands musées cynégétiques d’Europe, il prend le nom de Musée international de la chasse. Depuis 2003, il bénéficie de l’appellation Musée de France, gage de l’importance et de la qualité des collections qu’il conserve.

Les salles réaménagées accueillent à présent sur 2 000 m2 une muséographie interactive. L’équipe chargée de la mettre en oeuvre s’est inspirée de l’environnement forestier du château afin de répondre à l’axe de découverte en trois thématiques, choisi par le Département : chasse, histoire et nature en Val de Loire. Un parcours didactique entre une quinzaine de salles, où les thèmes cités sont présentés dans leur complémentarité.

SAINT-BRISSON
UN CHÂTEAU ANIMÉ

À 8 km de Gien, sur la route de Briare, l’impressionnant château de Saint-Brisson contemple les siècles et le plus long fleuve de France depuis son promontoire. Daté du XIIème siècle, il fut une forteresse moyenâgeuse imprenable avant d’être transformé en demeure d’habitation six siècles plus tard par ses nouveaux propriétaires, la famille Séguier.

Ce joyau, classé aux Monuments Historiques, a été légué à la commune de Saint Brisson en 1987 par Anne de Ranst de Berchem. Restauré dans les années 1990 par les bénévoles de l’Association des Amis du Château de Saint Brisson, il a été revendu par la municipalité en octobre 2015 à Lancelot Guyot, fondateur de la société Tous Au Château. Celle-ci a effectué à son tour une série de travaux avant d’accueillir les visiteurs en 2016, sur un mode original.

De nombreux aménagements dans les murs et le parc du château ont ainsi vu le jour, avec des animations, des jeux à énigmes et des parcours interactifs qui donnent à chacun la possibilité de personnaliser sa visite. Afin de redonner un nouvel élan au patrimoine historique, l’entreprise Tous au Château imagine et développe des projets sortant des sentiers battus, à la grande satisfaction des curieux, toutes générations confondues.

LA BUSSIÈRE
CHÂTEAU DES PÊCHEURS

Ouvert le 1er avril, le château de La Bussière est posé sur un étang de six hectares. Il abrite une étonnante collection d’objets d’art sur la pêche et les poissons d’où son surnom Château des Pêcheurs. Parmi ses trésors, un coelacanthe, fabuleux poisson préhistorique. Cette forteresse construite au XIIème siècle est devenue une demeure de plaisance sous les seigneurs du Tillet, au XVIIème siècle.

Ses jardins dessinés par Le Nôtre, son verger aux variétés anciennes et son potager aux milles saveurs où prospèrent légumes, fruits et fleurs, font les délices des promeneurs. D’autant plus que des activités variées autour du jardinage et de la pêche en eau douce sont proposées aux familles.

Parmi les autres animations, programmées jusqu’à Noël :

- l’atelier du patrimoine, samedi 20 et dimanche 21 mai de 10 h à 18 h, où les artisans d’art présentent leurs métiers et font des démonstrations
- les rendez-vous au jardin, qui prévoient notamment des rencontres avec les propriétaires dans le potager
- concerts d’été au château, samedi 22 et dimanche 23 juillet.

Comuniqué de presse - Lundi 7 février 2017 - Chez IHA, le site de location de vacances, les tendances des destinations de réservation se dessinent pour ce printemps.

Le site de location de vacances de particulier à particulier PREMIUM, se basant sur les réservations déjà enregistrées, dessine la carte des destinations tendances des vacanciers français pour ce printemps. Leurs séjours en location de vacances privilégieront dans l’ordre :

1.       Barcelone

2.       Amsterdam

3.       Salou

4.       Rome

5.       Venise

6.       Paris

7.       Miami Beach

8.       Albufeira

9.       Tel Aviv

10.    Porto Vechhio

PREMIUM

Les français aiment voyager, préférant souvent découvrir l’hexagone lui-même, suivi de près par le plaisir de retrouver le soleil et la plage en Espagne, en Italie et au Portugal ou les découvertes lors de vacances plus touristiques en Belgique, aux Pays-Bas et en Grèce. Voici les prévisions pour les pays de destination préférés des français pour ce printemps :

1.       France

2.       Espagne

3.       Italie

4.       Portugal

5.       Belgique

6.       Grèce

7.       Pays-Bas

8.       Etats-Unis

9.       Maroc

10.    Allemagne

La France, quant à elle, se situe dans le top 3 des réservations de nombreux autres pays. L’hexagone est en première place des destinations préférées au printemps pour les américains, les anglais et les néerlandais, en deuxième place pour les allemands, les espagnols, les italiens et les grecs et en troisième place pour les portugais. Son positionnement dans les têtes de listes laisse présager une dynamisation du tourisme en France.

A propos de IHA

IHA Holiday Ads est un portail de diffusion et de promotion en ligne d'annonces de locations de vacances de particulier à particulier. Il met en relation directe (sans intermédiaire) les vacanciers et les propriétaires désirant louer un hébergement saisonnier.

 

Suivez-nous !

Suivez communique-de-presse.com sur Twitter afin d'être informé de toutes les actualités.Retrouvez tous les communiqués de presse diffusés et nos actualités sur notre page facebook.Rejoignez communique-de-presse.com sur LinkedInFlux RSS de toutes les catégories de communique-de-presse.com